Ils font tellement parler d'eux que j'ai décider de leur dédier une rubrique. Est chanceux celui qui n'en a pas eu (ou très précautionneux). Venez échanger vos aventures, donner vos conseils, astuces, ...

Modérateur: OcéaneO

Par dhina
#9087 Ami-e-s des vers ou ennemis des déchets,

Voilà plus d'un et demi que je joue avec mon lombricomposte (acheté à la société "Vers La Terre") dans le salon de mon appartement, et presque autant avec le fléau des moucherons que bien des lombricomposteurs semblent également avoir attrapé.
Sans doute après une période de fermentation due à trop de déchets ou trop d'humidité, j'ai eu affaire avec mes premiers moucherons. Vous me direz : "faute de débutant". Sans doute.

Depuis ce moment là, il y a eu des cycles plus ou moins important. J'ai tenté de traiter par asséchage du milieu avec plus de carton que d'habitude, "jeune" de nourriture pendant 10 jours, et répusleur comme clous de girogle, je me suis même mis au thé noir pour en avoir en déchets afin de l'utiliser comme répulsif. Ensuite, je suis passer en mode Retirer les larves et cocons de moucherons manuellement, à la surface du lombricomposte, puis en y retirant également quelques centimètres de terre. Et j'ai fait ça et répété ça pendant une petite année, avec ma patience et ma persévérance toujours doppé. Quelques moucherons, parfois des centaines, dans l'appartement, qui plonge comme des débiles dans mon chocolat au lait, qui viennent nous chatouiller les oreilles pendant qu'on se reposent. J'ai commencé à développer une faculté à tuer les moucherons sur mon plafond et les murs sans les salir. Même la personne qui vit avec moi à qui j'ai imposé ce lombricompost a été très tolérante, malgré quelques énervements que j'essayais d'arrondir en lui promettant l'application imminente de ma nouvelle idée toute fraichement lue ou inventée.

Il ya 2 mois, en juillet dernier, avant de partir en vacances, je me suis convaincu que j'avais trouvé la solution radicale pour me débarrasser de ces petits insectes ailés zélés une bonne fois pour toute : J'ai retiré toute la terre du lombricompost (à 2 niveaux), laver intégralement le lombricomposteur. Puis je n'ai gardé que 3 cm de terre, celle se trouvant la plus en profondeur, où le moucheron n'est sensé ne s'être jamais aventuré. Le reste, grouillant de vers, a été filtré (avec la méthode des petites pyramides de terre ...). Les vers mis d'un coté, je suis même allé jusqu'à les laver à l'eau pour être sûr qu'aucune de ces maudites oeufs, larves ou cocons se s'accrochent à mes vers. J'avais là un bon kilo de vers, pur, 100% vers, nettoyé à l'eau, que j'ai réintroduit dans le lombrocomposte dans les 3 cm de terreau que j'avais conservé. Incroyable, un lombrocomposte méga propre. J'introduis une bonne dose de déchet sans exces pour eviter fermantation, bien mélangé à de petits morceaux de cartons. Et là je m'enfuis en vacances pour 4 semaines, tout content de mon grand nettoyage d'été et de la fin présumé des moucherons.

Au retour, j'ouvre tout excité la boi-boite, pas de trace de moucherons, incroyable, mon idée (un peu desespérée j'avoue) a fonctionné, top top top, et les vers ont l'air en forme malgré la diette de 4 semaines. Je rajoute un peu de déchets de la journée. Et le lendemain, cauchemarrrrrrrrrrrrrrrr, j'aperçois deux ou trois de ces maudits de **** de moucherons-têtes-de-cons s'envoler à l'ouverture du lombricomposte.

