Toutes les infos pour bien démarrer votre lombricomposteur

Modérateur: OcéaneO

Par danytro
#39199 Bonjour,
Il y a un an, j'ai construit un lombricomposteur en bois à partir de planches lamellés-collés en chêne de 18mm. Je crois qu'on peut aussi choisir du pin douglas ou du mélèze.
J'étais septique sur sa survie à l'humidité mais rassuré, je prend la peine d'en décrire la construction pour un foyer d'un adulte et 1 enfant:

CAPACITÉ:
Il y a un mois j'ai réduit la largeur et la hauteur de chaque bac car ils étaient trop gros pour nous (nous mangeons bio donc moins d'épluchures).
Maintenant la taille convient. Voici la photo ci-jointe.

Pour vous donner une idée de la taille nécessaire, le volume intérieur de mes 3 bacs fait 30 cm de largeur X 30 cm de profondeur x 10 cm de hauteur soit 9 litres si mes calculs sont bons.
- Si la surface est trop petite, vous ne pouvez pas étaler la nourriture
- Si le volume est trop grand, vous aurez des difficultés à récupérer le compost dès qu'il est prêt (il sera prêt avant que le bac ne soit plein et ne pourra donc pas être placé sous un bac vide tout en assurant le passage des vers de l'un à l'autre).
- Si la profondeur est trop grande, les vers ne s'enfouiront pas dans le bac inférieur lorsque vous retirerez le couvercle pour récupérer le compost.
Il faut donc jouer avec tous les paramètres sauf le rapport longueur/largeur qui selon moi n'a pas d'importance autre que l'encombrement.

BACS A COMPOST:
J'ai 3 bacs mais n'en n'utilise que deux (un seul pour le moment depuis le dernier prélèvement de compost (don + surfaçage de mes plantes))
Des tasseaux carrés qui dépassent de 2 centimètres sous chaque bac permettent:
- de fixer solidement les parois entre elles sans vis apparente (je déconseille l'usage de colle pour fixer les pièces de bois entre elles, l'humidité en viendrait vite à bout),
- d'encastrer le bac dans celui du dessous
- de laisser la place au couvercle au dessus.
Sous les tasseaux, des chanfreins sur les 2 arêtes intérieures permettent d'encastrer plus facilement les bacs.
Concernant la position verticale des tasseaux dans les bacs à compost:
- Ils doivent dépasser un peu en bas du bac pour mieux s'encastrer dans le bac inférieur
- Sur la partie supérieure du bac ils doivent permettre de recevoir le couvercle ou les autres bac à compost.
Le seul inconvénient c'est que je n'ai rien prévu sur les bacs pour accrocher le couvercle pendant que j'ajoute la nourriture. Je n'ai pas vraiment trouvé de solution à la fois propre et ergonomique (à bon entendeur).
Le grillage de 6mm, au fond des bacs est fixé avec une agrafeuse électrique. J'ai fait une entaille (feuillure) sous chaque bac pour que le grillage ne dépasse pas mais je ne sais pas si c'était vraiment nécessaire (j'aime bien bricoler le bois)
J'ai creusé des poignées dans les 2 parois latérales de chaque bac (avec une défonceuse puis avec un ciseau à bois pour le 3ème bac car j'avais rendu la défonceuse)

COUVERCLE:
Le bois a travaillé au début, c'est pourquoi il ne faut pas hésiter à renforcer le couvercle avec des traverses, biens chanfreinées, elles décorent joliment le tout et maintiennent le couvercle sur le bac. Le couvercle doit mesurer 1 cm de moins que les bacs pour qu'il rentre après gonflement du bois soit 29 cm de côté sur 29 cm de côté. Au début je n'avait pas laissé cette marge ce qui accentué la déformation importante des parois que vous pouvez voir sur la photo.

RÉCUPÉRATEUR:
J'ai aussi ajouté un système d'écoulement (car du jus coulait sous le meuble depuis le début de l'été et c'est bien utile de récupérer l'engrais !)
J'ai fabriqué le fond du bac de récupération de jus grâce à un reste de lambris PVC incliné vers le tuyau d'écoulement (la lame comportait une rainure au centre ce qui m'a permis de le plier légèrement). Le lambris est fixé en dessous par de la colle en bâton, appliquée avec un pistolet à colle. L'étanchéité au dessus du lambris est garantie avec du silicone. Le tuyau d'écoulement a été découpé dans une pipette de Gaviscon.
Quatre grosses roulettes sont fixées au fond du bac de récupération car l'été je rentre le lombricomposteur sous une étagère dans un placard attenant à ma cuisine ce qui évite les moucherons. Je le tire dans la cuisine pour le remplir.

TRAITEMENT:
J'ai seulement mis 2 couches d'huile de lin chauffée dans une casserole à environ 40°c (on peut y laisser le doigt), pour embellir le meuble (et peut-être le protéger un peu). Les premières semaines le bois à travaillé mais maintenant il ne bouge plus. J'avais l'intention de n'utiliser que des produits écologiques mais vous voyez plus haut que j'ai échoué.
Je n'ai pas envie de faire de plan mais j'apporterai des précisions si nécessaire.

