Modérateur: OcéaneO

Avatar de l’utilisateur
Par Kir
#11081 Bonjour !

J'ai décidé de me lancer dans un journal de bord pour mon Worm Café (certainement pas un quotidien, rassurez-vous :mrgreen: ). Donc voilà, pour mémoire, un message datant du 4 mars 2011 (dans le post "Présentations 2011)" :

Kir a écrit:11h20 -> Ça y est, il est arrivé !!! :floor :clap: :hug: :b :lol: :roll:

Voilà un joli classieux Worm Café installé dans ma salle à manger (on mange tous en famille : moi et ma compagne, les vers, et nos deux chats !).

J'ai monté les pieds et le robinet pendant que la fibre de coco gonflait dans l'eau. Puis on a mis le carton "vers-la-terre" au fond, la litière bien émincée et répartie par-dessus, les 500g de vers encore par dessus (avec la terre bien répartie aussi). On a laissé ouvert une dizaine de minutes, le temps de les voir se "réveiller" et disparaître dans la terre. Puis on a mis le tapis d'humidification par dessus et hop, en place.

4 mars 2011 - 12h30 : le composteur démarre !

J'ai déjà repéré des oeufs de vers (et si j'en ai repéré quelques uns sur quelques minutes, j'imagine qu'il doit y en avoir un paquet !). Et on n'a pas résisté à mettre le marc de café du jour et un petit peu de papier (l'emballage de la litière)... :oops: mais promis aucun autre type de déchet avant vendredi prochain ! :-

Sinon, d'un premier coup d'oeil, le WC est ultra-facile à monter, et semble bien conçu : la stabilité est parfaite, les bacs ont une grande capacité sans prendre trop de place, et le couvercle est conçu pour pouvoir être ouvert "comme si il y avait des charnière" ou enlevé, sans qu'il y ait le moindre clip ou la moindre attache à défaire.

Je me demandais par-rapport au carton de vers-la-terre :
- est-ce embêtant si je l'ai mis tel quel au fond, sans découpage et sans percer de trous ?
- il y a quelques grands aplats de couleur (donc beaucoup d'encre) et la texture rappelle un peu le papier glacé... ces deux données ne contre-indiquent-elles pas d'incorporer donner ce carton ?

Réponse de lombricolo63 :arrow: ton démarrage me semble parfait ,t'en fais pas trop pour le carton si vers la terre te conseille de le mettre au fond c'est qu'il n'y a aucun problème, l'encre utilisée ne causera aucun dommage à tes nouveaux amis. C'est vrai que l'on peut faire quelques trous avec une vieille fourchette ou aiguille pour l'aération mais tu pourras les faire dans quelques temps quand ton compost sera un peu plus compact et qu'il tombera moins dans le bac à jus

Image
Le WormCafé monté et installé

Deux autres photos : Le paquet à l'arrivée et Notre chat qui voudrait aussi se mettre au recyclage :shock:
Image Image
Par Heidi
#11082 ou alors c'est que les chats, quand ils voient une "boite" (ou un sac...) il faut qu'ils aillent voir comment c'est dedans ? !!!
Image
Avatar de l’utilisateur
Par Kir
#11083
Heidi a écrit:ou alors c'est que les chats, quand ils voient une "boite" (ou un sac...) il faut qu'ils aillent voir comment c'est dedans ? !!!

Heureusement, en ce qui concerne le WC, ils ont finalement choisi de se coucher dessus plutôt que d'aller voir dedans :D
 
Voilà 11 jours que le vermicomposteur a été démarré
- 4 mars : installation
- du 4 au 9 mars : un peu de marc de café et de carbone (juste pour se défrustrer du régime imposé ^^)
- le 10 mars : on commence à nourrir les vers (un jour à l'avance certes, mais j'en peux plus ! :lol: )

J'ai suivi les conseils d'Agnès : diviser virtuellement le lombricomposteur en plusieurs zones, et déposer les aliments en changeant de zone chaque jour. Nous avons pris le parti de diviser le WC en 6 zones, afin d'avoir des espaces pas trop restreints, et un nombre de zones proche du nombre de jours de la semaine : le tour d'un plateau dure ainsi presque une semaine.