Desespéré, j'ai bien réfléchit sagement quelques jours, et j'ai décidé d'arrêter l'aventure, car je ne veux pas passer le restant de mes jours à vivre avec ces moucerons-tête-de-cons. J'ai essayé de me convaincre, que de toute façon, le changement (réduire le problème des déchets) se résolvera complètement que par une prise en charge collective des déchets par la société d'une manière écologique : lombricomposte géant par commune, géré par des professionnels, et qui n'a pas pas peur de quelques moucherons-têtes-de-cons, puisque la "poubelle géante" ne sera pas dans le salon de quelqu'un.
Ou bien individuellement pour ceux qui possèdent un jardin et n'ont donc pas peur de quelques intrus ailés.

Je ne regrette rien, c'était super amusant et intéressant, une bonne expérience. Mais une expérience qui prend beaucoup de temps à gérer. Bien sûr au début ça prend encore plus de temps car on apprend à gérer ces petites bêtes pour que l'équilibre se fasse bien, mais même avec de l'expérience ça reste assez mangeur de temps. Et ce problème des moucherons est en faite assez insuportable. J'ai essayé en vain de me voiler la face par les qualités que pouvait avoir un tel dispositif sur la réduction des déchets, mais un moment ça dépasse les bornes.

J'espère que quelques-un-e-s auront la patience de lire ces lignes, et je suppose que je suis loin d'être le seul à abandonner le lombricomposte dans ce contexte : cohabitaiton non réussi avec les moucherons, et pas de jardin disponible. Je crois encore à l'aspect prometteur du lombricomposte, mais plutot d'une manière collective et à l'extérieur !

Pour ceux qui commence l'aventure du lombricomposte, amusez-vous bien, c'est marrant, mais si vous pensez pouvoir vous débarraser de vos moucherons dans votre appartement, je me permets d'émettre un réserve. Alors vous êtes prévenus. Et je pense que dans ce forum, il y a surtout des gens pour qui ça marche, et que les gens qui abandonnent, abandonnent également le forum, donc je me suis permi d'écrire un message de fin du lombricomposte d'intérieur et d'en donner les raisons. Et avec l'expérience je doute qu'il y ait grand monde qui garde un lombricomposte à l'intérieur de son appartement bcp plus de temps que moi (1 an et demi), vu que les oeufs de moucherons viennent de la surface des légumes et que tôt ou tard, l'invasion arrive à nos portes. J'ai du mal à croire les personnes qui disent sur ce site parvenir à s'en débarasser complètement, définitivement. Je rappelle que mon lombricomposte est le top de ce qu'on peut construire (Vers La Terre) et que les moucherons n'avaient pas moyen d'entrer dedans autrement que par mes déchets.

Vers tueusement votre,

Noil
Avatar de l’utilisateur
Par foxlolo
#9097 Bonjour,
Merci de ton retour d’expérience et bravo d’avoir tenu aussi longtemps.

Mais la décision est elle irrévocable ?

A la lecture de ton récit (et il me semble que je n’ai pas vu de précision sur le sujet ) ?
As tu la possibilité de le mettre dans un autre lieu plus au sombre (placard, garage, cave ,..) ?
Quel type de déchets mettais tu ?
Comment stockais tu tes déchets ?

A+
Foxlolo
Avatar de l’utilisateur
Par Michelle
#9106 J'ai eu également beaucoup de moucherons cette année mais j'ai résolu le problème en mettant du broya avec le papier et le carton je n'en sortait pas mais là sa va mais aussi il y a eu la chaleur en juillet et là ils multiplient très bien...
Par dhina
#9107
Ma décision est-elle iirévocable ?

Il faut bien que je me force à arrêter un jour car c'est la galère. Pour l'instant, je continue à nourrir les vers en attendant que je trouve quelqu'un pour reprendre le lombricomposte.

As tu la possibilité de le mettre dans un autre lieu plus au sombre (placard, garage, cave ,..) ?

Dans un placard, pourquoi pas, mais ça ne fera que déplacer le problème, le placard sera infesté de moucherons.
Sinon, je suis en appartement sans cave ni garage, donc pas d'autres solutions.

