Vous voulez connaître notre avis de manière 'synthétique'?
Créez un sondage!

Modérateur: OcéaneO

A quelle fréquences touillez-vous?

0
N/A
4
10%
9
21%
15
36%
5
12%
2
5%
7
17%
ParEricF
#14792 ... telle est la question :lol:

Bonjour à tous,

Heidi a écrit:touiller, c'est pas gênant du tout

J'ai lu assez souvent sur ce forum qu'on peut / doit touiller nos lombricomposteurs.
Mais j'ai lu par ailleurs qu'il fallait déranger les vers le moins possible.
Pour ma part, je pencherais pour la 2ème hypothèse. En tout cas, moi, je n'aimerais pas qu'on vienne changer mes meubles de place tous les jours :-
J'avais tendance pour ma part à remuer la litière chaque jour, pour voir, maintenant je laisse mes vers tranquille, bien que j'ai très souvent envie d'aller leur faire un petit coucou :oops:

Et vous, comment faites-vous ?
A quelle fréquence touillez-vous ? Et pour quoi faire, visite de "contrôle technique" pour voir si tout va bien ou simplement visite d'agrément comme on passe voir des amis ?

[Édit modération]
J'ai rajouté le sondage. On peut aussi se demander:
- vous touillez au moment de rajouter les épluchures?
- vous touillez seulement le bac en cours? ou les autres aussi?
- vous touillez tout les plateau lors de la récolte?
- etc
Angelle

Avatar de l’utilisateur
Par plocploc
#14794 ... and the answer is : il faut TOU-ILLER !

Cette histoire de ne pas déranger les vers, je voudrais bien savoir quel psychologue pour vers l'a établie, et sur quelles observations ... Ce n'est pas avec leurs trois neurones qui se battent en duel que les vers vont se mettre à développer une névrose parce que "tu te rends compte, Robert, le trognon de pomme a encore changé de place". Le bac de travail de mon lombri est non seulement touillé mais renversé chaque jour dans une barquette, puis touillé, puis reversé dans le bac, et mes vers sont en pleine forme et me font plein de petits, au point qu'il va encore falloir que j'en donne :roll: ...

Non seulement tous les gens qui touillent peuvent attester que leurs vers vont très bien, mais en plus il n'y a que des avantages à touiller. Certes, ça prend 10 mn par jour (au plus), mais :
. Ca aére le compost, ce qui évite fermentation (et donc odeurs), et fuites de vers.
. Ca permet de repérer une situation anormale (quelle qu'elle soit) avant quelle ne prenne des proportions qui la rendront difficile à contrôler.
. Ca limite fortement la prolifération des mouches et moucherons, en obligeant les adultes à fuir et donc à aller pondre ailleurs.
Avatar de l’utilisateur
Par lombricolo 63
#14798 Bonjour les gens,
il n'y a aucun souci à touiller régulièrement les bacs .Bon ,je fais pas comme toi, Plocploc ,car les bacs de 20kg retournés sur une table ça occupe un moment,mais je remue au moins une fois par semaine le bac actif et une semaine sur deux les bacs en- dessous.
C'est vrai que ça permet de voir l'évolution du compost ,ça l'aère ,on peut surveiller l'humidité bref, on gère le cheptel parce qu'au risque de me répéter, nous élevons des vers qui mangent nos déchets,le lombricomposteur n'est pas une poubelle qui digère les déchets.On doit s'en occuper comme on s'occuperait d'un poulailler ,d'un aquarium,d'une volière ou d'un chien,ce qui me parait normal dès qu'on accueille un animal chez soi.
A+
Lombricolo63
ParEricF
#14807
plocploc a écrit:Cette histoire de ne pas déranger les vers, je voudrais bien savoir quel psychologue pour vers l'a établie, et sur quelles observations ....

