Quelles sont les caractéristiques de nos petits amis ?

Modérateur: OcéaneO

Avatar de l’utilisateur
Par minimum
#1373 Bonjour,

Je me présente, Dominique , en possession de mon lombricomposteur depuis 8 jours et pour l'instant anxieux mais pas encore paniqué :lol:

Je n'ai pas encore d'odeur, vu qu'une petite bestiole (pucerons) se balader sur les feuilles de salade que j'ai mis dés l'installation, pas de liquide (j'ai même pas regarder en faite). J'ai prix le pack 1000 car nous sommes 5 et qu'il paraît que cela fonctionne mieux avec beaucoup de vers au départ. Du coup j'ai acheté 175 vers de terreau (5 boîtes de 35) au rayon pêche de notre supermaché que j'ai rajouté après 4 jours. Je cherche l'efficacité maximale et rapide plutôt que la rentabilité financière au risque, si je ne réussi pas à dompter la bête de perdre un peu plus :oops:

Pour l'instant je vois la gestion du lombricomposteur, comme celle d'un acquarium de poissons tropicaux, c'est à dire trouver la bonne recette entre différents éléments et maintenir l'équilibre sur le long terme.

J'arrête là pour poser ma question :
J'ai vu sur différents site qu'il y avait 2 espèce de vers bien adapté pour le lombricompostage :
Eisenia foetida : c'est le "ver du fumier". Rouge tigré de gris ou de jaune, ils préfèrent les matières en décomposition. On l'appelle aussi "ver tigré".
Eisenia endreï : c'est le "ver de Californie". De couleur très rouge, ils préfèrent quant à eux les matières fraîches. On l'appelle aussi "ver rouge”.

Par contre je n'ai pas retrouvé sur le forum ou sur les sites qui vendent le Can O Worms si nous avions les 2 spécimens dans le pack ou seulement l'un des 2.
Dans ce dernier cas, est ce parce que cela n'a pas réellement d'incidence ou pour une autre raison ?
Si cela est mieux et que nous n'avons qu'une espèce, faut t'il aller à la recherche de l'autre pour optimiser le système ?

Merci de votre patience et indulgence pour ce 1er post :wink:
Avatar de l’utilisateur
Par jaf
#1374 Salut minimum, bienvenue. Tu vas essayer de faire le maximum!
Difficile de dompter les bêtes, en effet. Dans la nature, on n'a pas besoin de s'en occuper, malheureusement, il faut de plus en plus chercher loin cette nature, quand elle n'est pas déjà recouverte de béton ou d'asphalte!

Le COW fournit d'une manière imparfaite et fragile un microcosme de synthèse pour les vers de terre. Sur la quarantaine d'espèces que l'on trouve en Europe, deux (celles que tu as citées) ont été choisies pour peupler la lombricompostière.

La raison principale, c'est que ce sont des vers de surface, se baladant à moins de 25 cm de profondeur. Pour cette raison, ils dégradent rapidement les épluchures que tu peux leur donner.

:idea: Si vous êtes 5, vous risquez de remplir très vite les plateaux du COW.
A mon avis, il vous faudrait au moins 5 ou 6 étages, et veiller à ne pas jeter, comme moi, n'importe quoi dedans! C'est pas rigolo de se traîner des noyaux, des bourres d'aspirateur et des allumettes pendant deux ans (peut-être plus!) Faut leur donner de préférence du mou.
Avatar de l’utilisateur
Par minimum
#1375 merci pour l'acceuil,

j'avais bien lu le forum avant d'acquérir le Lombricomposteur et j'avais vu tes expériences avec les noyaux, entre autres.
Pour l'instant je donne des matières molles, plutôt humides (pour celles en cartons, papier) et suis au plus près les prescriptions :D

Pour la quantité de plateaux, tu sembles être du style batisseur de gratte ciel :lol: , je pensais qu'avec les 3 plateaux ce serait suffisant mais je constate que les déchets sont nombreux et que les vers ont du boulot. J'attendais que le 1er mois ce passe pour voir leur efficacité avec l'intégralité des déchets de la maison avant de viser plus haut :roll:

Pour les vers, tu confirmes que nous avons les 2 espèces dans le lot de départ :?:
Avatar de l’utilisateur
Par manu 76ZQC
#1377 Merci pour cette précision. :wink: Moi qui ne ramassait,lors de mes récoltes,que les vers tigrés,j'ai laissé de coté tous les vers rouges que je croisais pensant que c'étaient des jeunes lombrics. : :evil: Mais retouve -t-on ces vers dans un tas de fumier où la décomposition est plus avancée???
Avatar de l’utilisateur
Par RR
#1380
minimum a écrit:merci pour l'acceuil,
Pour les vers, tu confirmes que nous avons les 2 espèces dans le lot de départ :?:

Bonjour !