Outils:
Pour les outils soit j'avais déjà, soit j'ai emprunté, soit j'ai acheté d'occas pour revendre au même prix ensuite (* = indispensable):
Défonceuse (ou ciseau à bois et maillet)
Scie circulaire (le magasin peut couper les planches), *scie sauteuse ou scie égoïne, *perceuse , visseuse-dévisseuse ou tournevis, pistolet à colle*, pistolet à silicone, un cutter pour découper le tube.
Matières premières (j'ai acheté tout ce qui était en chêne et le reste c'est de la récup):
Planches de bois:
- pour un bac à compost ça fait 4 planches de 10 cm de hauteur dont 2 planches de 30 cm de largeur et 2 planches de 30 + 2 x 1.8 = 33.6 cm de largeur.
- Pour le couvercle 1 planche de 29x29 cm et deux planches pour les traverses d'environ 8 cm de largeur et 33,6 cm de longueur.
4 tasseaux par bac (10 cm x 3 cm x 3 cm) en chêne massif.
1 tasseau pour la poignée (16 cm x 3 cm x 3 cm) peu importe l'essence.
4 vis (résistantes à l'humidité) par tasseau (soit 16 vis par bac)
8 vis (résistantes à l'humidité) pour fixer les traverses sur le couvercle
des bâtons de colle*
une recharge ou un tube de silicone*
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Modifié en dernier par danytro le Mer 20 Sep 2017, 7:31 pm, modifié 1 fois.
Par Zim
#39204 Il est super beau!

Tu voudrais bien mettre quelques photos de l'intérieur pour que je comprenne comment tu as fait tes bacs ? Et le système d'écoulement ? D'ailleurs est-ce que tu recueilles du jus ou est-ce que le bois absorbe tout ?

Merci !
Par Jacver
#39205 Bonjour tous,

C'est vrai, il est vraiment très beau.

Mais gare au tout de rein si tu dois une fois le soulever pour le déménager en un lieu où les roulettes ne passent pas.

Tu sais combien il pèse déjà à vide?

Bonne continuation.
Par danytro
#39206
Zim a écrit:Il est super beau!

Tu voudrais bien mettre quelques photos de l'intérieur pour que je comprenne comment tu as fait tes bacs ? Et le système d'écoulement ? D'ailleurs est-ce que tu recueilles du jus ou est-ce que le bois absorbe tout ?

Merci !


Voici une photo que j'avais prise avant réduction de la largeur et de la hauteur du bac, la structure actuelle est restée la même. Il faut fixer le grillage sous le bac bien sûr.
Le bac récupérateur a également été modifié depuis, comme je le disais précédemment.
Par danytro
#39207
Jacver a écrit:Bonjour tous,

C'est vrai, il est vraiment très beau.

Mais gare au tout de rein si tu dois une fois le soulever pour le déménager en un lieu où les roulettes ne passent pas.

Tu sais combien il pèse déjà à vide?

Bonne continuation.


Un bac vide pèse 2,3kg.
De toutes façons il doit être pratique car si il faut le porter sans arrêt l'utilisateur se rebutera vite. Il est ouvert presque à chaque repas !
Modifié en dernier par danytro le Mer 20 Sep 2017, 6:36 am, modifié 1 fois.
Par danytro
#39208
Zim a écrit:Il est super beau!

Tu voudrais bien mettre quelques photos de l'intérieur pour que je comprenne comment tu as fait tes bacs ? Et le système d'écoulement ? D'ailleurs est-ce que tu recueilles du jus ou est-ce que le bois absorbe tout ?

Merci !

Voici des photos d'un des bac vides, le bois absorbait tout jusqu'au début de l'été, c'est pourquoi j'ai ajouté un système d'évacuation de l'eau. L'absence de feuillure sous les bac, et des petit trous dans le couvercle faciliteraient peut-être l'évaporation de l'eau.
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Par Zim
#39214 Yes merci

J'ai un composteur en plastoc, mais je ne désespère pas, un jour, d'en fabriquer un en bois, sur mesure, qui s'intègrera de manière esthétique et commode dans ma jolie cuisine. Je ne me suis pas encore lancée par manque de temps à la période où j'ai démarré, et par crainte de grosses surprises (bois qui bouge beaucoup ou qui s'abîme). Ton retour m'aide à mieux comprendre les points essentiels à prendre en compte et l'évolution dans le temps.

Le bac inférieur, sur lequel sont montées les roulettes, a simplement un fond plein? Avant d'installer le système d'écoulement, tu avais laissé le bois du font tel quel ou il était recouvert par un récipient ou film en plastique ? Ton bout de lambris pvc est à l'intérieur du bac inférieur ? Tu as percé le bac inférieur pour faire passer l'embout de pipette ?

