Postez une photo (meilleur moyen si de bonne qualité) ou donnez nous une description, et nous vous dirons de quelle bestiole il s'agit si vous n'avez pas réussit à le déterminer par nos photos.

Modérateur: OcéaneO

Par alexboss
#23559 Bonjour à tous,

Merci pour vos suggestions. Concernant la couverture, je la retire chaque jour pour aérer quelques minutes donc j'espère que ça permet à la lombricompostière de respirer.

Pour la boîte en carton, excellente idée, faudrait que je fasse un tour au centre ville à la fermeture des magasins pour récupérer les cartons idoines. Par contre, ça permet de protéger jusqu'à quelles températures ?

Sinon pour ma lombricompostière, je pense finalement que ce qui a permis au mouche de coloniser l'environnement, c'est un défaut d'étanchéité entre les bacs de compostage. En effet j'ai construit mon lombricomposteur sur le modèle petit Denis, mais comme je ne trouvais pas les bacs alimentaires préconisés, j'ai pris des bacs de rangement encastrables en les surelevant un petit peu pour ne pas écraser les vers. Il en résulte un jeu de 1 à 2mm qui favorise l'aération mais est aussi une porte ouverte pour les autres insectes environnant.

Bref, après l'hiver je vais songer à prendre soit un lombricomposteur du commerce, soit trouver des bacs similaires au petit Denis. Mais bon, je pense que ça limite l'intrusion des nuisibles, mais que de toute façon il y a toujours un risque qu'ils s'incrustent lorsque j'ouvre le lombricomposteur pour nourrir les vers.

Un petit redoux hier, résultant en quelques mouches supplémentaires, mais toujours rien de comparables aux invasions initiales !

@+

Alexandre
Avatar de l’utilisateur
Par LaZette
#23561
alexboss a écrit:Pour la boîte en carton, excellente idée, faudrait que je fasse un tour au centre ville à la fermeture des magasins pour récupérer les cartons idoines. Par contre, ça permet de protéger jusqu'à quelles températures ?

Bonjour Alexboss,

Je ne saurais pas te dire la température minimale acceptable, tout va dépendre aussi de l'exposition de ton balcon, s'il est sud ou nord, vent ou pas. Pour ma part le carton est déjà lui-même protégé contre le mur de mon habitation qui est un chalet, donc du bois, et une étagère protégée aussi elle-même par des canisses et en plein sud. Je prends aussi compte de l'altitude et du département car la Haute-Loire est réputée pour être un département relativement froid. Je pense qu'aux grands froids, je rentrerai le LC dans le chalet.
Avatar de l’utilisateur
Par Moniquette
#23571
alexboss a écrit:Concernant la couverture, je la retire chaque jour pour aérer quelques minutes donc j'espère que ça permet à la lombricompostière de respirer.

Hummm... que dirais-tu si on ne te permettait de respirer que quelques minutes par jour... :- Les vers ont besoin comme nous de respirer tout le temps ! :D
Bon, une couverture, normalement, c'est pas étanche à l'air, (tout dépend de quelle matière elle est faite), mais méfie-toi quand même. Le carton de LaZette m'a l'air plus respirant, surtout que la "porte" est toujours un peu entrebâillée, si j'ai bien compris ?

Concernant les températures dans le carton, c'est simple : comme le suggérait Lombricolo, il suffit de placer un thermomètre pour vérifier jour après jour combien il fait dans l'habitacle de carton, et aussi à l'intérieur de la litière du lombricomposteur. Et bien surveiller : si ça descend en-dessous de 5°C, il y a danger, il faudra le rentrer. Sachant qu'en-dessous de 15°, ils ne sont plus aussi performants, déjà un peu étourdis par le froid.

à +
Moniquette