Nous avons aussi choisi pour démarrer :
  • de ne rien "mélanger" dans le composteur : toujours déposer les restes par dessus les restes de la semaine précédente ;
  • d'assurer tant que possible un apport journalier (donc toujours frais), même s'il ne s'agit que de sachets de thé, de carbone ou de marc de café : nous déposons donc chaque jour quelque chose ;
  • de déposer le marc de café en dernier, en fin de journée (difficile de savoir si c'est vraiment utile, je me disais qu'en recouvrant légèrement les aliments de marc de café, cela attirerait plus facilement chaque ver vers la surface) ... en tous cas esthétiquement c'est réussi ^^ ;
  • que seuls les apports de carbone ne suivent pas systématiquement la règle des zones.

Voici une photo de notre vermicomposteur aujourd'hui, juste avant de nourrir la 6ème zone (eh oui, le second tour commence déjà demain !), ainsi qu'une illustration des différentes zones :
Image

Pour voir la photo en plus grand (1000px de large), cliquez sur l'aperçu ci-dessous :
Image

Bon alors, j'admets qu'il a l'air un peu poubelle comme ça, mais "en vrai" c'est beaucoup plus joli :mrgreen: Et ça sent super bon !
Voici notre menu de démarrage (par zone et donc par jour :arrow: "1." = jeudi 10/03 , "2." = vendredi 11/03 , ... :
  1. épluchures de courgettes et de carottes, deux sachets de thé, beaucoup (trop) de carton (on peut voir des points jaunes à droite de cette zone, ce sont des pousses de carotte... qui ont repris en 5 jours :shock: ) ;
  2. du thé vert après infusion (on voit de la moisissure blanche qui est apparue trois jours après) ;
  3. du marc de café, de la verveine après infusion, du carton et du papier (papier blanc... c'est le seul truc vraiment moche dans mon WC : il devient presque fluo, ça fait à peine peur.. :( ) ;
  4. 50g d'épluchures de carotte, 1 sachet de thé, 2 verveines ;
  5. épluchures de brocoli, restes d'une plante de basilic, marc de café, sachets de thé (sans l'agrafe, mais avec la ficelle et le papier) ;
  6. après photo : épluchures de poireau (très très peu), restes de champignons, trois rouleaux de PQ, sachets de thé et verveine (c'est vrai qu'on en boit beaucoup.. :lol: ).

Constatations :
- samedi, les vers se baladent plus en surface, sous le tapis d'humidification, et donc on en voit beaucoup quand on ouvre (avant qu'ils ne disparaissent dans la terre) ;
- certains se baladent sur les bords et sur le plafond, mais peu (entre un et cinq) ;
- hier nous avons regardé pour la première fois dans le bac à thé (rez-de-chaussée du WC, en face des vestiaires :floor ) et il y a une vingtaine de vers (surtout des tout gros) qui s'y baladent... je me demande si je ne devrais pas trouer le carton de Vers la Terre que j'avais mis au fond, pour leur permettre de remonter ?
Avatar de l’utilisateur
Par Kir
#11175 Vendredi 18 mars, J+14, le moment de faire le point :hug:

Pour la première fois, opération rescapés du déluge : on soulève le bac pour voir combien de vers se seraient égarés au rez-de-chaussée. Résultat : moins que la dernière fois que j'ai regardé il me semble, donc à priori c'est qu'ils savent effectivement remonter. On les récupères un par un, y compris quelques minuscules vers de rien du tout, donc l'épaisseur devant avoisiner (par le bas) le demi-millimètre. Certains se planquent bien mais il y a moyen de tous les récupérer, mis à part (première critique du Worm Café de ma part) autour du robinet : il y en avait un enroulé tout autour, indélogeable. A tester plus tard, il est peut-être possible de le chatouiller avec le bout non-piquant d'une aiguille pour l'inciter à sortir... mais j'en n'ai pas sous la main. Alors je mise tout sur sa motivation, une fois seul, à enfin se décider de remonter et retrouver ses potes au premier étage.

