Quelles sont les caractéristiques de nos petits amis ?

Modérateur: OcéaneO

ParInvité
#130
Il faut bien différencier les vers composteurs des lombrics. Certaines espèces se chargent d'enterrer les résidus organiques superficiels (lombrics) dans des galeries verticales, alors que d'autres participent activement à leur décomposition en rendant d'importants éléments nutritifs par des galeries horizontales accessibles à d'autres organismes vivants du sol, comme les végétaux (vers composteurs).

http://www.verslaterre.fr/vers/vers3.php

Je n'arrive pas à comprendre la différence entre les lombrics et les vres composteurs, en quoi vivent t'ils différement? Je sais que les vers composteur vivent plus en surface, et qu'ils se reprduisent plus vite, mais je ne comprend pas le paragraphe cité...

Quun peut t'il m'éclairer?
Avatar de l’utilisateur
Par cedric.heine
#132 Je me suis trompé dans ma question (désolé je n'était pas enregistré)
Tout les vers dont nous parlons sont des lombrics, nous pouvons utiliser:

-Eisenia foetida : "ver du fumier". Rouge tigré de gris ou de jaune, ils préfèrent les matières en décomposition. On l'appelle aussi "ver tigré".
-Eisenia endreï : c'est le "ver de Californie". De couleur très rouge, ils préfèrent quant à eux les matières fraîches. On l'appelle aussi "ver rouge".
http://users.swing.be/compost/Main_Lombric.htm

Il semblerait que pour augmenter le pouvoir composteur une solution serait de mélanger les deux types de population. Cependant, utliser le ver de Californie n'est peut être pas une bonne idée car nous ne savons pas comment ils interagrons avec nos loombric bien de chez nous dans un environement libre...

Quun connait t'il le vrais nom du vers "commun" (celui que nous ne devons pas utiliser?)
Avatar de l’utilisateur
Par Agnès Allart
#243 Désolée Cédric,
:oops:

Voila une question bien pertinente et je n'y réponds que maintenant... Bien tard, mais pas trop tard !

En fait le nom commun du ver de terre, c'est Lombricus terristris, c'est LE LOMBRIC.
Celui-là n'est pas utilisé pour le lombricompostage; Il est par contre excellent pour la restructuration des sols; Il vit en profondeur et non pas en surface comme le ver de compost. Tout aussi bon pour la pêche !

Le lombric ne fait qu'un petit par an, il est donc très difficile à élever. Par ailleurs, il ne se nourrit pas autant de matières organiques que le ver de compost. Le lombric est un ver laboureur. Il fait partie de la catégorie des vers endogés; il vit en permanence en profondeur et ne remonte que la nuit en surface pour y déposer ses déjections, tout en en tapissant ses galeries. Leur couleur est plutôt blanche, car ils sont peu pigmentés.

Le ver de compost vit dans les 20 premiers centimètres du sol et se nourrit exclusivement de matières en décomposition à la surface du sol. c'est un ver épigé et c'est pour cette raison qu'il est si bon pour le lombricompostage !

On peut utiliser plusieurs espèces de vers composteurs pour le lombricompostage. Il existe 39 espèces de vers composteurs sur la planète et en Europe, on utilise les Dendros, Eisenia fetida, Eisenia andrei.

On peut certes mélanger les espèces, mais les avis scientifiques divergent sur les "lombriciens". Des recherches ont montré que sur une population mixte, il y a toujours une population qui tend à se développer plus que l'autre. En l'occurrence, l'Eisenia fetida et andrei surpeuplent le dendros. Le Dendros est celui qui fait le moins de petits par an...

Les vers anéciques vivent eux aussi dans les profondeur du sol. Leur couleur brune est caractéristique et leur taille varie. C'est de lui que viennent ces tortillons ou turricules que l'on voit à la surface du sol.

J'espère avoir éclairci tes idées, Cédric ?
Avatar de l’utilisateur
Par borisette
#4842 Bonsoir agidoo,

Souhaitant démarrer un nouveau lombricompteur sans dépeupler le premier, je me suis rendue en forêt à la ceuillette aux vers. J'ai trouvé, dans la terre plus humide que la moyenne (par exemple sous une grosse branche ou un tronc mort-e), des superbes gros vers blancs ou gris ou irisés bleus. De splendides bêtes dont je comprends à la lecture de ce passionnant forum que ce sont des laboureurs avant tout, pas des goinfres...

Alors que faire ?
Les remettre dans leur milieu naturel ?
Les mettre dans mon nouveau lombricomposteur quand meme, en attendant que j'y ajoute une nouvelle population de vers tigrés ?
Aller chercher des vrais goinfres (j'entends par là des Eisenia foetida) plutôt sous des tas de tonte de pelouse ? Ou je sais pas trop où, en fait...

Et puis :
Les deux populations feraient elles bon ménage dans un espace si réduit ?

Au plaisir de lire vos conseils,
Par MYR
#5651
agidoo a écrit:En fait le nom commun du ver de terre, c'est Lombricus terristris, c'est LE LOMBRIC.
Celui-là n'est pas utilisé pour le lombricompostage; Il est par contre excellent pour la restructuration des sols; Il vit en profondeur et non pas en surface comme le ver de compost. Tout aussi bon pour la pêche !

Le lombric ne fait qu'un petit par an, il est donc très difficile à élever. Par ailleurs, il ne se nourrit pas autant de matières organiques que le ver de compost. Le lombric est un ver laboureur. Il fait partie de la catégorie des vers endogés; il vit en permanence en profondeur et ne remonte que la nuit en surface pour y déposer ses déjections, tout en en tapissant ses galeries. Leur couleur est plutôt blanche, car ils sont peu pigmentés.
(...)

Les vers anéciques vivent eux aussi dans les profondeur du sol. Leur couleur brune est caractéristique et leur taille varie. C'est de lui que viennent ces tortillons ou turricules que l'on voit à la surface du sol.

Les vers des profondeurs vont jusqu'à quelle distance ?
Où peut-on en acheter ?
De quel climat ont-ils besoin ?
Que mangent-ils ? J'ai entendu qu'ils ingèrent de la terre ! Oui, mais pourquoi ? pour se nourrir des débris organiques ? ou pour se nourrir des éléments minéraux ? (j'ai quelques doutes sur la seconde hypothèse, mais sait-on jamais ...)
Avatar de l’utilisateur
Par Cousinmcfly
#5656
borisette a écrit:Bonsoir agidoo,

J'ai trouvé, dans la terre plus humide que la moyenne (par exemple sous une grosse branche ou un tronc mort-e), des superbes gros vers blancs ou gris ou irisés bleus. De splendides bêtes dont je comprends à la lecture de ce passionnant forum que ce sont des laboureurs avant tout, pas des goinfres...



Bonjour Borisette,

Peux-tu préciser la morphologie des vers que tu as trouvés, car s'il étaient dans du bois en décomposition, se sont peut-être des larves de lucanes(cerf-volant) ou autre dévoreurs de bois mort.