Modérateur: OcéaneO

Par Heidi
#11298 je ne sais plus où (ni sur quel forum)
en récoltant le compost, y'a des gens qui ont mis les vers à part dans une boite ou saladier
pour peser la boite ensuite (en enlevant la tare)
pour voir ce qu'il y avait maintenant par rapport à la quantité de vers de leur démarrage (mais en sachant qu'il y a les autres bacs...)

qui s'amusaient aussi à peser les apports, et la quantité de compost obtenue

****
bah, c'est du coupage de cheveux en 4 !
Avatar de l’utilisateur
Par Kir
#11401 Samedi 26 mars, J+22, le moment de faire le point :hug:

Samedi dernier, j'ai constaté que le choux chinois que je réservais à une soupe signée Jamie Oliver ( :mrgreen: ) n'avait pas fière allure. Le frigo ne l'avait pas préservé des ravages du temps, et je décidai de le donner à mes vers histoire de varier un peu leur régime. 250g de choux samedi, 180 dimanche (+ tomates/maïs) et 180 lundi (+ marc de café & coriandre fraîche). Résultat : mardi, la douce odeur forestière s'était mutée en une odeur difficile à décrire, pas forcément nauséabonde, mais néanmoins très fermentée. J'ai alors décidé d'ajouter beaucoup de matières sèches (rouleaux de PQ + couverture du compost par une feuille de papier journal, parsemée de trous pour que ça respire) et de stopper les apports pour plusieurs jours. J'ai également pensé à remuer un peu la couche superficielle du compost pour encourager l'aération. Mercredi, j'ouvre le compost et l'odeur s'est amplifiée : ça ne sent toujours pas trop mauvais mais cette odeur de choux fermenté est plus forte. Je me dis alors que le journal (fort imbibé d'eau) ne laisse peut-être pas bien respirer le compost : je le retire, et ajoute pas mal de morceaux de carton, en pensant à remuer à nouveau la couche superficielle. Nous n'avons plus rien ajouté jusqu'à aujourd'hui. L'odeur s'estompe (pas encore tout à fait partie) et le choux a l'air de bien se dégrader. Par contre, il y avait beaucoup beaucoup d'eau condensée dans le couvercle (en ouvrant, on a fait une petite flaque au sol) donc j'ai à nouveau ajouté beaucoup de carton (4 rouleaux de PQ + un carton épais de 10x10cm, découpé bien sûr) ainsi que du marc de café séché. Je pense reprendre les apports "normaux" demain ou lundi.

La semaine a été marquée par la découverte d'un supposé diplopode et de son petit (dont il est fait mention dans ce sujet), et par la seconde descente autoritariste pour remonter les fêtards du rez-de-chaussée :floor

:?: J+22 et les déchets sont à ±1cm en dessous des arrêtes. Le manuel dit "lorsque les déchets ont dépassé le niveau des arrêtes" pour le premier ajout de bac, et "lorsque les déchets ont dépassé de 3cm environ les arrêtes du plateau supérieur". Quand dois-je ajouter mon bac ? Est-ce que le fait de partir d'une base de 1/2 litière de coco + terreau (celui du sachet de vers) explique qu'on soit déjà aux arrêtes alors qu'on n'est que deux et qu'on est loin de leur donner 250g/jour ? (les trois exceptions étant samedi/dimanche/lundi derniers, mais suivis de 5 jours de diét)
:?: J'ai vu un moucheron isolé voler autour d'un pied du compost. Serait-ce déjà le début de l'invasion ? J'ai peur :| :| :|
:?: On m'a proposé un apport de vers supplémentaires (Erisenia fetida) en début de semaine prochaine, ce que j'ai accepté avec plaisir. Je pensais me couper les cheveux en quatre pour les séparer du compost dans lequel ils sont donné, histoire de pas ramener d'éventuels oeufs de moucheron ou souches d'autres nuisibles. Ça vous paraît logique ou totalement futile de prendre cette précaution ?
Avatar de l’utilisateur
Par Angelle
#11403 Tu sais d'où viennent les vers?
C'est sûre que si tu ne sais pas d'où ils viennent il vaut mieux les séparer si tu ne veux absolument pas de moucherons.
Avatar de l’utilisateur
Par lombricolo 63
#11405 Bonjour Kir,
ton premier bac se remplit vite parce qu'il faut un certain temps avant que les vers ne soit au top pour manger la quantité annoncée et encore j'ai un doute sur une chose :j'ai lu (où?) que les vers mangeaient plusieurs fois les déchets.Je m'explique :avec les déchets "frais" les vers ingurgitent une certaine quantité de compost qui donc est digéré plusieurs fois .Si on se base la-dessus 500g de vers mange 250g dont un pourcentage de compost.Quel pourcentage ,je n'en ai aucune idée mais ça diminue la portion de "frais".Quand on tourne avec deux ou trois bacs sans savoir exactement quelle quantité de vers on a ,ça n'as pas vraiment d'importance mais au début ,pour un novice qui pèse ses déchets et applique à la lettre la portion journalière ,l'overdose est assurée.
C'est pour ça qu'on recommande la prudence,de ne pas surcharger quand on commence.
Ceci dit ,quand ton bac sera plein ,tu mettras le deuxième et comme les déchets du premier bac continuent à diminuer tu peux alimenter un certain temps les deux bacs ensemble,là les quantité deviennent intéressantes.
A+
Lombricolo63
Avatar de l’utilisateur
Par Kir
#11483 Merci Lombricolo63 pour ces précisions (intéressante l'histoire du re-mangeage des déchets ^^ ça paraît relativement logique en fait).
Quand tu dis "quand le premier bac sera plein", c'est ±quand le compost arrive au niveau des arrêtes ou les dépasse légèrement ?