C'est ce qu'on peut lire dans les livres de Mary Appelhof et Jean-Paul Collaert, qui semblent avoir quelques compétences en la matière :wink:
C'est pour ça que je suis surpris lorsque je lis qu'on peut touiller autant qu'on veut.
Une fois par semaine me parait un bon compromis, bien que pour ma part, j'ai envie d'aller voir ce qui se passe dans mon LC plusieurs fois par jour :oops:
Avatar de l’utilisateur
Par plocploc
#14817
EricF a écrit:
plocploc a écrit:Cette histoire de ne pas déranger les vers, je voudrais bien savoir quel psychologue pour vers l'a établie, et sur quelles observations ....

C'est ce qu'on peut lire dans les livres de Mary Appelhof et Jean-Paul Collaert, qui semblent avoir quelques compétences en la matière :wink:

Bof, le fait qu'un truc soit écrit dans un livre ne prouve pas qu'il soit vrai...

Ce que je remarque, c'est que depuis que je m'intéresse au lombricompostage j'ai bien dû lire au moins une centaine de fois ces mots : "touiller dérange les vers". Mais pas une seule fois je n'ai pu voir cette affirmation étayée par quelque fait ou argument que ce soit. Je crois que tout simplement les gens ont fait comme toi : ils n'en savaient rien, ils ont lu quelque part que "touiller dérange les vers", ils se sont dit en eux-mêmes que si la personne qui écrivait ça l'avait écrit c'est que sûrement elle, elle savait, et du coup y croyant ils l'ont répété à leur tour. Autrement dit, je crois que c'est juste une rumeur ...

Je crois même qu'on peut deviner l'origine de cette rumeur. Il y a bien un fait qui peut être observé par tous les gens qui touillent, c'est que lorque tu touilles les vers ont tendance à fuir et à s'enfoncer dans le compost. C'est un comportement instinctif, certainement lié au fait que dans la nature ce sont les prédateurs de vers (poules, sangliers, renards, etc) qui grattent et retournent le substrat, pour trouver les vers. Résultat, le comportement qui consiste à s'enfoncer dans le substrat lorque celui-ci est touillé a été favorisé par la sélection naturelle. De ce point de vue là, ont peut en effet dire que "touiller dérange les vers", au sens où cela induit un comportement de fuite. Mais à condition de ne pas prendre ce "déranger" au pied de la lettre, en attribuant aux vers une conscience du dérangement qu'il n'ont pas. C'est un fait que le système nerveux des vers est très rudimentaire (bien plus par exemple que celui des insectes), et que par conséquent leurs capacités cognitives sont extrêmement limitées. Autant, pour certains arthropodes il est à peine exagéré de dire que dans telle ou telle situation ils ont "eu peur", autant pour ce qui est des vers dire qu'ils "ont peur" ne peut être qu'une façon de parler ou une métaphore. Donc certes, lorsque tu vas touiller tu vas provoquer une réaction de fuite instinctive, mais cette réaction n'aura aucune conséquence même à court terme sur leur bien-être : trois minutes après que tu auras cessé de touiller, les vers auront repris leur activité normale, sans autre conséquence sur leur vie que trois minutes de dérangement.

Le problème vient je crois que constatant ce comportement de fuite lors du touillage, les gens ont écrit que les vers étaient "dérangés" par le touillage, et ceux qui les ont lu ont pris cela au pied de la lettre et en ont conclu que touiller allait "stresser" les vers et que donc il ne fallait surtout pas touiller. C'est cela qui n'est appuyé sur rien du tout, et qui est de plus contredit par l'expérience. Si les vers étaient réellement dérangés (au sens propre), par le touillage, tu penses bien que vu comment les miens sont touillés et re-touillés chaque jour depuis bientôt un an, cela s'en ressentirait sur le développement de mon cheptel. Or il n'en est rien, non seulement mes vers sont en pleine forme, mais j'ai plutôt moins de problèmes que pas mal de gens : j'ai très peu de mortalité, un très bon taux de reproduction, jamais eu de fuites de vers, ni d'odeurs, et les rares mouches qui ont essayé de s'implanter dans mon lombri ont été promptement éjectées... Et mon compost bien aéré se fait très rapidement, trois semaines-un mois après avoir cessé d'alimenter un bac je n'ai en général plus de déchet visibles.