Quel type de déchets mettais tu ?

Epluchures de légumes, de fruit, café , thé, etc ... Sauf viande, poisson, oranges, ..., tous les trucs qu'il faut pas mettre quoi.

Comment stockais tu tes déchets ?

Avant de les mettre dans le lombricomposte, je les mettais dans une boîte fermée pour que des moucherons ou autres ne pondent pas dedans, et je ne les laissais pas trop longtemps en transit pour que ça ne parte pas en fermentation (maximum quelques jours).
Par MiTcH
#9115
dhina a écrit:Je rappelle que mon lombricomposte est le top de ce qu'on peut construire (Vers La Terre) et que les moucherons n'avaient pas moyen d'entrer dedans autrement que par mes déchets.

Si ton lombricomposteur est un COW, les moucherons peuvent facilement rentrer et sortir à leur gré :
- les trous d'aération du couvercle sont assez grands pour les laisser passer (je les vois tous les jours entrer et sortir par là)
- le faible espace entre deux bacs, posés l'un au dessus de l'autre, est suffisant pour qu'ils entrent ou sortent.

dhina a écrit:[....] trouvé la solution radicale pour me débarrasser de ces petits insectes ailés zélés une bonne fois pour toute : J'ai retiré toute la terre du lombricompost (à 2 niveaux), laver intégralement le lombricomposteur. Puis je n'ai gardé que 3 cm de terre, celle se trouvant la plus en profondeur, où le moucheron n'est sensé ne s'être jamais aventuré [....]

Je pense que ton erreur vient de ce que j'ai mis en gras. Dans mon lombricomposteur, je les retrouve partout dans le compost. Il suffit que tu ais remué le compost un jour et le tour est joué.

dhina a écrit:Desespéré, j'ai bien réfléchit sagement quelques jours, et j'ai décidé d'arrêter l'aventure, car je ne veux pas passer le restant de mes jours à vivre avec ces moucerons-tête-de-cons. J'ai essayé de me convaincre, [....]

dhina a écrit:Pour ceux qui commence l'aventure du lombricomposte, amusez-vous bien, c'est marrant, mais si vous pensez pouvoir vous débarraser de vos moucherons dans votre appartement, je me permets d'émettre un réserve. Alors vous êtes prévenus. Et je pense que dans ce forum, il y a surtout des gens pour qui ça marche, et que les gens qui abandonnent, abandonnent également le forum, donc je me suis permi d'écrire un message de fin du lombricomposte d'intérieur et d'en donner les raisons. Et avec l'expérience je doute qu'il y ait grand monde qui garde un lombricomposte à l'intérieur de son appartement bcp plus de temps que moi [....]

Malheureusement, ce témoignage est ce qui me fait aussi douter du lombricompostage en appartement. Les moucherons sont réellement la bête noire du lombricompostage.
J'en suis moi aussi au même point car même si mon lombricomposteur est dans la cave, le compost ou le thé vers sont eux par contre infestés de moucherons... donc inutilisable. J'ai déjà essayé avec mes plantes d'intérieures (utilisation du thé vers ou rempotage avec le compost), une vraie catastrophe car cela s'est suivi par une invasion de moucherons dans mon appartement ; ou dans mes bacs à légume sur le balcons : idem.

dhina a écrit:le changement (réduire le problème des déchets) se résolvera complètement que par une prise en charge collective des déchets par la société d'une manière écologique : lombricomposte géant par commune, géré par des professionnels, et qui n'a pas pas peur de quelques moucherons-têtes-de-cons, puisque la "poubelle géante" ne sera pas dans le salon de quelqu'un.

dhina a écrit:Je crois encore à l'aspect prometteur du lombricomposte, mais plutot d'une manière collective et à l'extérieur