Aujourd'hui, en ouvrant le lombricomposteur :
- ça sent bon :clap: ;
- beaucoup de condensation sur le couvercle, mais un futur compost ni sec ni trop humide, et bien aéré (je pense) ;
- les vers étaient nombreux et dynamiques en surface, sous le tapis d'humidification, ce qui me semble être un bon signe ;
- un seul vers dans le bac à jus, !record! (j'imagine donc que les vers se sentent mieux que précédemment) ;
- par contre, dix bébés vers blancs tout petits (quelques millimètres de long) morts dans les quelques millilitres qui stagnent devant le robinet ;
- et surtout, petite vision d'horreur : à l'ouverture, beaucoup d'acariens blanc (quelques dizaines) courant le long des parois internes du Worm Café (entre le matelas et le couvercle donc).

Je me demande, par rapport à ces acariens, d'une part si c'est normal, et d'autre part s'ils risquent d'investir l'appartement (parce qu'au centre de cette petite peur : mon allergie aux acariens :roll: ).
Avatar de l’utilisateur
Par lombricolo 63
#11484 Bonjour Kir,
le bac est plein quand le compost est un peu au-dessus des arêtes ,il faut que le bac du dessus reste en contact un certain temps pour faciliter la colonisation de tout les habitants .En fait je n'ai pas les mêmes bacs que toi mais le principe reste le même,je rempli au maximum ce qui fait que pour mettre le bac je prélève quelques poignées de compost avec les locataires que j'installe dans ce nouveau bac.Ce bac devient opérationnel de suite ,cela évite les risques de fermentation fréquent à ce moment là.Ensuite ,pendant 15 jours à 3 semaines je nourris les deux bacs ensemble pour compenser la diminution .
La dizaine de vers blancs morts sont sûrement des enchytréïdes qui n'auront pas supportés la coquille d'oeufs.
Les acariens du compost ne sont pas sensés en sortir et comme se ne sont pas les mêmes que ceux qui vivent chez nous je ne pense pas qu'il y ait de risque d'allergie (mais je ne suis pas allergologue).
Sinon tout à l'air de bien aller ,c'est parfait.
A+
Lombricolo63
Avatar de l’utilisateur
Par Angelle
#11485
Kir a écrit:- et surtout, petite vision d'horreur : à l'ouverture, beaucoup d'acariens blanc (quelques dizaines) courant le long des parois internes du Worm Café (entre le matelas et le couvercle donc).

Je me demande, par rapport à ces acariens, d'une part si c'est normal, et d'autre part s'ils risquent d'investir l'appartement (parce qu'au centre de cette petite peur : mon allergie aux acariens :roll: ).

:shock:
au contraire la vision d'acariens (de compostage) devrait te réjouir!! Cela signifie que ton lombricomposteur marche bien.
De plus, on ne peux pas dire que "quelques dizaines" soient beaucoup : dans des lombricomposteur à plein régime, ce sont des centaines et des centaines.
Dans "Les autres acteurs du lombricompostage" il y a un sujet sur eux : ils participent au compostage et ne sont pas les même que ceux qui causes des allergies.
Avatar de l’utilisateur
Par Kir
#11594 Me voilà donc réjoui !

J'ai eu droit quelques fois à des moqueries, lorsque je mentionne mon cher lombricomposteur. Du genre que ça ne sert à rien, que c'est tellement minime comme geste pour l'environnement, ... Après avoir noté jour après jour ce que je donnais à mes petits vers chéris, voici un premier bilan qui démontre que ça n'est pas inutile, loin de là. Voici ce que mon lombricomposteur a reçu en un mois*, à régime réduit :
  • près de 1,5kg d'épluchures/restes de légumes (100% des déchets, excepté oignon-ail-poireau-citron)
  • ±20 rouleaux de papier-toilette vides (100% des déchets)
  • 23 coquilles d'oeufs vides, double-membrane retirée (100% des déchets)
  • 16 filtres pleins de marc de café (100% des déchets)
  • 2 restes de poils après brossages de nos deux chats (±33% des déchets)
  • ±30 sachets de thé plein, infusé, avec le fil mais sans l'agrafe (100% des déchets)
  • plus de 80 doses de thé/infusion en vrac thé vert, thé fumé, verveine, thym, clous de girofle, gingembre, ... (100% des déchets)
  • 4 grands colis postaux Amazon, en carton recyclé (100% des déchets)
  • 4 boîtes à oeufs
  • un demi-pain sec (±33% des déchets)
  • Feuilles mortes ramenées par le chat, feuilles tombées des plantes d'intérieur, branchettes cassées, ...

