Afin que vous ne soyez pas surpris nous vous conseillons de lire cette rubrique : sachez à l'avance quelles bestioles vous aurez et risquez d'avoir en pratiquant le lombricompostage.

Modérateur: OcéaneO

Avatar de l’utilisateur
Par Isao
#17301 Bonjour,
J'ai beaucoup apprécié les photos et vidéos que j'ai pu voir sur ce forum, qui m'ont bien aidé pour reconnaître ce qui est apparu dans mon écosystème de poche. Loin de moi l'idée de vouloir dévaloriser ce qui a été fait avec les moyens à disposition, mais je vous propose de passer à la vitesse supérieure, un peu plus délicate à mettre en oeuvre à la maison. :wink:

Je voulais d'abord faire des photos et même des petits films au microscope optique et à la loupe binoculaire (le plus sympa d'après moi !), mais, faute de temps et/ou des adaptateurs pour la caméra, ce sera pour plus tard. Passons tout de suite au gros plan très très raproché avec le microscope électronique à balayage. :mrgreen:
Je vous laisse, les photos brutes, vous ne m'en voudrez pas ?

On commence par les acariens, les vedettes. Eh oui, ces petites boules rondes, à peine mobiles, ce sont des monstres !
Image

... Ou des grosses vaches paisibles, selon votre sensibilité :
Image

Image

Celui-là me rappelle quelque chose...
Image

Ah non, pardon, rien à voir ! :mrgreen:
Image
Avatar de l’utilisateur
Par Isao
#17302 Juste une précision, si vous voulez connaitre leur taille, il faut tenir compte de l'échelle, pas du grossissement qui correspond à une image presque en plein écran (mais je ne sais plus quelle est la taille de l'écran :oops: ).

Rapprochons nous...
Portrait de face :
Image

... Vu de dessus :
Image

... Vu de dessous :
Image

Vous aurez remarqué que les bestioles sont assez sales. Elles sont aussi plus ou moins couvertes d'espèces de bosses qui ressemblent à des cochenilles. Parasites, symbiose ou aspect naturel de la surface de la "peau" (cuticule ? carapace ? comment on dit ?)
Image

Quelques papattes... Il y en a bien huit. :wink:
Image

Image

Image

Image

Image

Et ça se serait... euhhhh... :oops:
Image

Ah ben d'accord, y'en a qui en ont quatre ! :shock:
Image

Poils au... :oops: :oops: :oops:
Image

Bien sûr, je n'y connais absolument rien en anatomie acarienne, et encore moins en ce qui concerne les différentes espèces. Si quelqu'un a des commentaires un peu plus intelligents que les miens à apporter, ils seront bienvenus. :wink:
Avatar de l’utilisateur
Par plocploc
#17307 Excellent :D

... Bon du coup, comme je suis joueuse, j'ai cherché un peu :mrgreen:

Alors, dis-moi : est-ce que à l'oeil nu (ou à la loupe) tes bestioles ressemblent à ça ?

(Si c'est ça, c'est pas trop bon d'en avoir dans le compost :? ...)

Si j'ai vu juste, je ferai les commentaires et explications après (histoire de pas trop me ridiculiser si je me suis plantée).
Avatar de l’utilisateur
Par Isao
#17310 En effet, c'est exactement ça. Mais pourquoi tu dis que "ce n'est pas trop bon" ??? Je croyais que c'était normal d'avoir des acariens, et même "indispensable", dixit : viewtopic.php?f=118&t=1598
N'ont-ils pas la fonction de commencer à préparer les aliments pour les vers ? De toute façon, à ce que j'ai cru comprendre, tout le monde en a, non ?
Avatar de l’utilisateur
Par plocploc
#17312 Yeah 8)

Donc la bestiole est un Rhizoglyphus, ordre des Oribatida. Pour l'espèce, je ne peux pas dire, je n'ai pas trouvé de doc.

Je l'ai identifié à l'aide de la clef interactive qui se trouve sur ce site (onglet "start key"). C'est un petit peu technique, mais en s'aidant du glossaire qu'ils fournissent ici on s'en sort, pourvu qu'on ai quelques bases en entomo. Ils proposent aussi une série de photos prises avec le même genre de matériel que celui d'Isao, dont certaines sont absolument épatantes (accessibles une fois qu'on est dans la clef, en cliquant sur une petite icone qui se trouve dans la fenêtre en haut à droite de la clef). Par exemple ils proposent cette photo de Rhizoglyphus, qui est très proche de celles d'Isao.