Je pense aussi que la solution viendra de là.
Personnellement, j'ai une poubelle dans laquelle je mets tous les déchets compostables mais pas par le lombricomposteur ; et je l'emmène toutes les 2-3 semaines à la déchetterie (aux déchets végétaux), même si apparemment, on n'a pas le droit... Je pense que maintenant je vais y mettre tous les déchets compostables.
Par Martine
#10403 Bonjour,

Moi aussi je dispose d'un lombricomposteur, placé initialement dans l'appartement, mais délogé ensuite sur le balcon à cause des moucherons... dont je n'arrive pas à me débarrasser. Le vendeur (Compostri), contacté par téléphone, m'avait conseillé de mettre une couche de 2 à 3 cm de marc de café, que je collecte depuis patiemment, n'en consommant pas tous les jours. Je viens de m'apercevoir que ces sales bêtes adorrrraient ce marc de café et s'y multipliaient. Depuis, j'ai enfermé mon tas de marc de café dans un sac plastique bien fermé. Après l'avoir ouvert ce matin, plusieurs moucherons en sont sortis. Je ne pense pas que ce soit la bonne solution que d'en installer une couche dans le composteur, à moins de faire de l'élevage de moucherons ! Par ailleurs, depuis que le lombricomposteur est sur le balcon, je continue à avoir des moucherons dans l'appartement, principalement autour de mes plantes, je vais donc éviter de leur mettre du "thé des verts", ce que je fais déjà mais sans succès. Ces sales bêtes sont partout : dans la cuisine, dans les placards, dans les WC, dans la salle de bains, et dans ma chambre, où pourtant il n'y a pas de plantes ; je me suis même réveillée une nuit avec un moucheron qui s'abreuvait à ma paupière ! Tout ça est insupportable. Que faire ? :oops:
Par Martine
#10404 Suite de mon précédent message : j'ai oublié de préciser que j'ai déjà tenté tout d'abord les insecticides bio (au pyrètre), et ensuite, bien énervée, les insecticides classiques, ainsi que des auto-collants à poser sur les fenêtres. Rien ne marche. Les auto-collants en tuent bien quelques uns, mais malheureusement pas tous. :!:
Avatar de l’utilisateur
Par lombricolo 63
#10441 Bonjour Martine,

les moucherons sont très tenaces,il y a des solutions à essayer sur le forum .ils aiment la chaleur ,l'humidité et je pense qu'ils préfèrent les aliment sucrés (fruits).Il faut donc s'attaquer à ces trois critères.Eviter la fermentation qui fait monter la température en espaçant les apports de nourriture,assécher le compost en ajoutant du carton ,de la sciure,couvrir les déchets avec du terreau sec pour qu'ils ne pondent pas dessus et qu'ils ne sentent plus la nourriture.
Ensuite ,il va falloir ouvrir souvent les bacs pour chasser les moucherons qui naissent tout les jours avant qu'ils soit aptes à se reproduire(à faire dehors, portes fermées pour ne pas envahir la maison) le faire aussi longtemps qu'il reste des moucherons.
Ces solutions devraient t'aider à limiter le nombre des envahisseurs mais je ne sais pas si on peut les éliminer totalement .Personnellement ,j'en ai toujours quelques-uns qui s'envolent à chaque fois que je nourris mes vers mais je fais avec, je considère qu'ils font parti du système.
Tu as aussi le piège à moucherons de Fabrice-car:
viewtopic.php?f=114&t=1597
Ne te décourage pas tu vas gagner la guerre des moucherons
A+
lombricolo63
Par Martine
#10490 Bonjour Lombricolo,
En fait, mon problème le plus important et immédiat, c'est : comment me débarrasser des moucherons qui vivent dans mon appartement, depuis plusieurs mois, puisque le lombricomposteur est dehors (même quand il gelait...) sur le balcon. Depuis son installation sur le balcon, je ne nourris plus les vers, et malgré tout quand je soulève le couvercle, et après une période de gel, les moucherons (et leurs larves) sont toujours dedans ; j'ai parfois l'impression que ces sales bêtes sont plus intelligentes que moi !... J'ai même été jusqu'à boucher les aérations basses des fenêtres, imaginant qu'ils rentraient dans l'appartement par là (pourtant les trous ne sont pas gros !).
Une chose est sure : le lombricomposteur ne rentrera plus dans l'appartement et je pense que je vais essayer de lui trouver une place dans ma petite cave, à l'année...
A +
PS : le vendeur de mon composteur en fait c'est "LA FABRIQUE A VERS", et non COMPOSTRI
Avatar de l’utilisateur
Par lombricolo 63
#10491 Bonjour Martine,