J'ai noté à côté de chaque famille de déchets le pourcentage donné aux vers (le pourcentage restant allant à la poubelle).
Le lombricomposteur n'en est qu'à son premier mois et pourtant il a déjà reçu tout cela, petit à petit, au fur et à mesure de la production de ces déchets. Il sent très bon et n'a été surchargé qu'une fois (cfr plus haut), mais la situation s'est rétablie en trois jours par simple ajout de carton, sans retirer les légumes en excès.

* un mois jour pour jour : nous sommes le 5 avril et j'ai démarré le 4 mars.
Avatar de l’utilisateur
Par lombricolo 63
#11613 Bonjour Kir,
ne t'en fait pas pour les moqueries ,quoi que l'on fasse si on ne reste pas dans la "normalité" est sujet à moqueries .Les gens sont comme çà ,faut simplement leurs expliquer pourquoi on le fait et après laisser faire.
Quand on voit diminuer le poids de sa poubelle ,on se rend bien compte que ce n'est pas inutile et quand tu utiliseras ton compost tu seras étonné par ces mêmes personnes qui te dises "mais comment tu fais pour avoir des fleurs comme ça".
Tu as l'air de bien t'en sortir ,continues comme ça .
Dans quelques temps ,quand les premières chaleurs seront bien installées faudra commencer à faire attention à la fermentation mais tu as sûrement déjà lu les posts de l'été dernier.
A+
Lombricolo63
Avatar de l’utilisateur
Par Kir
#13116 Alors, après le bilan gagnant, me voici de retour pour... demander quelques conseils aux experts :?

Ça fait quelques semaines que je suis en examens, et plus le temps passe plus je mange mal :-
Donc le lombricomposteur reçoit de moins en moins de nourriture par jour. Là ça faisait trois jours que je ne l'avais pas ouvert, et la j'ai eu quelques surprises. Bonnes ou mauvaises, c'est ça que je ne sais pas.
J'ai accompagné cette petite liste de photos : cliquez dessus pour les voir en taille réelle

  1. Quand on ouvre le couvercle, l'odeur est plus forte que d'habitude. Ça ne pue pas, mais ça sent fort. Déjà il y a trois jours, mon amie m'avait dit que "ça sent un peu le champignon".
  2. Sur les rebords et sur le couvercle, on trouve de magnifiques motifs, comme si la vie se propageait :

    :arrow: Couvercle et bords :

    Image Image

    :arrow: Détail :

    Image

  3. Sur la surface du compost et sous le tapis d'hum., il y a une substance blanchâtre. J'ai d'abord cru à des oeufs mais ça ressemble plus à une sécrétion quelconque ? :shock:

    :arrow: Tapis d'humidification (dessous) :

    Image


    :arrow: Détail :

    Image


Je me demande ce que c'est et si je dois faire quelque chose.
Quand j'ouvre le couvercle, je sens que c'est bien humide, mais ça n'est pas du tout de la boue pour autant.

Merci d'avance :wink:
Avatar de l’utilisateur
Par lombricolo 63
#13239 Bonjour Kir,
jolies photos de mycélium de champignon ,lequel je ne sais pas .
En fait, quand on va dans les bois, chercher des champignons, on ne ramasse que l'organe de reproduction du champignon autrement dit la fleur d'où s'envoleront les spores qui perpétueront l'espèce.Si on soulève un peu l'humus ,on trouve le même genre de ramification qui sont le champignon véritable .Tu as peut-être mis des déchets de champignons après une petite omelette ou quelques spores ont été introduits sur des déchets ou même sur tes mains.Quoiqu'il en soit il n'y pas de danger (à moins que tu décide d'y gouter :floor )s'il envahissent les bacs tu les enlèves mais je pense qu'il devraient disparaitre surtout si tu assèches un peu (carton,sciure, vieux terreau).
A+
Lombricolo63
Avatar de l’utilisateur
Par Kir
#13246 En tous cas c'est un champignon à croissance très rapide :floor
Merci pour l'info !

En ce qui concerne la substance blanchâtre, quelqu'un aurait une petite idée ? :?
Avatar de l’utilisateur
Par Angelle
#13284
lombricolo 63 a écrit:Bonjour Kir,
jolies photos de mycélium de champignon ,lequel je ne sais pas .
En fait, quand on va dans les bois, chercher des champignons, on ne ramasse que l'organe de reproduction du champignon autrement dit la fleur d'où s'envoleront les spores qui perpétueront l'espèce.Si on soulève un peu l'humus ,on trouve le même genre de ramification qui sont le champignon véritable .Tu as peut-être mis des déchets de champignons après une petite omelette ou quelques spores ont été introduits sur des déchets ou même sur tes mains.Quoiqu'il en soit il n'y pas de danger (à moins que tu décide d'y gouter :floor )s'il envahissent les bacs tu les enlèves mais je pense qu'il devraient disparaitre surtout si tu assèches un peu (carton,sciure, vieux terreau).
A+
Lombricolo63


C'est ce que je pensais, mais en moins précis... lol
champignon : rien de grave, si génant, assécher un peu, touiller