Si je me lance dans le fait maison, je pense utiliser du mélèze. Du bois brut risque de bouger plus que du lamellé-collé... Si j'ai une bonne idée de couvercle ergonomique, promis, je te la passerai ! Merci pour tes explications
Par danytro
#39217
Zim a écrit:Yes merci

J'ai un composteur en plastoc, mais je ne désespère pas, un jour, d'en fabriquer un en bois, sur mesure, qui s'intègrera de manière esthétique et commode dans ma jolie cuisine. Je ne me suis pas encore lancée par manque de temps à la période où j'ai démarré, et par crainte de grosses surprises (bois qui bouge beaucoup ou qui s'abîme). Ton retour m'aide à mieux comprendre les points essentiels à prendre en compte et l'évolution dans le temps.

Le bac inférieur, sur lequel sont montées les roulettes, a simplement un fond plein? Avant d'installer le système d'écoulement, tu avais laissé le bois du font tel quel ou il était recouvert par un récipient ou film en plastique ? Ton bout de lambris pvc est à l'intérieur du bac inférieur ? Tu as percé le bac inférieur pour faire passer l'embout de pipette ?

Si je me lance dans le fait maison, je pense utiliser du mélèze. Du bois brut risque de bouger plus que du lamellé-collé... Si j'ai une bonne idée de couvercle ergonomique, promis, je te la passerai ! Merci pour tes explications


-J'ai retiré le fond plein du bac inférieur (bac récupérateur) pour le remplacer par une lame de lambris PVC.

-Le trou commence à l'intérieur du bac de la jointure entre la paroi verticale et le lambris PVC et se termine à l'extérieur du bac, sous le bac, dans l'épaisseur de 18mm du bois. Pour la méthode, j'ai fais comme un tunnelier: J'ai percé depuis l'intérieur du bac vers le bas, en direction de l'objectif jusqu'à mi-distance puis j'ai percé depuis l'extérieur du bac vers le haut à l'intérieur du bac de façon à ce que les 2 trous se rejoignent. Ainsi aux deux extrémités le trou est bien rond et arrive là où je voulais (surtout pour que le tube arrive pile-poil au dessus du mini-seau).

-Effectivement le mélèze à l'air de bouger pas mal mais tout dépend de l'humidité, de l'épaisseur du bois et des renforts.

En y réfléchissant j'ai également pensé qu'un évidement sous le couvercle aux quatre coins permettrait de remonter verticalement les tasseaux (d'un cm par exemple) sans surélever le couvercle. En effet, à la fin du remplissage du bac, il faut éviter de poser la nourriture sur le dessus des tasseaux et donc cette période serait écourtée (on est vraiment dans le détail là).
Par Zim
#39232 Merci, tes explications sont claires, j'ai bien compris. Et je vois ce que tu veux dire à propos de la hauteur des tasseaux aux angles...

Bon je ne vais pas me lancer tout de suite, il faut que je refasse ma cuisine d'abord (autant dire que c'est pas gagné)
Par danytro
#39275 Concernant le fond en lame PVC il semble que le silicone servant de joint ne soit plus efficace à 100% (l'humidité du bois certainement), j'ai constaté une fuite une fois, la semaine dernière, au niveau d'une roulette. En regardant dans le bac récupérateur je n'ai pas trouvé où était le problème mais si cela à fuit une fois, je suppose que les problèmes ne devraient pas tarder à recommencer. Si quelqu'un à une solution durable autre que le silicone pour faire le joint entre la lame PVC et le bois, je suis preneur...
Avatar de l’utilisateur
Par lombricolo 63
#39276 Bonjour Danytro,

je sais que le silicone tient très mal sur le bois surtout s'il est soumis à l'humidité et je ne vois pas vraiment d'autre alternative. En principe ,il ne doit pas y avoir d'écoulement dans un lombricomposteur bois. D'ailleurs "la boite à terre" n'est absolument pas étanche ,elle a même un espace entre les 2 planches qui constituent le fond . En fait, ton lombricomposteur ne doit pas être suffisamment ventilé pour faire évacuer l'humidité .

A+
Lombricolo63
Par danytro
#39277 Merci pour cette réponse, le fait que le fond soit en pvc diminue certainement la capacité d'absorption de l'humidité.
Je ne souhaite pas que mon lombricomposteur soit ventilé puisque je préfère récupérer de l'engrais liquide.
Malheureusement l'idée de recommencer régulièrement le joint en silicone ne m'enchante pas du tout, ce n'est pas très écolo et plutôt pénible quand le lombricomposteur est habité !
Je me disais qu'il avait peut-être une solution biologique, chimique ou physique.

Par exemple je peux fixer la lame pvc sous le bac de récupération, entre les roulettes et le bac, mais dans ce cas je dois découper le bac pour que la lame pvc soit en pente douce.
Le top se serait de trouver une solution naturelle, mais je ne vois pas.