Jusqu'à maintenant, je ne pesais que les aliments de temps en temps, pour contrôler qu'on ne surchargeait pas le composteur, et nous avoisinons toujours les 60 à 80g par jour, en tous les cas jamais plus de 100g. J'ajoutais le carton "à vue". Y a de la marge... Mais aujourd'hui, nous avons pesé 64g, et je me suis mis en tête d'ajouter très exactement 32g de carton (boîte d'oeuf + rouleaux de PQ) découpé en morceaux. Et quelle ne fut pas ma surprise : nondidju (comme on dit par chez nous), ça fait un sacré volume ! Je n'ai jamais ajouté tant de carton, et je me pose doucement des questions à ce sujet... surtout... quand [url]j'ajouterai 160g de nourriture, arriverais-je vraiment à ajouter 80g de carton sans tout saturer ?[/url] Mais en allant un peu plus loin, je me pose deux autres questions :
  1. question pratique : je me souviens avoir vu dans cette vidéo (ou encore celle-ci) sur un vermicomposteur que les vendeurs conseillaient de déposer tous les déchets, puis de recouvrir de papier journal (une page, recouvrant tout) à chaque fois. Ça m'a fait penser à un quotidien (le "Métro") distribué gratuitement dans les transports en commun belges. J'en ai un sous la main : il fait 89g pour 8 doubles pages, et si on ne le donne pas aux vers, il vole à la poubelle. Donc ce serait un excellent moyen pour moi d'appliquer le principe de la vidéo. Mais encore une fois je trouve ça impressionnant : si le composteur tourne avec 160g par jour, il lui faut un quotidien pour l'équilibre carbone/humidité ?
  2. question éthique : dans ma tête (est-ce vrai ?), bien qu'il soit plus intéressant de donner du carton/papier aux vers que de l'incinérer, il me semble néanmoins encore mieux de l'envoyer aux déchets papiers pour le recycler. Or 80g de carton par jour, ça doit pas être loin de ma "poubelle papier" ... donc j'imagine que j'enverrai quasi plus rien au recyclage. Qu'en pensez-vous ?

Je sais qu'il s'agit d'ordres de grandeur et non de lois universelles, mais c'est justement l'ordre de grandeur qui m'interpelle.

PS : j'ai regardé ces vidéos à l'époque où je cherchais à m'informer et à me représenter le lombricompostage, je ne les utilise pas comme références avec mon Worm Café.
Avatar de l’utilisateur
Par lombricolo 63
#11185 Bonjour Kir,
en fait ,je me pose un peu la même question.Sur un autre site justement quelqu'un demandait si le rapport 1/3 de carton (pas 1/2) s'appliquait en poids ou en volume.Je n'ai jamais pesé les déchets je travaille "tout à l'oeil" et machinalement je faisais par rapport au volume et à l'aspect du compost ,quand je le trouve trop humide j'augmente la dose ou j'ajoute de la sciure.Comme je nourris tout les 2 ou 3 jours c'est facile de corriger en fonction de ce que j'observe.Pour ma part ,je pense que le rapport se fait en volume d'autant que les déchets verts sont composés de beaucoup d'eau qui s'évacue (le thé) ou s'évapore.
Je connaissais ces vidéos ,je trouve qu'il y a beaucoup de papier ça ne risque pas la fermentation vu le peu de déchets verts recyclés.
A+
lombricolo63
Avatar de l’utilisateur
Par Kir
#11190
lombricolo 63 a écrit:le rapport 1/3 de carton (pas 1/2)

En fait, je savais que c'était un tiers, mais je l'appliquais de la manière suivante :
500g de vers = 250g de capacité (j'arrondis à 240 pour faciliter le calcul) :arrow: 160g de vert (2/3x240) + 80g de carbone (1/3x240)

Pour la question poids ou volume, je n'ai jamais vu parler de volume ou que ce soit (tous les exemples sont toujours soit non spécifié, soit en grammes) mais moi aussi c'est en volume que je faisais mes proportions "intuitives".

