Ils font tellement parler d'eux que j'ai décider de leur dédier une rubrique. Est chanceux celui qui n'en a pas eu (ou très précautionneux). Venez échanger vos aventures, donner vos conseils, astuces, ...

Modérateur: OcéaneO

Par Moucherax
#16767 Bonjour,

Je cherche un moyen facile contre les moucherons (prévention + éradication de l'infestation). Le lombri-composteur se situant dans notre bureau, je dois être intraitable avec ces petites bêtes. Nos plantes en pots contenaient quelques moucherons et j'ai bien peur que ceux-ci colonisent le MW, j'y ai déjà tué quelques spécimens qui commençaient à s'installer. Le MW nous sert sur des stands et lors d'animation grand public et scolaire et il est hors de question d'y trouver des moucherons.
Je cherche donc un moyen qui ne demande aucun effort pour me passer de ces invités indésirables, quand je vois les efforts déployés par certains, je salue leur persévérance mais je ne veux pas m’embarrasser de solutions trop lourdes.

y a t'il des produits qui pourraient tuer les moucherons mais pas les vers et bactéries que l'on pourrait introduire dans le lombricomposteur?

De mon côté je suis en train d'expérimenter l'huile essentielle de menthe poivrée:
1er test: Un moucheron cobaye a été enfermé dans une boite avec un petite trace d'huile essentielle. Moins de 30 min après, le moucheron était mort. Donc à priori une goutte dans le MW devrait être suffisante pour tuer ceux qui sont présents et faire fuir les autres.
2eme test en cour: j'ai lâché trois vers de tailles différentes dans une boite en plastique opaque avec un fond de compost demi-mur et 2 gouttes d'huile essentielle. Ils sont donc exposés à une très forte dose et j'attends de voir dans quel état ils seront d'ici demain. Le compost contient aussi beaucoup d'acariens, donc je verrais l'effet sur eux aussi.

D'autres personnes ont elles déjà expérimenté de mettre de l'huile essentielle directement dans le lombri-composteur? j’ignore aussi si ça a un effet sur les collemboles, bactéries, champignons... et j'aimerai avoir des retours avant de me lancer dans cette expérience avec le MW.

Sinon après des recherches sur internet, j'ai vu des tas de remèdes de grand mère mais un d'entre eux me tente: les clous de girofle, soit directement dans le lombri-composteur mais tester avant pour voir si les vers peuvent le supporter, soit plantés dans des moitiés de citron et laissé à côté du MW en tant que répulsif. Bref à tenter, je donnerais la suite.
Avatar de l’utilisateur
Par lombricolo 63
#16771 Bonjour Moucherax,
en entrant sur un forum ,un petit message de présentation c'est plus sympa pour faire connaissance,c'est ici:
viewforum.php?f=73
je ne voudrai pas faire le trouble-fête mais les moucherons semble faire partie du jeu et je pense que l'éradication serait le pire .Je ne vais pas faire un cours sur la bio-diversité mais casser un maillon de la chaine entrainera plus de problèmes que ce maillon n' en cause.Maintenant ,il faut apprendre à en limiter le nombre en maitrisant l'humidité et en faisant attention aux apports de fruit à modérer et à enfouir systématiquement.
Je serai plus favorable au répulsifs qui ne font que détourner l'indésirable .
Certains ont essayé les essences de citronnelle,de lavande ,le savon noir a aussi été utilisé mais je ne sais pas ce que ça a donné.
Il y a un répulsif vendu sur le net que je n'ai pas essayé donc je ne peux rien en dire .
Pourquoi pas le clou de girofle qui semble avoir pas mal d'application ?
A+
Lombricolo63
Par Moucherax
#16779 Présentation faite! effectivement c'est mieux...

