Ils font tellement parler d'eux que j'ai décider de leur dédier une rubrique. Est chanceux celui qui n'en a pas eu (ou très précautionneux). Venez échanger vos aventures, donner vos conseils, astuces, ...

Modérateur: OcéaneO

Par Line
#15669 Bonjour,

J’ai mon lombricompost eco-worms en appartement, sans autre option possible (pas même de balcon).
Depuis quelques temps, l’appartement est envahit de moucherons noirs. Cela m’était déjà arrivé plus tôt, avant l’arrivée du composteur : le terreau utilisé pour mes nombreuses plantes d’intérieur en avait été infesté, à plusieurs reprises (les fabriquants disent que c’est normal et inévitable, soit). Mais là, le phénomène ne cesse d’amplifier et dans la cuisine, bon, ma résistance est moindre. (Seules les plantes carnivores sont ravies).
Comme rien ne se passe ou ne s’envole quand j’ouvre le couvercle du lombri’, j’ai écarté cette hypothèse jusqu’à lire les autres posts du forum et constater qu’en effet, si rien ne vole, beaucoup de choses galopent à la surface et que j’ai énormément d’œufs sur les parois.

Je décide donc pour commencer de vider le bac supérieur, nettoyer les parois et le couvercle à fond et tout remettre, avec un peu de mélange chaulé. Je change aussi le tapis en chanvre, constellé d’œufs, pour un neuf.
Je vais à présent essayer de faire voler toute la marmaille, chaque jour, et espérer que les moucherons aillent bien vers l’extérieur de l’appartement, via la fenêtre ouverte (…).
Je mets aussi un piège jaune avec fond d’eau et de liquide vaisselle (en 3 h plusieurs morts).
Voilà pour les moucherons, mais si vous avez d’autres conseils par pitié allez-y !

Au passage de cette manip’, je vide le bac à thé complètement « envasé » et change le « filtre » (vieux T-shirt). Puis je décide de vider mon bac du bas, le troisième, et où je n’ai rien ajouté depuis cet été je crois. La surface est toute belle, du beau compost noir, mais à peine dessous il y a encore de la matière non décomposé, avec quantité de vers qui travaillent. Est-ce normal que ce soit si long ? Faut-il mélanger pour éviter cela ?

Parce que, troisième découverte et nouvelle inquiétude: deux des trois roulettes du composteur sont pliées, prêtes à casser, sans doute sous le poids des trois bacs superposés.
Est-ce déjà arrivé aux possesseurs d’eco-worms ? Je n’ai pas vraiment le loisir de me passer des roues vu que je stocke l’appareil sous ma table de cuisine.

D’avance merci pour vos conseils et votre aide !
Bien à vous,
Line
Avatar de l’utilisateur
Par plocploc
#15672
Line a écrit:... si vous avez d’autres conseils par pitié allez-y !

... comme d'hab' : commencer par identifier l'envahisseur :roll: .
De ce que tu racontes (noir, qui rechigne à s'envoler), je crains que tu n'aies affaire à la plus enquiquinante des espèces possibles, auquel cas les mesures que tu as prises permettront au mieux de limiter temporairement l'invasion, mais certainement pas de la stopper... Mais j'ai cependant quelques doutes, car tu parles d'oeufs sur les parois du composteur, et ça, ça ne ressemble pas du tout à l'espèce à laquelle je pense (qui, de ce que j'ai pu observer, pond dans le compost)... Tu es sûre que ce sont des oeufs, et pas autre chose :? ?...
Par Line
#15690 Non pas sûre... en fait je voulais dire "larve", d'après la définition du forum selon laquelle ce sont des capsules blanches bombées sur les parois et le couvercle du LC. Mais ça ne bouge pas et fait plus penser à des œufs, donc j'ai confondu en rédigeant mon post.
Je ferai des photos dès que possible, pour aider à l'identification!
En tous cas merci
Par Line
#15691 Voilà des photos. S'il est utile d'en faire des parois du composteur je le ferai volontiers!

DSCF9396.JPG

DSCF9394.JPG

DSCF9399.JPG
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Avatar de l’utilisateur
Par plocploc
#15697
plocploc a écrit:De ce que tu racontes (...), je crains que tu n'aies affaire à la plus enquiquinante des espèces possibles
Bingo.
Dix contre un pour Coboldia fuscipes, la plaie des lombricomposteurs. Donc je confirme (malheureusement), les mesures que tu as prises te permettront au mieux de limiter temporairement l'infestation, mais c'est tout (fais une recherche sur le forum avec comme mots clefs "Coboldia fuscipes", tu verras que ce bestiau est un dur à cuire).