La bestiole qu'on voit sur la 4e photo d'Isao serait une femelle adulte, et les quatre machins chelous montrés en gros plan sur l'avant dernière photo seraient en effet ses organes copulateurs (voir là). Les "espèces de bosses qui ressemblent à des cochenilles" sont je suppose des bactéries (mais pas sûre).

Je dis que c'est pas trop bon d'avoir ça dans le compost, car si vous jetez un oeil sur le document que je viens de citer, vous verrez qu'on les surnomme en anglais "bulb mites", et qu'elles sont considérées comme des ravageurs de bulbes, rhizomes etc : elles profitent d'une minuscule blessure que le bulbe peut avoir pour y entrer et s'en nourrir en provoquant son pourrissement. En fait, d'après ce que je lis dans ce document, et aussi dans ce pdf, leur habitat naturel est l'humus des forêts (ce qui nous explique pourquoi elles sont communes dans le compost). Ce qui ressort de l'article en français c'est que toutes les espèces ne sont peut-être pas encore répertoriées (l'article de 1988 présente 2 nouvelles espèces), et qu'en fait on ne sait pas trop si les Rhizoglyphus qu'on trouve dans les bulbes et ceux qu'on trouve dans l'humus appartiennent aux mêmes espèces. Ce qui fait que ce serait vraiment intéressant de connaitre l'espèce des bestioles d'Isao, pour savoir si c'est une de celles qu'on trouve courament dans les bulbes, ou pas.

En tous cas, moi, si j'avais ça dans mon compost, je crois que j'hésiterais un peu avant de le filer à mes plantes ... (question : est-ce que tu les trouves à tous les étages de ton lombri, ou seulement sur les déchets frais ?).

Pour finir, quelques réponses à tes questions :
Isao a écrit:Je croyais que c'était normal d'avoir des acariens
Disons que c'est courant. Après il existe "un grand nombre" d'espèces d'acariens, dont certaines sont communes dans les lombris, et d'autres moins. On a pas tous les mêmes, moi pas exemple des Rhizoglyphus je n'en ai pas (et d'après ce que je viens de retranscrire, ils ne me manquent pas :P ).

Isao a écrit:... et même "indispensable", dixit : viewtopic.php?f=118&t=1598
Ca, si je peux me permettre, c'est des foutaises. Les acariens ne sont pas du tout indispensables dans un lombri, il peut très bien fonctionner sans (j'en ai pendant longtemps eu très très peu dans le mien - quantité négligeable - et il fonctionnait très bien). En plus "des acariens" ça ne veut rien dire, chaque espèce ayant son propre comportement, et donc son propre impact (généralement négligeable, sauf infestation) sur le fonctionnement du lombri. Non, ce qui est indispensable, en plus des vers, ce sont les bactéries décomposeuses. Les acariens, eux, occupent dans la nature un certain nombre de niches écologiques dans lesquelles ils jouent un certain "rôle", ça ne suffit pas pour les rendre indispensables dans un lombri.

Bon en tous cas merci pour les photos, c'était bien intéressant et ça fait bien avancer le schmilblick (depuis le temps qu'on voyait des gens nous envoyer des photos de petites boules blanches en nous demandant ce que c'est, et qu'on répondait invariablement "ben... des acariens" :mrgreen: )
Avatar de l’utilisateur
Par lombricolo 63
#17314 Bonjour Isao et Plocploc,
superbes photos ,merci ,même si les regarder après 22h peut provoquer des troubles du sommeil .C'est un monde totalement différent de celui que l'on peut voir l'oeil nu.
A+
Lombricolo63
Avatar de l’utilisateur
Par Moniquette
#17315
plocploc a écrit:En tous cas, moi, si j'avais ça dans mon compost, je crois que j'hésiterais un peu avant de le filer à mes plantes ...

ben moi aussi... mais comment savoir, sans un microscope ultra-perfectionné, si on en a...!? :roll:
à l'oeil nu, ils se ressemblent tous !!!

Moniquette
Avatar de l’utilisateur
Par ninidu
#17317
En tous cas, moi, si j'avais ça dans mon compost, je crois que j'hésiterais un peu avant de le filer à mes plantes ...