j'avoue que je ne sais pas pourquoi les moucherons s'obstinent à rentrer dans ton appartement ,après avoir sorti le lombricomposteur
ils auraient du sortir ou mourir .Il doit y avoir quelque chose qui les attire et je ne pense pas que se soit le thé de vers j'en utilise depuis un an + le lombricompost mélangé à la terre et je n'ai pas ce problème chez moi.Je stocke le thé en bidon ouvert et ça ne les attire pas non plus.
pour les faire fuir ,as-tu essayé des répulsifs dans le style parfum citronnelle,lavande ou peut-être une bougie contre les moustiques.
Je m'inquiète aussi pour tes vers, as-tu regardé s'ils avaient résisté au gel? se serait dommage de n'élever que des moucherons dans le lombricomposteur.
A+
lombricolo63
Par dhina
#10599 Une solution indirecte aux moucherons dans l'appartement, pour ceux qui dispose d'un jardin ou d'une cour commune : le composte au pied de son immeuble :
http://www.rue89.com/planete89/2011/02/ ... ble-191054
Un article de Rue 89 daté du 20 février 2011.
Avatar de l’utilisateur
Par lombricolo 63
#10629 bonjour Dhina,
le compostage au jardin ou en pied d'immeuble a aussi ses inconvénients si c'était "LA SOLUTION" il y a longtemps que le problème des déchets compostages serait réglé .J'ai la chance d'habiter à la campagne où beaucoup de personne ont un jardin ou une cour où il est facile de poser de composteur et pourtant même si le pourcentage de tri est plus important qu'en ville on est loin d'avoir les chiffres espérés par les promoteurs du recyclage.
Je pratique les deux et chacun a ses contraintes et ses avantages .Il ne faut pas croire qu'un composteur classique est une grosse poubelle où on entasse tout ce qui peut pourrir .Bien qu'il soit plus facile à maitriser, pour obtenir un compost avec un minimum intérêt pour le jardin il faudra lui accorder de la place, du temps et des efforts .
Le lombricompostage est ,pour moi,bien plus intéressant.S'il me permet de recycler une partie de ma poubelle (que je recyclai déjà dans mes composteurs) j'ai découvert un compost bien plus riche et un engrais liquide performant en plus d'être gratuit.je compare souvent le lombricompostage à mon aquarium d'un point de vue de la conduite ,c'est un système vivant qui apporte un certain plaisir comme d'élever des poissons,des oiseaux ou tout autre animal avec certaines contraintes plus ou moins agréables.Promener son chien peut faire une belle balade ou une corvée pour certains.
Le compostage en pied d'immeuble est en train de se mettre en place dans certaines villes mais il n'y a pas encore beaucoup de recul pour savoir si on peut le généraliser .Il suppose une certaine discipline de la part des usagés je dirai même du civisme, est-ce que chacun est prêt à faire l'effort? Quand au compost issu de composteur collectif est-ce qu'il aura les mêmes qualités qu'un compost bien conduit ?
Les plates-formes de compostage posent aussi des problèmes .Nous en avons une grosse à cinq km de chez nous et je travaille dans le village où elle est installée je peux vous dire que certains jours quand le vent est dans le bon sens les gens la maudissent .
Il est très désagréable et même insupportable pour certains de sentir les odeurs qui s'en dégagent .
Je préfère m'occuper moi-même de mes déchets compostables et je pense ,mais ça n'engage que moi, que c'est la meilleure solution quand c'est fait proprement et avec le respect de la nature.
A+
lombricolo63
Par fabien_l
#10700
lombricolo 63 a écrit:Le compostage en pied d'immeuble est en train de se mettre en place dans certaines villes mais il n'y a pas encore beaucoup de recul pour savoir si on peut le généraliser .