Dans une cuisine, et avec un lombricomposteur de gros volume (eco-worms), je crois que le mieux à faire est de repartir à zero (éventuellement en congelant le compost pour pouvoir le réutiliser). Pas mal de choses ont déjà été dites à ce sujet sur ce forum, je te laisse rechercher, si après tu as encore des questions n'hésite pas à demander...

Sinon :
Line a écrit:... en fait je voulais dire "larve", d'après la définition du forum selon laquelle ce sont des capsules blanches bombées sur les parois et le couvercle du LC. Mais ça ne bouge pas et fait plus penser à des œufs
Image Une larve de moucheron, c'est ce qu'en langage courant on appelle un "asticot", ça gigote. Au bout d'un certain temps ça se transforme en pupe, qui est bien immobile mais qui n'est pas un oeuf. Les larves de Coboldia fuscipes ressemblent à çà, et les pupes à ça. Quant aux pontes, elles se présentent sous la forme d'un amas blanc légèrement translucide d'environ un mm de diamètre, déposé généralement à l'intérieur du compost. Les oeufs, minuscules, ressemblent à des petits grains de riz de moins d'un demi mm de long, et ne sont pas visibles individuellement à l'oeil nu.
Par conséquent les "capsules blanches" sont tu parles sont possiblement des oeufs, mais certainement pas des bestioles que tu as photographiées : sans doute d'une autre espèce, beaucoup plus grosse. Tu peux effectivement poster quelques photos pour qu'on voit ce que ça peut être.

Et enfin :
Line a écrit:... avant l’arrivée du composteur : le terreau utilisé pour mes nombreuses plantes d’intérieur en avait été infesté, à plusieurs reprises (les fabriquants disent que c’est normal et inévitable, soit)
Non, ce n'est ni normal, ni inévitable. Un terreau de bonne qualité (même bio) n'en contient pas. Par contre, si indépendament du lombricomposteur ces bestioles sont présentes chez toi, tu as tout intérêt, une fois que tu en auras débarrassé ton lombri, à faire en sorte qu'elles n'y re-pénètrent pas ... Bon, cependant (avant de te désespérer tout à fait), saches qu'il existe d'autres types de moucherons assez facilement confondables à l'oeil nu avec ceux de tes photos, et qui sont des habitués des plantes vertes (sciarides). Ceux-là aussi peuvent occasionellement se retrouver dans un composteur, mais autant que je sache, ils sont beaucoup moins envahissants.
Par Line
#15698 MERCI pour tout ça.
Et oui, je suis tout à fait découragée.
Je crois qu'on va vivre encore un peu dans les moucherons avant d'envisager repartir à zéro sur le LC: rien que la logistique que cela demande de tout vider (dans un appart', j'insiste car c'est là le point clef :? ), pour récupérer les vers, puis tout nettoyer (dans ma douche! idéal!) ou même de congeler mon compost, me donnent envie de renoncer à tout jamais.
Enfin enfin, à chaque jour suffit sa peine.
Et espérons que ces bêtes soient autre chose que ce que tu dis, même si, bien, j'en doute.
Je ferai des photos de mes "œufs" demain: je les ai nettoyé tout à l'heure et (j'ose espérer) ils ne sont sans doute pas déjà revenus.
Bref, merci encore.
Avatar de l’utilisateur
Par plocploc
#15700
Line a écrit:Et espérons que ces bêtes soient autre chose que ce que tu dis

Je n'ai aucune certitude pour celles que tu avais avant dans ton terreau et tes plantes, car comme je te dis c'est assez confondable à l'oeil nu. Par contre, pour celles de tes photos, je suis certaine à 99% que c'est bien Coboldia fuscipes. Si tu veux une confirmation à 100%, tu en captures quelques unes dans un bocal de confiture, et tu fais des photos des faces ventrales. Tu observeras alors que certains individus (les mâles, généralement plus sveltes que les femelles) possèdent à l'extrémité de l'abdomen un apendice un peu courbé comme sur la photo n°3 de ce montage. Si tu as cet appendice, tu es sûre que c'est bien cette espèce, car les espèces proches ne le possèdent pas. J'ai l'impression qu'on distingue en tranparence cet appendice sur ta première photo...