Si tu vas au Puy en Velay (ou dans la région) On te fera te régaler avec un fromage remarquable " le fromage aux artisous" Les dits artisous (artisants) ayant participé à l'affinage sont des acariens qui ont une allure monstrueuse semblable à ceux présentés par Isao.
Avatar de l’utilisateur
Par Isao
#17326
plocploc a écrit:Je l'ai identifié à l'aide de la clef interactive qui se trouve sur ce site (onglet "start key").
Bonjour,
Merci pour ce site. Je n'ai pas encore étudié en détail car la clef est longue à charger, mais il a l'air très intéressant.

plocploc a écrit: Les "espèces de bosses qui ressemblent à des cochenilles" sont je suppose des bactéries (mais pas sûre).
Non, je ne crois pas, trop gros pour des bactéries. En revanche, on voit plein de petits bâtonnets, ça ce sont bien des bactéries de type bacille.

plocploc a écrit:Ce qui ressort de l'article en français c'est que toutes les espèces ne sont peut-être pas encore répertoriées (l'article de 1988 présente 2 nouvelles espèces), et qu'en fait on ne sait pas trop si les Rhizoglyphus qu'on trouve dans les bulbes et ceux qu'on trouve dans l'humus appartiennent aux mêmes espèces.
Ce serait étonnant que des bestioles qui prospèrent à la surface d'un compost riche et tiède puisse aussi vivre plusieurs centimètres sous la terre à la rechercher de bulbes. Pour moi, c'est aussi différent que les Eisenias et les lombrics du sol. Mais bon, admettons, c'est costaud ces petites choses.
J'ai l'impression que la disposition des organes est légèrement différente entre les schémas de ces documents et mes photos, mais je n'ai pas comparé en détails.

plocploc a écrit:En tous cas, moi, si j'avais ça dans mon compost, je crois que j'hésiterais un peu avant de le filer à mes plantes ... (question : est-ce que tu les trouves à tous les étages de ton lombri, ou seulement sur les déchets frais ?).
Bof, moi ça ne m'inquiète pas plus que ça. De toute façon, ils arrivent bien de quelque part : soit avec les vers, soit avec les épluchures. Si c'est avec les épluchure, ça veut dire qu'il y en a déjà un peu partout, en ajouter dans mes plantations ne changera rien. Et si la plupart des gens en on dans leur compost, il y aurait sans doute eu des retours s'ils étaient néfastes.

plocploc a écrit: Les acariens ne sont pas du tout indispensables dans un lombri, il peut très bien fonctionner sans (j'en ai pendant longtemps eu très très peu dans le mien - quantité négligeable - et il fonctionnait très bien). En plus "des acariens" ça ne veut rien dire, chaque espèce ayant son propre comportement, et donc son propre impact (généralement négligeable, sauf infestation) sur le fonctionnement du lombri. Non, ce qui est indispensable, en plus des vers, ce sont les bactéries décomposeuses.
De même que les vers et les larves de cétoines ne sont pas indispensables dans un composteur d'extérieur traditionnel, mais s'il y en a c'est mieux. Les acariens jouent un rôle de décomposeur "primaire", sans doute avant les bactéries. D'ailleurs, dans la nature, les animaux (ou plantes) morts sont mangés par des charognards plutôt que d'être laissés à pourrir, ce qui va beaucoup plus vite : mes acariens s'occupaient de tout cadavre de vers, au moins en surface, donc pas de mauvaises odeurs.

Pour répondre à ta question, je les trouve surtout en surface du bac du haut dans les déchets frais, parfois sur les bords des autres bacs, mais jamais dans la masse en touillant. Il leur faut de l'air, mais aussi de l'humidité : j'ai essayé de supprimer la feuille de journal sur le dessus pendant un moment et je ne les voyais plus, les déchets étant plus secs en surface ; ils sont revenus dès que j'ai couvert à nouveau. Par contre, j'ai remarqué sous la loupe bino qu'ils se font facilement "engluer" quand c'est trop mouillé.
Maintenant que j'ai tout vidé, tout nettoyé (même les vers ont pris un bon bain, les pauvres !) je ne vais plus en avoir, mais moi je les aimais bien mes bestioles. :wink: Je verrai s'ils reviennent avec les épluchures... A moins que je ré-ensemence mon système avec les quelques acariens qui se trouvent sur un petit échantillons de compost "avarié" que j'ai gardé...

