Ils font tellement parler d'eux que j'ai décider de leur dédier une rubrique. Est chanceux celui qui n'en a pas eu (ou très précautionneux). Venez échanger vos aventures, donner vos conseils, astuces, ...

Modérateur: OcéaneO

Par Isabelle-5
#38913 Bonjour,
J'ai démarré le lombricompostage il y a 1an1/2 et j'habite Grenoble. J'ai un city-worm. Je rencontre actuellement un problème d'invasion de psychodidae ou mouche des drains. Malgré une chasse intense c'était devenu critique avec les larves en plus...elles se reproduisent plus vite qu'on ne peut en tuer.
J'ai donc vidé mes 3 bacs qui de toute façon, pour 2 au moins, étaient mûrs pour récolter le compost. J'ai tout nettoyé et récupéré le plus de vers possibles (cela m'a pris un week end et un bon mal de dos ). J'ai lavé les vers à travers une passoire et recommencé à zéro mais malheureusement certaines larves ont dû restées et 1 mois plus tard c'est de nouveau l'invasion!
Je connais toutes les astuces anti-moucherons mais ces mouches là vivent justement dans des endroits sombres et humides.
Si quelqu'un a pu résoudre ce problème je suis preneuse de vos conseils.
Merci d'avance
Par Jacver
#38917 Bonjour Isabelle 5,

Sur le lien ci-dessous, il parlent un peu de tes bestiolles:

https://www.anticimex.com/fr-BE/Nuisibl ... ychodidae/

On y apprend notamment qu'elles sont au paradis dans un lombricomposteur humide et plein de déchets organiques.

Comme toutes les mouches et les moucherons d'ailleurs.

On y apprend aussi que leurs larves participent à la transformation des déchets organiques, ce qui n'est pas mal.

Perso je n'ai jamais rencontré ces insectes, mais les moucherons oui, et je pense que l'essentiel des conseils pour la lutte contre les moucherons devraient pouvoir s'appliquer ici.

Notamment le fait que lorsque tu ouvres ton LC d'une main, tu aies l'aspirateur dans l'autre, afin de gober tous ceux qui s'envoleront il (elles) n'iront plus pondre ni dans tes bacs ... ni ailleurs chez toi.

Arrêter les apports de déchets pendant quelques jours, là il me semble que les vers supportent jusqu'à trois semaines sans nouveaux apports de nourriture.

Assécher autant que possible ton compost en y ajoutant du carton ou de la boîte à oeufs déchiquetés.

Bien aérer le compost en retournant le tout de fond en comble au moins 2 fois par semaine.

C'est principalement par ces moyens que j'ai vaincu mon invasion de moucherons, et le mode de vie des uns et des autres sont quasiment identiques et le LC est un milieu idéal pour leur reproduction, chaleur et humidité.

Il y a quelques temps j'ai envisagé de laver des vers comme tu l'as fait, pour faire une belle photo de vers sans terre du tout, mais je n'ai pas osé de peur de leur faire subir des dégâts...

Comment tes vers s'en sont-ils sortis, n'y a-t-il pas eu de victimes?

Si ta réponse est encourageantes, je me lancerai dans la réalisation d'une série de photos.

Bonne continuation à toi.
Par Isabelle-5
#38925 Merci pour cette réponse. Cependant on ne pourra jamais rendre un compost complètement sec et on aura affamé les vers avant les larves de mouches ! Personellement, j'ai perdu toute ma colonie l'été dernier après 25 jours de vacances. Tous morts de faim !! Et puis les psychodidea se plaisent aussi dans le récupérateur de jus. Leurs larves sont petites et noires, il faut vraiment avoir l'oeil. C'est peine perdu dans la masse des déchets.
J'étais quand même repartie de zéro et ça a recommencé car quelques larves ont dûes rester. Le côté positif c'est que ce sont des mouches qui ne bougent pas beaucoup et faciles à écraser.
J'avais mis mes vers dans une passoire fine en métal et avec le jet du tuyau d'arrosage je rinçais le maximum de matière. Ils ont pris une sacré douche ! J'ai perdu ceux qui étaient trop petits et qui passaient à travers. Ensuite je les ai réinstallés dans un bac tout propre et les ai laissés se remettre quelques jours au calme.
Je vais aller voir le lien et merci des conseils.
Isabelle
Par Jacver
#38926 Bonjour Isabelle,

C'est sûr qu'il n'est pas question d'assécher complètement le compost, car effectivement les vers, ainsi que les bactéries utiles en crèveraient.

Mais de ma propre expérience, on peut aller assez loin dans la déshumidification (mot plus nuancé que assèchement) du compost.

Si j'ai le temps ces prochains jours je ferai une photo du mien.

Mais de toute façon, l'élimination physique par écrabouillage ou aspirateur restent des moyens indispensables, quelques soient les envahisseurs volants.

Une bonne aération par retournement du compost est également un facteur utile et devrait être fait au moins 2 fois par semaine en cas d'invasion.

Il faut bien garder en tête que chaque individu éliminé, ce sont des centaines d'oeufs qui ne seront pas pondu dans le LC.

Bon courage et bonne continuation.