Concernant les moucherons, ils sont effectivement un maillon dans une chaine: ils peuvent vivre, se reproduire, et nourrir certains prédateurs. En l’occurrence ce cycle ne me dérange pas, il est même bénéfique tant qu'il se fait en dehors de mon bureau. Par ailleurs, les moucherons n'ont rien d'indispensable dans le fonctionnement du lombri. Je ne prône pas l’éradication de l'espèce, juste celle de la colonie qui peut se développer dans mon bureau ;-)

Les mesures de prévention sont bel et bien respectées ici (scrupuleusement), mais je tiens vraiment à me passer de cette espèce car tout le monde n'a pas la même tolérance vis à vis de ces bestioles et mon lombri est exposé et montré à beaucoup de monde (voir ma présentation):
http://www.verslaterre.fr/phpBB2/viewtopic.php?f=73&t=2436&start=150

Donc pour continuer avec ma croisade anti-moucherons:
Depuis hier, mes trois vers exposés à l'huile essentielle de menthe poivrée... ont survécu à une forte dose, de même que les acariens. Seul problème: j'ai découvert un moucheron qui était présent dans la même boite et il était aussi encore en vie. Je pense tout de même que l'huile a un effet (vu le résultat de hier) au moins répulsif, voire létal sous certaines conditions encore floues.

J'ai exposé deux belles œuvres d'art! La solution "remède de grand mère" mérite aussi sa place dans mon expérimentation: des demi-citrons farcis aux clous de girofles ornent à présent le bac d'une plante en pot et le placard sur lequel est posé le lombri. L'effet de cette expérience est difficilement mesurable puisque nous n'avons pas beaucoup de moucherons pour l'instant, néanmoins le but est de trouver une solution qui les fasse partir tous. Donc mon citron fourré monte la garde à côté du lombri! Peut être que c'est une solution efficace de prévention... a voir!

Prochaine étape: Je laisse les 3 vers dans leurs boite pendant une grosse semaine pour voir les effets de la menthe poivrée sur une durée plus longue, ensuite ils auront droit à l'exposition à des clous de girofles écrasés.

Si ces ajouts ne tuent pas les vers, je pourrais essayer de les introduire directement dans le lombri, par exemple une goutte d'huile essentielle sur un morceau de carton et ensuite je scruterais comment réagissent les vers à cette introduction et si des moucherons sont encore présents. Même topo avec les clous de girofle.

Pour ne pas fausser mon expérience, je vais demander à ma collègue de ne plus utiliser son diffuseur d'huiles essentielles pendant une courte période, cela dit c'est peut être aussi une solution ;-) a voir aussi.

Affaire à suivre...
Modifié en dernier par Moucherax le Mer 09 Mai 2012, 10:37 am, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Par lombricolo 63
#16786 Re-bonjour Moucherax,
tu as compris que je doute de faire disparaitre complètement les moucherons mais en y réfléchissant,
ce serait peut-être dommage de passer à côté d'un moyen simple et naturel de les éloigner, s'il existe.
j'ai essayé le clou de girofle,j'en ai planté 3 dans le polystyrène d'un bac ,je verrai la différence avec les autres bacs.
Ce sont tous des bacs indépendants.wait and see comme ils disent
A+
Lombricolo63
Avatar de l’utilisateur
Par bce1970
#16813 Expérience super-intéressante Moucherax et plutôt encourageante pour l'instant, tiens-nous au courant. Je ne dédaignerais pas une solution magique et bio :wink:
Par eltaz
#16858 Bonjour Moucherax et tous les autres !
Je rejoins assez bien Moniquette et Lombricolo sur le nécessaire respect de la biodiversité, mais comprend aussi tes interrogations (auxquelles je me heurte aussi régulièrement !) Lorsque je fais la promotion d'Eseinia, je ne veux pas mentir sur le problème "moucherons", j'aurais effectivement trop peur que les éventuels convaincus s'arrêtent d'un coup parce qu'ils découvrent qu'il y a un loup dans la soupe ! Je leurs conseille de laisser leur déchets une petite semaine dans une boite hermétique avant de les incorporer au vermicomposteur, de faire attention à ce qu'il y ait toujours une protection sur le dessus (papier journal au moins,ou carton, le mieux que j'ai testé étant un linge en coton) et surtout d'avoir toujours cet adage populaire et de bon sens en tête : mieux vaut prévenir que guérir ! donc de ne pas laisser trainer des fruits ou autres produits qui pourraient attirer ces petites drozos du vinaigre... Après, il faut être conscient que nous recréons artificiellement un biotope en intérieur, et que nous ne sommes pas Dieu.
J'ai dernièrement eu une invasion qui venait d'un pot de plantes que j'ai hébergé (c'est le printemps n'est-ce pas ! ). J'ai opté pour une arme radicale, mais pas chimique : l'aspirateur ! En 3 petites semaines et après des passages et des passages à l'aspirateur, la population de drozos a nettement diminué, et il ne reste plus que quelques résistantes qui ont réussi à éviter mon arme de destruction massive. Mais pas pour longtemps, je suis plus têtu qu'une mouche !
Bon sinon je vais quand même tester les clous de girofle.
Bonne fin de journée à tous !
Fabien
Par Soboky
#16894 Bonjour,
j'ai eu une énorme infection suite à une semaine de vacances (il y a même des moucherons qui s 'étaient développés dans mon frigo : l'un d'eux a dû entrer un jour et y créer une colonie...), j'ai donc passé l'aspirateur tous les jours puis une fois par semaine sur les mouvcherons. Cela a été très efficace, je n'ai quasiment plus de moucherons. Ayant des allergies à plusieurs parfums (même avec une huile essentielle bio on peut avoir des allergies, tous comme certains sont allergiques au pollen "naturel"), j'évite la plupart des huiles essentielles et des insecticides, c'est donc le seul moyen que j'ai trouvé pour m'en débarrasser, je suis contente que ça marche.
Par Moucherax
#16915 Bonjour à tous,

