Quelles sont les caractéristiques de nos petits amis ?

Modérateur: OcéaneO

Par Castelior
#80

Image

adulte à clitellum: Tout ver de terre qui possède un clitellum et des marques génitales développées.

adulte au stade postclitellum: Tout ver de terre qui possède un clitellum et des marques génitales développées.

anecique: Un terme de classification de l'habitat. Ces vers de terre vivent dans des galeries verticales profondes, mais se nourrissent à ou près de la surface du sol, particulièrement la nuit.

annélide: Un organisme au corps segmenté qui lui donne une apparence annulaire. Les segments sont disposés l'un derrière l'autre de façon symétrique sur toute la longueur du corps du ver de terre.

annulation secondaire: Les petits sillons (rides) qui se rencontrent entre les sillons intersegmentaires.

anus: Voir périprocte.

bouche: L'orifice du canal alimentaire situé dans le péristomium.

clitellum: Un renflement de la peau près de la tête qui sécrète une matière servant à la formation des cocons. Le clitellum forme une bande qui peut être évasée, non évasée, en forme de selle ou annulaire. Le clitellum se situe généralement entre les segments 26 et 33.

clitellum évasé: Voir clitellum.

cocon: Un sac qui contient les oeufs du ver de terre. Le cocon est formé au clitellum et voyage ensuite du clitellum jusqu'à la tête. Il s'échappe ensuite du corps du ver et est déposé dans le sol.

coelome: La cavité interne entre la paroi corporelle et le canal alimentaire.

endogène: Un terme de classification des habitats. Ces vers de terre creusent continuellement le sol pour former un réseau de galeries verticales et horizontales dans la rhizosphère. La majorité des galeries sont horizontales.

épiderme: La peau; la couche cellulaire extérieure de la paroi corporelle qui sécrète le mucus.

épigé: Un terme de classification de l'habitat. Ces vers de terre ne sont pas de puissants fouisseurs et vivent dans les parties supérieures du sol ou dans la couche de litière (c.-à-d., dans les débris végétaux en décomposition ou le compost). Ils peuvent creuser de petites galeries verticales superficielles où ils trouvent temporairement refuge contre la sécheresse, la chaleur et les perturbations.

épilobique: Voir prostomium.

estivation: Une pùériode d'inactivité ou de dormance provoquée par des conditions météorologiques défavorables. Durant l'estivation, le ver de terre s'enroule sur lui-même pour former un noeud et prend une couleur rose.

exotique: Espèce introduire par l'activité humaine dans une région en provenance d'un pays étranger.

formes juvéniles: Ce sont les vers de terre sans marques génitales, comme le clitellum, les tubercula pubertatis ou les tumescences génitales. Ce stade du cycle biologique se situe entre l'éclosion et l'apparition des marques génitales (stade adulte).

gésier: La partie musculaire du système digestif où les aliments sont digérés. Il est situé juste derrière le jabot et juste devant l'intestin.

indigène: Appartenant à une région locale, sauvage et non importé d'ailleurs.

iridescence: Le chatoiement des couleurs à la surface de la peau du ver de terre par suite de la réfraction de la lumière. Le vert et le bleu sont des couleurs iridescentes les plus courantes.

jabot: Une partie élargie du système digestif dépourvue des muscles du gésier. Il est situé juste derrière l'oesophage, mais avant le gésier. C'est un organe où s'amorce le processus de digestion des aliments.

litière: Débris de végétaux et d'animaux morts à la surface du sol.

marques génitales: Renflements glandulaires, fosses ou sillons de l'épiderme (peau). Voir tumescences génitales.

muscles: Les vers de terre se déplacent en coordonnant deux types de muscles, circulaires et longitudinaux. Les deux sont situés sous l'épiderme. Lorsque les muscles circulaires se contractent, les segments s'amincissent (diminuent en diamètre), le ver de terre s'allonge et se déplace vers l'avant. Lorsque les muscles longitudinaux se contractent, les segments s'épaississent (augmentation du diamètre) et le ver de terre raccourcit.

muscles circulaires: Voir muscles.

muscles longitudinaux: Voir muscles.

Oligochètes: L'une des classes taxonomiques du phylum des annélides. Les membres de cette classe ont des corps segmentés, des soies sur tous les segments (sauf le péristomium et le périprocte), un coelome véritable, un système vasculaire fermé et un mode de locomotion à l'aide de muscles circulaires et longitudinaux.

paires de soies: La disposition des soies sur le corps du ver de terre. Il existe trois dispositions: paires rapprochées, paires éloignées et séparées.

périprocte: Le dernier segment du corps du ver de terre qui porte l'anus.

péristomium: Le premier segment du corps du ver de terre qui porte la bouche.

pH: Une indication de l'acidité ou de l'alcalinité du sol exprimée sur une échelle de pH de 0 à 14. Un pH inférieur à 7 est acide, un pH de 7 est neutre et un pH supérieur à 7 est alcalin.

pharynx: La partie du tube digestif située entre la bouche et l'oesophage.

polymorphisme: La fréquence d'individus à l'apparence légèrement différente au sein d'une même espèce; légères variations au sein de l'espèce.

pores dorsaux: Les petits trous situés dans les sillons intersegmentaires au milieu du dos du ver de terre. Ces trous mènent à la cavité du coelome. Le terme premier pore dorsal 5/6 signifie qu'il s'agit du premier pore dorsal situé entre les segments 5 et 6.

prostomium: Le lobe cutané qui fait saillie en avant du premier segment corporel (péristomium). Il est situé au-dessus de la bouche et montre trois formations en vue dorsale.

rhizosphère: La zone immédiatement située autour des racines végétales, y compris les racines comme telles. C'est une zone d'activité microbienne intense où les végétaux, les microorganismes, d'autres organismes terricoles, ainsi que la structure et la chimie du sol, interagissent de façon complexe.

segment: Les petits anneaux qui entourent toute la longueur du corps du ver de terre. Il s'agit simplement de plis de la peau.

sillon intersegmentaire: La partie située entre deux segments consécutifs. C'est là où la peau est la plus mince et où, chez les espèces pigmentées, elle est dépourvue de couleur.

soies: Les soies (ou poils) qui se rencontrent sur le corps du ver de terre. Elles l'aident à se déplacer et à explorer l'environnement.

taux d'infiltration: Le temps requis pour une quantité d'eau connue (volume ou poids) d'imbiber le sol.

tertre: Le tertre de sol entourant les trous d'organismes terricoles.

tubercula pubertatis (TP): Les renflements glandulaires qui se rencontrent des deux cJtés du clitellum. Ils ne sont pas toujours présents et peuvent être continus ou discontinus avec le clitellum. Leur taille et leur forme peuvent varier de longues bandes étroites à des formes en triangles ou à des ventouses selon l'espèce.

tumescences génitales (TG): Zones de l'épiderme modifié sans délimitations distinctes et par lesquelles s'ouvrent les follicules des soies génitales.

turricules: Ce sont les matières fécales du ver de terre, ou la terre vidée de son contenu et d'autres déchets qui sont déposés à la surface du sol. Ce ne sont pas toutes les espèces qui forment leurs turricules à la surface du sol.



Avec un petit
quiz en prime

Merci a phil68 pour le lien!
Par Castelior
#124 Super interessant tes liens Agnes!!