Je te souhaite bon courrage, car effectivement dans un appartement c'est une galère. Si tu as la possibilité en attendant de vider, de mettre le lombri dans une pièce plus fraiche, fais-le, ça ralentira leur développement.
Par Line
#15752 Bonjour,
Je vais essayer de déplacer le LC vers la cave, espérant ne pas faire de bêtise vu le froid... Une couverture suffira vraiment à le protéger ?
D'autre part, voilà pour finir une photo de mes "œufs" sur la paroi du LC. Ils reviennent sans cesse, même si je les nettoie, et n'ont rien de rien à voir avec des acariens en apparence.
DSCF9400.JPG

Si vous avez une idée!
Merci, en tous cas,
Line
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Avatar de l’utilisateur
Par plocploc
#15753 :? ... On ne voit pas grand-chose. Ca pourrait effectivement être des pontes (de quoi ? mystère), mais aussi des moisissures ... Dans le doute, le mieux est effectivement de les retirer systématiquement.

Pour ce qui est de la cave, ça me parait une bonne idée. Combien fait-il dans cette cave ? Si, comme c'est généralement le cas, pas moins de 0°, pas de problème. Au pire, tes vers hiberneront (et tes mouches aussi :mrgreen: ). La couverture pourquoi pas, mais en faisant attention à ne pas boucher les aérations...
Par Line
#15754 D'accord merci!
Je pense qu'il doit pouvoir faire moins de 0°C vu que le vasistas qui donne sur la rue est assez grand. Mais par ailleurs la cave est très humide. Je vais tenter! Au pire je rachète des vers au printemps.
Le froid peut-il tuer franchement mes moucherons, ou aucune chance ?
Pour les points blancs, je ne pense pas à des moisissures car ce ne sont jamais que des "points", même quand ils sont nombreux. Aucune "tâche" ne se forme avec le temps. Je surveillerai ça aussi.
Merci encore pour tes conseils et réponses!
Line
Avatar de l’utilisateur
Par plocploc
#15756
Line a écrit:il doit pouvoir faire moins de 0°C (...). Je vais tenter! Au pire je rachète des vers au printemps.

Vu le volume d'un eco-worms et l'inertie thermique que cela implique, il faudrait vraiment qu'il fasse moins x° de façon continue pendant plusieurs jours dans ta cave pour que le lombri gèle complètement et que tous tes vers y passent. A Boulogne sur mer ça ne doit pas arriver tous les jours ... Et même si c'était le cas pendant quelques jours, il y a toujours la possibilité de mettre dans le lombri une ou deux bouteilles remplies d'eau chaude matin et soir pour faire "bouillotte".

Line a écrit:Le froid peut-il tuer franchement mes moucherons, ou aucune chance ?
Aucune chance. Cette espèce est remarquablement résistante au froid, bien plus que les vers. Je me suis amusée pour voir à en mettre quelques unes (que j'élevais dans un bocal pour les étudier) deux heures dans le compartiment à glace de mon frigo. Elles en sont ressorties frigorifiées, mais vivantes. 30 minutes après la sortie du frigo, elles gambadaient à nouveau comme jamais. Je viens de mesurer, il fait -10°dans le compartiment à glace de mon frigo.
Pour avoir une chance que le froid t'en débarrasse vraiment, il faudrait qu'il se mette à faire -18° de façon continue dans ta cave pendant une semaine au moins (et là je te dis pas l'état de tes vers) ...

Line a écrit:Pour les points blancs, je ne pense pas à des moisissures car ce ne sont jamais que des "points", même quand ils sont nombreux. Aucune "tâche" ne se forme avec le temps.
J'ai des trucs qui ressemblent un peu à ça dans le mien, et que je prends (peut être à tort ?) pour des moissures. Je ne pense pas que ce soient des oeufs, car ils sont là depuis des semaines sans évolution notable. Je regarderai mieux à l'occasion. Pour les tiens ça pourrait être n'importe quoi, y compris d'ailleurs des pontes de Coboldia... Je dis qu'elles pondent dans le compost, parce que c'est ce que j'ai observé pour celles que j'ai élevées. Mais rien ne dit après tout que dans d'autres conditions (d'humidité, notament) elles ne puissent pas pondre ailleurs... Je commence à en avoir l'habitude : chaque fois que je crois observer un comportement de ces bestioles, et que je me dis "elles font ceci, elles ne font pas cela", je me rends compte au bout d'un moment que j'ai sous estimé leurs capacités d'adaptation, et qu'elles peuvent en fait aussi bien faire une chose que son contraire :roll: .
Si tu veux en avoir le coeur net, il faut ou bien trouver le moyen de faire des photos plus précises, ou bien prélever dans un bocal et élever pour voir s'il en sort quelque chose (et quoi).