Je suis de retour après une grosse semaine de vacance. Merci pour ces nouvelles contributions, c'est mieux d'avoir plusieurs personnes qui expérimentent des solutions pour avoir des avis plus objectifs. Les moucherons sont une réalité bien présente mais si on trouve un moyen de s'en passer sans effort, n'importe qui pourra se lancer dans l'expérience du lombricompostage sans avoir à se soucier de ces petits invités indésirables, cette expérience dépasse donc le simple confort de notre bureau!
J'en profite donc pour faire le point sur mes petites expérimentations anti-moucherons:

Les citrons fourrés aux clou de girofles:
- celui situé à coté du lombri composteur commence à se sécher, j'ai donc pris soin de réenfoncer les clou de girofles. De près il s'en dégage une petite odeur que je trouve agréable.
- celui posé dans la plante du bureau (à même la terre) a commencé à moisir. Cela parait tellement prévisible à présent, mais je n'y avais pas pensé! Donc attention pour ceux qui veulent expérimenter ça: poser le demi citron dans un endroit sec car le but est de le laisser sécher tranquillement et non d'avoir un tas moisi et donc pas terrible niveau déco ;-)

L'efficacité de cette expérience est difficilement mesurable, j'ai compté seulement 3 moucherons en train de voler dans le bureau (que j'ai impitoyablement tués). Rien n'est prouvé, néanmoins je peux constater qu'il n'y a pas eu de prolifération pendant mon absence de 10 jours. C'est peut être un bon moyen de prévention.

En cherchant dans mon lombricomposteur, j'ai trouvé 3 couples de moucherons et un ou deux spécimens isolés: pas d'invasion donc mais ils sont quand même là (ceux du comptage ne sont plus de ce monde). Encore une fois rien ne prouve l'efficacité de ce remède de grand mère, cependant le nombre de moucherons est très faible, on peux y voir un éventuel lien ou pas. Sachant que j'ai commencé en douceur puisque rien n'a encore été introduit dans le MW pour les chasser, là c'est vraiment de la prévention.

L'huile essentielle de menthe poivrée:
Mes 3 vers (toujours les mêmes, les pauvres!) ont survécus! ils sont même très en forme après avoir passé 15 jours enfermés dans une boite en plastique avec du compost et un dose importante d'huile essentielle (3 gouttes sur à peine une poignée de compost). Petit problème, la boite n'est pas totalement hermétique (comme le lombri) et le compost s'est asséché, les vers ont donc survécus dans un environnement assez sec (ils auront mérités une médaille), je n'ai donc plus retrouvé les acariens ni d'autres moucherons. On peux donc en déduire que l'huile essentielle de menthe poivrée ne tue pas les vers, en revanche elle a un effet important sur les moucherons (voir expérience précédente). La disparition des autres espèces est aussi surement due à la sécheresse car les acariens avaient parfaitement survécus lors des premiers jours de l'expérimentation, or ils ont besoin d'un environnement humide pour survivre.

Les vers vétérans ne sont pas au bout de leur peine, ils ont eu droit à du carton mouillé pour rendre leur environnement à nouveau plus accueillant mais ils vont avoir droit à des clous de girofle prochainement pour voir l’effet que cela produit chez eux.