Il me semble que le type de vers dépend du fournisseur d'Agnès.
Elle en a essayé plusieurs, il faudrait plutot lui demander à elle directement.
Avatar de l’utilisateur
Par minimum
#1383 Donc c'est variable, en fonction du fournisseur d'Agnès.

Je vais attendre de les voirs à l'oeuvre, j'espère bien qu'ils vont s'activer bientôt, pour essayer de les distinguer :wink:
Avatar de l’utilisateur
Par Céphil
#1660 C'est marrant, j'ai remarqué l'inverse de ce que rappelle Minimum :

Eisenia foetida : c'est le "ver du fumier". Rouge tigré de gris ou de jaune, ils préfèrent les matières en décomposition. On l'appelle aussi "ver tigré".
Eisenia endreï : c'est le "ver de Californie". De couleur très rouge, ils préfèrent quant à eux les matières fraîches. On l'appelle aussi "ver rouge”.


En faisant ma récolte, je me suis dit, tiens, les vers que je vois sont plus courts, dodus et rouges foncés que ceux que je vois à la surface du COW, plus fins, allongés et avec une extrémité très tigrée jaune. La prochaine fois je prendrai des photos...!
Avatar de l’utilisateur
Par manu 76ZQC
#1941 Apres quelques recheches pour identifier mes vers sur le Net les réponses sont loin d'etre claires.
Mes vers récoltés sous des tontes d'herbes en décomposition:

Image

Eisenia Foetida ou Eisenia Endrei ??? :(

A mon avis,ce sont des foetida ... mais??? Si vous avez des photos pour identifier l'Endrei cela me permettrait de savoir à quoi il ressemble.
Merci :wink:
Avatar de l’utilisateur
Par Céphil
#1954 Voilà une tentative de classification, j'espère ne pas me tromper, je me suis inspirée du livre "Les vers mangent mes déchets", où il est dit:
"Eisenia foetida": ver de fumier.
"Eisenia andrei": est un cousin proche, mais il n'a pas les rayures rouges et beiges du "ver tigre". Appelé "tigre rouge", le E. andrei possède des qualités de performances semblables à celles du E. Foetida.

En résumé, et en regardant la photo :

Image

A gauche: l'Eisenia foetida, ver de fumier, ou vers tigré ou "tigre", rayé rouge et beige. C'est celui qu'on trouve facilement sous les feuilles mortes, filtres à café et peaux de bananes déposées par terre pendant quelques temps.
A droite: l'Eisenia andrei, tigre rouge ou ver rouge de Californie. Le trouve-t-on aussi de cette manière ? J'ai l'impression pour ma part de ne le voir que lors des récoltes, contrairement au foetida qui squatte toujours le dessus...!
Avatar de l’utilisateur
Par Céphil
#2113 Sur un autre forum, quelqu'un demande pourquoi on lombricomposte en Europe avec l'andrei ou ver rouge de Californie, au lieu de ne prendre que des vers "bien de chez nous", cela pour éviter une éventuelle disparition de nos vers à nous (comme on a pu constater la diminution d'espèces locales à cause de l'introduction d'espèces exotiques). Alors, l'andrei est-il vraiment non autochtone (et si oui, depuis quand a-t-il été introduit en Europe ?), et dans ce cas, représente-t-il un risque pour le foetida :?: :idea: :?:
Avatar de l’utilisateur
Par papyjo1
#2532
bce1970 a écrit:J'essaie de relancer ce sujet (introduction de Eisenia andrei non autochtone dans nos écosystèmes), sur lequel mon inquiétude est réelle. :?

Vous n'avez jamais trouver de vers très rouge entre deux feuilles de salades?
Donc il est bien de chez nous, mais plus en rapport avec les matières fraiches!
Quand à faire disparaitre nos vers de fumier il faudrait commencer par savoir pourquoi et comment il arrive sans en apporter une souche.