Ce serait intéressant d'avoir un avis de Vers la Terre à ce sujet.
Avatar de l’utilisateur
Par plocploc
#11194
Kir a écrit:je l'appliquais de la manière suivante :
500g de vers = 250g de capacité (j'arrondis à 240 pour faciliter le calcul) :arrow: 160g de vert (2/3x240) + 80g de carbone (1/3x240)

...Surtout que, à ce qu'il semble, dans "500 g de vers" il n'y à pas 500 g de vers, mais environ 80 g :- ... T'as pesé tes vers :mrgreen: ?

(J'aime bien ta démarche, logique et rigoureuse, mais il me semble que tu oublies un petit détail : tu te bases sur des informations qui, pour la plupart sont d'une fiabilité très relative... Le lombricompostage est une pratique récente, lancée et promue par des gens passionnés, de bonne foi et pleins de bonne volonté, mais qui sont tout sauf des scientifiques... Il est à craindre que les poids indiqués n'aient jamais été vérifiés, et que ce soient plutôt des estimations "à vue", bref des volumes :-... Les prendre pour argent comptant, à mon avis, c'est aimer le risque... Ceci dit, je trouve ta démarche intéressante, car elle apporte dans le petit monde du lombricompostage une exigence de rigueur qui me semble bien nécessaire...).
Avatar de l’utilisateur
Par Kir
#11228 EDIT : j'efface toutes mes petites bêtises :oops:
plocploc a écrit:à ce qu'il semble, dans "500 g de vers" il n'y à pas 500 g de vers, mais environ 80 g :- ... T'as pesé tes vers :mrgreen: ?

Mes vers viennent de chez Vers la Terre, et j'imagine donc que lorsque l'on parle de 500g, on parle d'un point net (cfr message de Heidi dans le post que tu cites ci-dessus, c'est ce qu'elle y explique, non ? :? ).
Modifié en dernier par Kir le Dim 20 Mar 2011, 2:05 am, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Par lombricolo 63
#11229 Bonjour à vous,
cette discussion est vraiment intéressante .On parle poids ,volumes ,compositions chimiques ,on se croirait dans un laboratoire en train de formuler quelque médicament révolutionnaire.il s'agit de reproduire ce que fait la nature depuis des milliers d'années sans se poser de question .
Le but premier du lombricompostage est d'alimenter des vers de terre afin qu'ils détournent de notre poubelle les 30% de déchets qui ne devraient pas y être.
Pourquoi compliquer ce qui est simple ,faut-il élaborer une recette complexe :x g de ci+x g de ça ,x fois /semaine pour x g de vers
que personne ne pourra suivre parce que chaque élément est différent.J'ai été cuisinier pendant près de 20 ans et il ne suffit pas de lire un livre de recettes pour faire un bon plat.
Il y a les bases :les bacs ,les vers ,les différents déchets suivant l'alimentation de chacun,...et le talent de trouver l'équilibre qui apportera le confort des vers pour faire ce qu'on leur demande :recycler cette précieuse matière première qui nous nourrit .
A+
Lombricolo63
Avatar de l’utilisateur
Par Kir
#11231 ¿ Ne pas se poser de question ? Moi ça m'intéresse de comprendre, et visiblement ça vous intéresse aussi :
lombricolo 63 a écrit:en fait ,je me pose un peu la même question.Sur un autre site justement quelqu'un demandait si le rapport 1/3 de carton s'appliquait en poids ou en volume.