Une fois ces tests préliminaires terminés, je pourrais me lancer dans le test directement dans le MW, néanmoins je suis curieux des retours des autres pour ceux qui l'ont fait avant moi. Je reviens vers vous à la prochaine étape de ces tests.
Par ettigib
#16925 bjr !!
j'utilise depuis un an, une méthode mécanique : du voile façonné aux dimensions cubiques du lombricompost. une moustiquaire en quelque sorte !!!
désolée je ne suis pas assez douée pour joindre la photo de cette réalisation.
pour s'en débarrasser : les moucherons recherchent l'humidité, les fruits gâtés...remède de choc : donc on retire ce qui est fraichement ajouté et gâté, on laisse en plein vent bien aéré pour retirer l'excès d'humidité, on ajoute carton, papier sur le dessus du bac = radical les moucherons détestent !
on couvre le bac d'un linge et on recouvre la totalité du bac avec le voile.
Par Moucherax
#17066 Bonjour a tous,

De retour de vacances je fais le point sur ma dernière expérience préliminaire avant de me lancer dans l’aventure avec le lombricomposteur.

Mes 3 vers survivants on eu droit à une expérience de plus. Je rappelle qu'ils ont brillamment survécus à une forte exposition à l'huile essentielle de menthe poivrée, à la sécheresse et maintenant qu'en est il de leur exposition aux clous de girofles?

Les clous de girofle:

J'ai pris 10 clous de girofles, je les ai écrasés puis mis dans mon petit échantillon contenant les 3 vers et mélangé le tout pour que les vers y soient au maximum exposés. L'échantillon a été humidifié avec des petits bouts de carton trempés pour éviter une nouvelles sécheresse.

Résultat de l'expérience faite le 09 mai, résultats publiés le 22 mai:
A l'ouverture de la boite aujourd'hui après exposition de 13 jours, surprise! des moucherons! Je dirais entre 30 et 40 à vue de nez. J'ai cherché les vers et ils sont encore là en pleine forme.

Conclusion de cette expérience:
Les clous de girofles seuls sont inefficaces contre les moucherons, pire! Les seuls moucherons que j'ai vu aujourd'hui n'étaient ni dans ma plante en pot, ni dans le MW, mais bien tous dans ma boite test! Le bon côté c'est que les clous de girofles sont aussi inefficaces avec les vers, donc pas de danger immédiat lié à leur introduction dans le MW.
J'aimerais tout de même connaitre les retours de ceux qui ont tentés cette expérience.
Néanmoins, le fait que tous les moucherons se sont retranchés dans cette boite et non dans la plante en pot ni dans le MW indique qu'il y a peut être quelque chose qui les a empêchés de s'y installer... Le remède de grand mère citron + clous de girofles posé à côté de chacun d'entre eux serait il efficace? C'est possible finalement, d'autant plus qu'il n'y a plus aucun moucheron dans la plante en pot.

Pendant mon absence les vers du lombri n'ont pas été nourris et je n'ai trouvé aucun moucherons présent à l'intérieur! Est-ce du à l'absence de nouveaux apports? probable peut être aussi au citron girofle posé à coté? possible aussi! Je ne saurais dire.

La prochaine étape: introduction d'huile essentielle de menthe poivrée dans le lombricomposteur. Mais pour tester ce procédé il faudra attendre la venue des moucherons... Je reprendrais la suite lorsque ces fameux moucherons seront de retour, en attendant je garde les citrons aux clous de girofles pour voir si ils empêchent leur retour.

Néanmoins si certains ont une invasion de moucherons encore active et veulent tester ce procédé, je conseille de mettre les quelques gouttes d'huiles essentielle de menthe poivrée sur des morceaux de cartons pour pouvoir les retirer en cas de problème lors de l'introduction de ce produit dans le lombri.

à bientôt!
Par Moucherax
#17181 Bonjour à tous,

Bien que je n'ai pas d'avancée significative dans mes recherches anti-moucherons, je reviens vers vous pour donner des nouvelles des 3 vers cobayes.