Rennes Metropole met ca en place depuis 2005. Avec, il me semble, plus de 150 points de compostage collectif, c'est la collectivité qui a le plus d'expérience dans le domaine et qui permet d'avoir un certain recul.

lombricolo 63 a écrit:Il suppose une certaine discipline de la part des usagés je dirai même du civisme, est-ce que chacun est prêt à faire l'effort? Quand au compost issu de composteur collectif est-ce qu'il aura les mêmes qualités qu'un compost bien conduit ?

Même si tout le monde n'est pas prêt à faire cet effort (on aura toujours des refractaires à tout), ca permet au moins à ceux qui le souhaite de participer à la réduction des déchets. Ce genre de pratique se fait sur la base du volontariat, on n'oblige pas les foyers. Donc en général, ceux qui le font le font plutot bien.
Au niveau de la qualité du compost, on obtient quelque chose de très intéressant, tout aussi bien qu'un compost fait dans le jardin d'un particulier.
Beaucoup de gens ne sont pas pret a avoir un lombricomposteur dans leur appartement, mais sont intéressé pour faire du compostage collectif. En plus de ca, il y a un aspect social très intéressant dans la mise en place de ce type de projet.

lombricolo 63 a écrit:Je préfère m'occuper moi-même de mes déchets compostables et je pense ,mais ça n'engage que moi, que c'est la meilleure solution quand c'est fait proprement et avec le respect de la nature.

C'est en effet la meilleure solution à tous les points de vu : réduction des déchets, amélioration de la qualité et de la biodiversité du sol, réduction de l'utilisation de produits chimiques de synthèse, etc...
C'est ce que beaucoup de collectivités, comme la notre, tente de faire comprendre à la population, mais c'est loin d'être si facile...
Avatar de l’utilisateur
Par lombricolo 63
#10708 Bonjour ,
on fait dévier le sujet mais Angelle pourra le déplacer à sa convenance.
Le lien de Dhina parle de compostage mis en place par quelque(s) volontaire(s) courageux qui le gère(nt)au sein de leur immeuble ou quartier bravo à ceux qui arrivent à mettre ça en place.Corrigez- moi si je me trompe ,les bacs mis en pied d'immeuble sont collectés par des camions qui les emmènent sur une plate-forme de compostage ce qui permet de valoriser la matière ce qui est déjà très bien mais tout ceci demande des moyens ,des personnels et donc a un coût non négligeable.
je ne sais pas quel est le pourcentage de déchet qui est composté à Rennes mais c'est toujours çà .Malheureusement le traitement des déchets est soumis aussi aux loi de la finance.Si la tonne compostée coute plus chère que la tonne incinérée je sais très bien ce que les élus vont choisir et tant pis si on brûle de la matière organique indispensable au renouvellement de la terre.C'est pour cette raison que je préfère les méthodes de traitement individuelle .En les favorisant ,on diminue les coût pour la collectivité ,on évite des structures lourdes qui imposent des nuisances aux riverains,on responsabilise les gens sur la gestion des déchets, tout le monde dit que c'est trop cher mais personne ne veut retrousser ses manches.
Il va falloir faire évoluer les mentalités ,c'est sûrement possible mais il y a du boulot. En tout cas,si chaque méthode trouve son public, on arrivera peut-être à sortir 100% de matière compostable (beau rêve).
A+
lombricolo63