Comme j'essaie de lancer plusieurs personnes dans la même aventure, ça m'intéresse de savoir quoi leur donner comme conseils pour débuter. Et comme je me perds un peu dans ceux que j'ai moi-même reçus, j'essaie d'éclaircir. Si je suis allé trop loin dans la réflexion je m'en excuse (c'est précisément pour ça que j'avais créé un sujet spécifique, plutôt que de polluer les autres rubriques) :oops:
Avatar de l’utilisateur
Par lombricolo 63
#11232 Bonjour Kir,

j'ai cru voir un "vous" je suis tout seul sous mon pseudo tu peux me "tu" c'est beaucoup plus convivial.
En fait quand je disait" sans se poser de question"c'était la nature moi, je suis un éternel curieux dès que j'ai une réponse j'ai une autre question.Mais je ne suis pas un scientifique, j'élève des vers(entres autres)pour diverses raisons, je sais quoi ,quand et comment leurs donner,ils se reproduisent ,mes bacs vont bien ,merci,et je fais profiter tout ceux qui voudraient faire comme moi .
Si la science a besoin de savoir ou de comprendre je n'y vois pas d'inconvénient mais si elle envisage de créer un super lombric"ogm" là çà me gène.
Faut surtout pas t'excuser, ta manière de s'intéresser au lombricompostage est tout à fait valable et doit rejoindre d'autres personnes avec les mêmes questions .Chacun s'exprime ici librement ce n'est pas parce que j'écris beaucoup que j'ai raison.
A+
lombricolo63
Avatar de l’utilisateur
Par plocploc
#11233
Kir a écrit:Mes vers viennent de chez Vers la Terre, et j'imagine donc que lorsque l'on parle de 500g, on parle d'un point net (cfr message de Heidi dans le post que tu cites ci-dessus, c'est ce qu'elle y explique, non ? :? ).

...ben :? ... sauf erreur, les vers de Degrain aussi venaient de Vers la Terre (voir : c'est un Mini-worms qu'il a, j'imagine que les vers qu'il a pesé ce sont ceux qui lui ont été livrés avec )... :?:
Quant au message de Heidi
Heidi a écrit:en général, ceux qui se sont amusé à peser leurs vers, en les mettant dans une boite à part en triant le compost, au lieu de les remettre direct dans le bac "vide", et en ne les laissant pas se réfugier dans le bac de dessous...

ou bien je suis folle/bête/aveugle/les trois :shock: (rayez les mentions inutiles), ou bien il manque un morceau dans sa phrase, ce qui (me) la rend incompréhensible. Du coup je ne vois pas bien comment elle conclut que
Heidi a écrit:ce sont donc les vers sans compost, quand on dit "125, 250.... 1000 g"

sinon, c'est de l'arnaque !

Bon sinon c'est dommage que tu aies effacé ce que tu avais écrit, j'avais lu en diagonnale seulement, mais j'avais envie de répondre (tant pis).
Avatar de l’utilisateur
Par Kir
#11236 Plocploc, j'ai dû donc effectivement me planter depuis le début au niveau des quantités à donner aux vers, partant du principe que j'avais 500g net :- Heureusement, aux quelques "checks" que j'ai fait, on ne leur donnait qu'environ 60g de déchets par jour (par contre hier, je leur ai donné 250g de choux chinois, donc la date est passée plus vite que prévu :oops: ... je vais donc un peu diminuer les apports dans les jours à venir).
:!: Rectif : si on regarde sur la boutique de Vers la Terre (exemple ici), il est indiqué "(...) démarrer votre système avec 1 kg de vers de compost (...) sacs micro-aérés comprenant 1 kg de vers (approx. 2000 individus) dans leur substrat d'élevage (...) donc une souche de plus d'1 kg dans ce sac, comprenant des œufs, des juvéniles et des adultes. Poids (en Kg):2.5". Hihihi ! 250g de choux chinois pour aujourd'hui aussi alors ? :floor