plocploc a écrit:Bon en tous cas merci pour les photos, c'était bien intéressant et ça fait bien avancer le schmilblick (depuis le temps qu'on voyait des gens nous envoyer des photos de petites boules blanches en nous demandant ce que c'est, et qu'on répondait invariablement "ben... des acariens" :mrgreen: )
Mais de rien ! J'en ai d'autres qui vont suivre, pour les autres occupants. Et j'ai gardé des acariens en réserve dans du fixateur pour refaire ma manip, la première était plutôt ratée (je ne vous ai montré que les rares qui étaient corrects).
Avatar de l’utilisateur
Par Isao
#17327
ninidu a écrit:Si tu vas au Puy en Velay (ou dans la région) On te fera te régaler avec un fromage remarquable " le fromage aux artisous" Les dits artisous (artisants) ayant participé à l'affinage sont des acariens qui ont une allure monstrueuse semblable à ceux présentés par Isao.
Hi hi ! Une collègue m'en a montré un jour sous une bino : je n'ai plus mangé de fromages affinés pendant plus d'un an ! Beuuuurkkk !
Avatar de l’utilisateur
Par Moniquette
#17332
Isao a écrit:Une collègue m'en a montré un jour sous une bino : je n'ai plus mangé de fromages affinés pendant plus d'un an ! Beuuuurkkk !

y'a des choses qu'il vaut mieux ignorer.... :mrgreen:
Perso, si tu mets ce genre de photos, je préfère ne pas les regarder et garder intact mon plaisir d'un bon fromage !!! :D

Moniquette
Avatar de l’utilisateur
Par Isao
#17341
Moniquette a écrit:Perso, si tu mets ce genre de photos, je préfère ne pas les regarder et garder intact mon plaisir d'un bon fromage !!! :D
:lol: D'où l'avantage de ne les montrer que sur du compst : on sait que ça ne se mange pas ! :wink:
C'est répugnant, mais fascinant aussi. J'ai gardé un petit "élevage" au labo dans une boîte de Pétri pendant un bon moment pour faire des prélèvements, je ne me lassais pas de les regarder.
Avatar de l’utilisateur
Par Isao
#17342 Chapitre 2 : les colemboles.
Alors ceux-là, ils m'ont donné du mal ! Déjà, j'en avais très peu, dans le bac à jus uniquement. J'ai pu en piéger quelques un en retournant une boîte de Pétri dessus (ça saute). Le problème, c'est qu'il n'y a pas moyen de les immerger dans le fixateur : ces idiots flottent, même après avoir été anesthésiés à l'éther. Donc la préparation n'est pas très réussie, on voit des parties écrasées ou "fripées" qui ne sont sans doute pas naturelles.

Vues d'ensemble :
Image

Celui-ci a perdu des bouts d'antennes et a eu la tête un peu écrasée... :oops:
Image

Image

Image

Celui-là a le bon goût de se contorsionner pour nous montrer son ventre :
Image
Avatar de l’utilisateur
Par Isao
#17343 Ils sont déjà un peu plus engageants que les acariens, non ?

Voyons leur bouille :
Image

Image

Gros plan sur la bouche :
Image

Une antenne :
Image

Les papattes. Cette fois, il y en a 6, c'est bien un insecte.
Image

Image

L'arrière-train :
Image

Et le fameux organe qui lui permet de sauter quand il le détend :
Image

Image

Vu de dessous :
Image

L'extrémité en gros plan. Beau, non ?
Image

Vous aurez remarqué le motif étonnant de leur cuticule. Je pense que c'est, avec leurs nombreux poils, ce qui leur permet de flotter. Les acariens à la peau lisse coulent très facilement.
Image
Avatar de l’utilisateur
Par lombricolo 63
#17344 Bonjour Isao,
j'en reste sur le c...c'est superbe.Tiens pour apporter une modeste contribution ,l'organe qui leur sert à sauter s'appelle "la furca" en cas de danger, ils n'hésitent pas à s'en servir et vu le bond qu'ils font le ressort doit être puissant.Je n'imagine même pas l'effet produit si nous avions le même organe, notre squelette n'y résisterait pas .
Bravo ,et on attend les prochaines avec impatience .
A+
Lombricolo63