Les fameux vers survivant sont restés pendant tout ce temps dans la boite sans que je m’occupe d'eux, donc depuis le 09 mai jusqu'au 5 juin ils n’ont pas eu d'apports ni d'eau, le compost s'est desséché, il n'y a d'ailleurs plus aucun moucheron mais les vers ont bel et bien survécu dans cet environnement sec en se blottissant ensembles dans un coin sans en sortir. Depuis tout ce temps les clous de girofle ne leur ont fait aucun effet et plus intéressant encore, ils ont survécus dans un environnement sec, bien trop sec pour les moucherons.

Ce qui laisse entrevoir une autre solution probablement efficace contre une invasion massive de moucherons: laisser le lombri ouvert, avec ajout de matières sèches uniquement (marc de café sec, carton, papier...) et laisser le lombri sécher jusqu’à la disparition complète des moucherons. Que pensez vous de cette solution? Elle mets plus de temps à être mise en place que le simple ajout d'huile essentielle de menthe poivrée mais je pense que ça doit être efficace, à condition aussi de bien nettoyer le bac de récupération du percolat pour éviter que certains moucherons s'y réfugient pendant le temps de sécheresse.

Pour ma part j'ai tout simplement augmenté les quantités de carton dans le lombri-composteur pour maintenir une humidité moins importante et je n'ai toujours pas de moucherons, sauf 2 ou 3 de temps en temps (en les cherchant).

Finalement il semble que ce ne soit pas si difficile de se passer des moucherons, mais je suis toujours intéressé par les retours de ceux qui ont tentés des expériences similaires.
Avatar de l’utilisateur
Par lombricolo 63
#17186 Bonjour Moucherax,
l'assèchement est une méthode que l'on préconise depuis longtemps avec l'apport de matière sèche genre vieux terreau.Cela dit il faut limiter l'assèchement et la diète pour une simple raison ,il faut que les vers se nourrissent pour leur survie d'abord et ensuite pour faire le travail qu'on leur demande, à savoir, recycler nos déchets.Si c'est pour les laisser en hibernation ou en estivation toute l'année ça ne sert pas à grand chose .
J'ai lu dernièrement,je ne sais plus où ,un article sur le compostage de jardin qui préconisait l'utilisation du souffre en poudre pour éloigner les moucherons ,je vais essayer cette semaine ,on verra bien.
A+
Lombricolo63
Par Moucherax
#17194 Bonjour Lombricolo63,
Intéressante l'idée du souffre, je suis curieux d'en connaitre les résultats. Sinon pour l'assèchement effectivement il semble que ce soit une solution connue, cela dit j'ai pu constater que l'on peut atteindre un niveau d’asséchement important et que les vers y sont plus résistant que ce que l'on pourrait croire, donc pour ceux qui ont trop peur de mettre en danger les vers par cette méthode, ils peuvent se rassurer car nos vers sont de vrai survivors!

Après il faut limiter la durée de cette restriction: le temps que les moucherons disparaissent et c'est relativement rapide (voir mon post précédent), il n'est donc pas question de les priver toute l'année car ça doit rester une méthode extrême pour lutter contre une invasion. D'ailleurs une telle méthode entrainera un stress importants pour nos vers, donc moins de reproduction et donc une baisse du nombres de vers, il ne faut de toute évidence pas en abuser.
Une remarque: j'ai pu constater que des moucherons peuvent tout à fait se multiplier dans du terreau (cf plantes en pots de nos bureaux) donc je pense que cette méthode peut se retourner contre nous si le terreau se charge d'humidité et devient à son tour un nid à moucherons.

Pour un maximum de réussite, tout réside dans l’asséchement ou bien couper l'accès aux moucherons à toutes les parties humides (difficile à faire). Mais là on a une méthode qui demande quand même un peu de temps.
Une fois l'invasion éliminée, reprendre progressivement les apports, le temps que le substrat se réhumifie et que les vers se relaxent ;-)

La prévention reste la clé et en cas d'invasion subite mais le temps de réguler l'humidité je cherche toujours la méthode idéale par sa simplicité et son efficacité. L'ajout d'huile essentielle de menthe poivrée reste la solution la plus prometteuse de mes expériences mais demande à être expérimenté à l’échelle d'un lombri. Si une invasion pointe le bout de son nez ici, je pourrai le faire moi même! Sinon je reste intéressé par les retours des autres amis des vers!