Sinon, pour ce qui est effacé, je peux rapidement le restituer... puisque j'en pense toujours la même chose. Je vais juste essayer de faire un peu plus court (et moins pédant :clap: ) que précédemment. Il s'agissait en fait de te répondre sur le fait d'aborder le démarrage d'un vermicomposteur par un point de vue purement théorique. Ce que je disais donc, c'est que dans une éventuelle théorisation des pratiques de lombricompostage, je vois trois axes :
  1. Les règles de base : c'est sur cela que j'avais envie de travailler. J'essaie de comprendre au mieux les conseils que j'ai reçus pour éviter toute équivoque. Je reviens sur mon exemple préféré : en travaillant à l'intuition, il me semble qu'un tiers de carton en poids est vraiment une proportion gigantesque... par contre si on se base (sans se prendre la tête à atteindre l'exactitude bien entendu) sur un tiers de carton en volume, ça me semble beaucoup plus "normal". Pourtant je pense que la plupart des "lombricompostiers" qui veulent travailler à la balance interprètent ce tiers en poids. Il me semble que c'est à partir des règles de bases que l'on peut se forger des repères, qui donnent suite à de bons automatismes, de bonnes intuitions, un talent, appelons cela comme on le veut : des habitudes qui ne sont ni strictes, ni exactes, mais bien adaptées :mrgreen: Un peu comme en cuisine : pour manger équilibré, il serait excessif de suivre un manuel nutritionniste à la lettre, mais ce manuel peut néanmoins permettre de savoir vers où aller et comment démarrer. Pour donner un dernier synonyme : des règles pour servir de guide.
  2. Les techniques variées ("différentes écoles") : chacun ses techniques (mélanger ou non le compost, laisser le robinet ouvert, ...), et à chacune de ces techniques des avantages et inconvénients différents. De ce côté, il serait possible de théoriser beaucoup de choses mais je n'ai absolument pas la prétention de m'y attaquer. Peut-être dans quelques années :lol: parce que ça m'intéresse beaucoup... Mais il faudrait une infrastructure énorme pour faire ça (j'imagine que tu n'es pas étrangère aux notions de "groupe test" et "groupe contrôle"). Bref, later or never 8)
  3. Au cas particulier : et c'est là que je rejoins à bras ouverts et plein de chaleur humaine tout un chacun qui me dirait "chaque lombricomposteur est différent" puisque oui, chaque lombricomposteur dépend de nombreux facteurs, lesquels rendent impossible une analyse systématique à petite échelle (comme dans toute science où la recherche est restreinte). Loin de moi la croyance de développer un jour le "Manuel exhaustif du lombricompostage", près de moi la recherche de conseils affinés :b

:idea: D'ailleurs, j'envisage doucement d'installer une sonde à T° et à degré d'humidité sur le couvercle de mon Worm Café. J'avais cru entrevoir sur le forum un message de quelqu'un qui avait fait cela, mais je ne sais plus trop s'il s'agissait d'un thermomètre ou d'un appareil plus développé.
Avatar de l’utilisateur
Par lombricolo 63
#11245 Bonjour les gens,
le thermomètre pour composteur(ou autre d'ailleurs) existe et il est en vente sur certains sites autour de 12€ avec l'outil pour gratter le compost ,c'est facile à trouver sur le net.
je pense que celui qui va s'atteler à trouver la recette exacte pour réussir à tout les coups son lombricompostage va se faire péter le cerveau pour rien .On peut mettre facilement au point une recette ,maintenir la bonne température ,pour un nombre donné de vers ,on le fait pour les animaux d'élevage même pour les vers ,en lombriculture, mais ici( sauf pour certains peut-être)notre but est d' alléger notre poubelle en produisant un compost de la meilleur qualité possible.
Les techniques existent pour produire "industriellement" soit des vers soit du compost ,on les trouve sur le net facilement mais ne sont pas applicable dans un appartement ,mais dans un jardin "artisanalement"ça se fait(demander à Papyjo).
A+
Lombricolo63