Et ce n'est pas seulement ma propre expérience, si tu lis ici ce que disent les gens qui n'osaient pas touiller et qui finalement s'y sont mis, tu verras quils disent tous plus ou moins la même chose : les choses se passent beaucoup mieux quand on touille que quand on ne touille pas. Bon après comme le faisait remarquer Lombricolo, on n'est pas non plus obligé de touiller tous les jours comme moi je le fais, surtout si on a des bacs de 20 litres... Ce que l'on peut faire avec un micro-lombri comme le mien n'est pas forcément faisable avec un plus gros, et inversement les contraintes et les exigeances ne sont pas les mêmes.
ParEricF
#14832
plocploc a écrit: Je crois que tout simplement les gens ont fait comme toi : ils n'en savaient rien, ils ont lu quelque part que "touiller dérange les vers", ils se sont dit en eux-mêmes que si la personne qui écrivait ça l'avait écrit c'est que sûrement elle, elle savait, et du coup y croyant ils l'ont répété à leur tour.

Autrement dit, j'ai colporté une connerie sans comprendre ce que je lisais :lol:
Ceci dit, je me dis que si Mary Appelhof et d'autres experts en la matière l'ont écrit, c'est que ça n'est pas dénué de fondement :wink:
Avatar de l’utilisateur
Par lombricolo 63
#14842 Bonjour EricF,
je pense comme Plocploc que le touillage ne cause aucun dommage aux vers .Le" stress"sera beaucoup plus important pour eux si leurs conditions de vie ne leurs convient pas ,trop humide ,pas assez,trop acide ,trop basique trop chaud, trop froid et manque de nourriture vont provoquer les catastrophes que nous essayons de faire éviter sur ce forum .Une visite quotidienne avec ou sans touillage permettra de réagir à temps devant un problème.
A+
Lombricolo63
ParEricF
#14846 Bonjour,

Ok, merci pour cet avis éclairé :)
Je ne remets pas en cause ce que je lis sur ce forum, je suis juste surpris d'y lire l'inverse de ce que des "gourous" du vermicompostage préconisent dans des livres qui font office de bible, d'où mes interrogations légitimes.
Ceci dit, vous avez une expérience que je n'ai pas, et c'est bien pour ça que je suis ici :wink:
Par Heidi
#15078 après, leurs bouquins, ils les ont écrit il y a déja qqs années...

et tu ne sais pas maintenant comment ils font !

***
le lombricompostage, ça existe pas depuis tant de temps que ça
et ce n'est pas une usine (avec rien de vivant) avec des normes et des "il faut"

c'est pour ça que chacun fait un peu ses expériences... et les partage sur le forum !

de la même façon, on remarque que on peut mettre des épluchures entières (ou des grosses feuilles)... ça se composte...
mais quand c'est coupé en petits morceaux, ça se composte plus vite !
(par contre, si c'est haché/mouliné, on a sérieusement intérêt à touiller sous peine de fermentation...)

***
c'est comme pour les enfants ! en général, on fait comme ci... mais y'a des petits moineaux, et des ogres, des oiseaux de nuit et des marmottes !
Avatar de l’utilisateur
Par lombricolo 63
#15087 Bonjour Heidi,
en fait, je pense que le lombricompostage comme nous le pratiquons ,c'est à dire dans des bacs fermés et en "intérieur",se rapproche plus de l'élevage que du compostage.Il nous faut maintenir des vers dans certaines conditions , il y a la théorie dans les livres avec des règles de bases et la pratique qui comprend beaucoup de paramètres que chacun essaie de gérer suivant ses connaissances(et ses lacunes). Je pense que l'observation est la meilleure des écoles et qu'il faut du temps pour comprendre les règles du jeu :nourriture,température,humidité,acidité,aération, autant de variantes suivant la valeur de chaque paramètre.C'est aussi pour ça que l'on demande à ceux qui ont des soucis de nous donner des détails sur leur façon de fonctionner et même avec les détails ce n'est pas toujours facile de répondre juste.
A+
Lombricolo63
Avatar de l’utilisateur
Par Angelle
#15418 Je n'ai pas la citation des bouquins donc c'est difficile de faire un commentaire là dessus.