Vermicalement,

Moucherax où la fureur du moucheron!
Par Moucherax
#17350 Bonjour à tous,

Ceci est la dernière étape de ma croisade anti-moucherons. Des moucherons ont commencés à proliférer dans mon MW. Je n'ai pas changé mes habitudes et je les ai trouvés de plus en plus nombreux.

J'ai diffusé de l'huile essentielle de menthe poivrée par le biais d'un diffuseur électrique: les moucherons présents dans la pièce et posés sur le plafond n'ont pas semblé affectés. J'en déduit que par le biais d'un diffuseur, la concentration n'est pas suffisante pour les tuer (et pourtant j'ai eu la main lourde).

J'ai vu un moucheron tourner autour de mon citron plein de clous de girofles, j'en déduis que si ce répulsif marche il manque d'efficacité.

Alors j'ai décidé de faire le grand saut: J'ai mis directement quelques gouttes d'huile essentielle de menthe poivrée sur le tapis d’humidification.
Résultat:
Effet immédiat constaté, les collemboles présentes sur le tapis évitent le contact avec les gouttes et forment des "cercles" d'environ 8cm de rayon autour des gouttes, les vers qui infestaient le tapis l'ont déserté rapidement sauf 2 d'entre eux (je les ai cherché).
Par contre l'activité juste en dessous du tapis reste inchangé, peut être moins de vers en surface mais le processus n'a pas été perturbé.
Le lendemain j'ai constaté la mort d'acariens à la forme ronde, blancs qui ont tentés de fuir sur les parois. Tous les moucherons qui commençaient à être nombreux dans la partie supérieure ont disparus!

Les cercles de collembolles se sont restreint petit à petit à mesure que le produit perdait son effet. En quelques jours, le produit n'avait plus d'effet notable.

Les acariens victimes sont réapparus dans les jours qui ont suivi, hélas! les moucherons aussi! L'huile essentielle tue les adultes exposés mais pas les larves ni les œufs, cela permet de tuer une génération mais il n'aura fallu que quelques jours pour que la population se renouvelle, deux traitements d'affilé ont détruit tous les adultes en vie à deux reprises, c'est donc très efficace à court terme mais tant que des larves sont présentes l'infestation peut continuer. A moins de traiter à répétition jusqu’à la disparition de l'espèce mais je pense que cette solution n'est pas économique et les moucherons peuvent revenir facilement par de nouvelles contamination par des adultes encore en vie à l'extérieur du lombri.

J'ai donc arrêté de nourrir les vers et ajouté un peu plus de carton en surface. En moins d'une semaine je ne trouve plus qu'un ou deux moucherons épars voler autour du lombri.

Mon traitement de choc a donc une porté limitée en réalité. Je pense que ça peut être utile pour gagner du temps en la couplant avec la méthode traditionnelle:

Apport de matières sèches absorbante (carton) + arrêt de l'apport de nourriture

et quelques gouttes de produit pour les impatients mais ce n'est pas le produit qui résoudra le problème, il tue seulement les adultes, l'assèchement du milieu limite puis arrête les pontes.
Par Moucherax
#17357 J'ai oublié de préciser un dernier point, j'ai amené ma plante carnivore au bureau. Elle est installée contre le lombricomposteur et je pense qu'elle régulera un peu les moucherons (c'est une sarracenia hybride).

Je fait un copier coller d'un autre post pour plus d'info sur les plantes carnivores:
http://www.verslaterre.fr/phpBB2/viewtopic.php?f=114&t=2619

Je pense que les plantes carnivores les plus adaptées aux moucherons sont:
- les Népenthès
- Les sarracenia

Car elles ont des capacités de capture importante et ne souffrent pas "d'ingestion": tant qu'il y a de la place dans les pièges, les moucherons viendront s'y noyer.

Je déconseille fortement celle que tout le monde connait: les dionées gobe mouche (pièges qui se referment) déjà parce que les moucherons sont trop petits mais aussi les pièges se ferment 2 à 3 fois puis meurent... donc trop de proies = mort de tous les pièges et donc de la plante à court terme.
A la limite les drosera (pièges gluants qui se referment) mais alors il vous faudra une plante de taille déjà importante. Les grassettes aussi ça peut le faire mais il faudra plusieurs pieds car c'est une petite plante avec des feuilles collantes mais qui a l’avantage de faire des belles fleurs.