Apparemment il y a une différence entre ce qui se dit dans les livres et ce qu'on peut lire sur le forum.
Je pense qu'il vaut mieux se fier à un forum où il y a des témoignages de pratique réel, plutôt qu'un un bouquin qui va donner des conseils sans expliquer le pourquoi du comment (je dis ça sans connaître les citations...). Bien entendu si le forum contient un nombres suffisant de témoignage pour ce faire une opinion.

Je pense qu'il ne faut pas se baser sur un témoignage.
plocploc ce que tu expliques est très intéressant. Effectivement la notion de "déranger" peut signifier plusieurs chose, merci d'avoir mis un minimum les choses au claire.
Maintenant peut-être que tes vers ce sont habitués et que de génération en génération, maintenant pour eux, c'est normal le touillage et qu'ils ne fuient plus parce qu'ils savent qu'il n'y a aucun danger.

Un sondage serait intéressant : je vais voir pour en lancer un. :)

Perso je touille rarement.
Avatar de l’utilisateur
Par Angelle
#15420 Je ne touille pas souvent.
De temps en temps quand l'envie m'en prend, au moment d'ajouter les déchets en général, ou quand je vois que ça commence à se compacter et manquer d'air.

Comme on dit il vaut mieux prévenir que guérir, donc je pense que ceux qui sont adeptes du touillage évite bien des maux.
J'avoue que parfois j'attends un peu le dernier moment pour touiller et les mauvaises odeurs sont déjà là... :?, je ne conseil pas de prendre exemple sur moi! lol

Ce que je conseil à chaque fois, c'est de faire ses propres expériences, et de ne pas faire "comme ça" parce que untel la fait. Chaque système est différent et réagit différemment.
ParEricF
#15435 Salut,

Angelle a écrit:Apparemment il y a une différence entre ce qui se dit dans les livres et ce qu'on peut lire sur le forum.
Je pense qu'il vaut mieux se fier à un forum où il y a des témoignages de pratique réel, plutôt qu'un un bouquin qui va donner des conseils sans expliquer le pourquoi du comment

Le bouquin de Mary Appelhof est le fruit de 25 années d'observations,on peut donc penser qu'il est fiable.

Sinon, pour ma part, je constate qu'après touillage, beaucoup de vers vont se réfugier dans le bac récupérateur.
Depuis 2 mois environ, je ne touille presque plus,et tout va bien.
Avatar de l’utilisateur
Par bce1970
#15522
plocploc a écrit:Si les vers étaient réellement dérangés (au sens propre), par le touillage, tu penses bien que vu comment les miens sont touillés et re-touillés chaque jour depuis bientôt un an, cela s'en ressentirait sur le développement de mon cheptel. Or il n'en est rien, non seulement mes vers sont en pleine forme, mais j'ai plutôt moins de problèmes que pas mal de gens : j'ai très peu de mortalité, un très bon taux de reproduction, jamais eu de fuites de vers, ni d'odeurs, et les rares mouches qui ont essayé de s'implanter dans mon lombri ont été promptement éjectées... Et mon compost bien aéré se fait très rapidement, trois semaines-un mois après avoir cessé d'alimenter un bac je n'ai en général plus de déchet visibles.

Je rejoins plocploc... pour avoir comme lui d'excellents résultats depuis que je touille plusieurs fois par semaine. Je pourrais reprendre chacun de es constats. La différence est vraiment flagrante. Je reste persuadée que le plus grand ennemi du Lombricompostage est l'anaérobie (qui provoque odeurs et favorise moucherons), et comme touiller permet l'aération...
Et les vers se baladent partout (y compris dans le bac récupérateur de jus) que j'y sois (en touillant) ou que je n'y sois pas (retour de vacances avec un bac récupérateur de jus qui ressemble à un étage supérieur). J'ai un COW, et si je préfère lorsque le bac récupérateur ne contient que du jus, lorsque celui-ci contient beaucoup d'excréments et beaucoup de vers ça n'a jamais incité les vers à s'enfuir. Qu'ils soient là ou ailleurs, ils bossent...