Toutes les infos pour bien démarrer votre lombricomposteur

Modérateur: OcéaneO

Avatar de l’utilisateur
Par Agnès Allart
#10 L'emplacement du lombricomposteur : Placez votre lombricomposteur dans votre cuisine ! C'est là que vous produisez vos déchets de cuisine, c'est pratique (et sans odeur !). Ils seront tout aussi bien installés dans votre garage, votre cellier ou votre balcon.

La litière de fibre de coco : Mettre la fibre à expanser dans de l'eau tiède, c'est la toute première chose à faire pour installer vos nouveaux amis dans votre lombricomposteur. Attendez une quinzaine de minutes que la fibre de coco soit complètement expansée et humidifiée.
Si vous avez acquis le Pack 500, avec 500 g de vers, utilisez seulement la moitié du block de fibres de coco qui est fourni avec. Les vers mangeront plus tôt vos déchets et vous aurez le reste de coco à leur donner si vous partez en vacances (plus de 3 semaines).

Recycler l'emballage en carton : L'emballage en carton en forme de disque, sera intégralement mangé par les vers. Découpez ce disque et placez-le au fond du plateau où vous allez installer les vers. Vous verserez la litière par dessus, puis les vers encore au dessus. Avant de protéger le tout avec le tapis d'humidification et le couvercle, attendez 10 minutes. Les vers sont photophobes et la lumière les effraie. Ils vont donc rentrer progressivement dans la litière. Recouvrez-les ensuite du tapis et fermez en positionnant le couvercle sur les poignées des plateaux.

Le couvercle du lombricomposteur Can-O-Worms : Il est prévu pour une utilisation pratique. Posé à l'envers sur le sol, les arêtes intérieures permettent d'empiler les plateaux de travail avec les vers et vos déchets sans que les vers soient écrasés !
Vérifiez que le couvercle s'emboite parfaitement sur les poignées du plateau pour éviter qu'il soit entr'ouvert et que des moucherons n'y rentrent.
Modifié en dernier par Agnès Allart le Jeu 16 Nov 2006, 7:33 pm, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Par Agnès Allart
#232 Le démarrage est le moment essentiel et cruxial du lombricompostage.

Le système se met en route et cela est visible au bout de quelques semaines (3 en général, selon la quantité de vers au départ, soit 500 g soit 1 kg).

Il ne faut pas trop gâter les vers dès le départ et privilégier un démarrage souple plutôt que de surcharger le système et de gaver les vers avec vos déchets. :lol:

Au départ, les vers vont manger la litière de fibre de coco qui est fournie avec le lombricomposteur. Paralèllement, ils mangent aussi petit à petit vos déchets.

Il est conseillé de n'utiliser que la moitié de la litière de fibres de coco si vous démarrez avec 500 g de vers. Si vous partez en vacances, plus d'un mois, vous pourrez leur donner le reste du coco pour qu'ils aient à manger durant votre absence; Cela n'est pas nécessaire si vous vous absentez moins d'un mois. :P

Mais ne vous attendez pas à ce que du jour au lendemain vos déchets d'hier soient tous mangés et aient disparus ! Ca, vous allez le voir progressivement sur une période de 1 à 2 semaines.

Ensuite, dès que le système a démarré, au bout de 2 à 3 semaines, donc, vous verrez les vers sur la surface des déchets dès que vous soulèverez le couvercle et le tapis pour y déposer et/ou enfouir vos déchets.
Avatar de l’utilisateur
Par jaf
#857 Pour qu'un lombricomposteur démarre bien, il faut au départ une bonne quantité de vers. Lors de la mise en route de mon premier lombricomposteur, l'association Valoris, en voyant le volume qu'il fallait occuper (50cmx50cmx50cm), me fournit entre deux et trois kilos de vers.
Le démarrage en fut sans doute facilité. Une quantité qui n'est pas suffisante rend le démarrage plus long et fastidieux. Ca permet d'en parler!

http://www.fnh.org/sos_mp/pass_act/act_cour/med/282.htm
Avatar de l’utilisateur
Par laurent et marilyne
#1424 J'ai commencé il y a trois semaines avec 250 g de lombrics. J'ai eu des soucis d'humidité, puis tout est rentré dans l'ordre, maintenant ils occupent le deuxième étage en assez grand nombre. Que faut il faire dans le premier étage de base ? continuez à mettre des aliments ou laisser les vers finire les restes ?
Avatar de l’utilisateur
Par jaf
#1425 Si vous dites (car vous êtes deux) que les vers ont atteint le deuxième niveau, cela veut dire qu'ils sont bien présent dans le premier.
Ils vont finir par manger tout ce que vous leur avez mis, à condition que cela ne soit pas trop dur à digérer pour eux!

Tout est question de la quantité de nourriture qu'on leur apporte part rapport à leur capacité de digestion; l'idéal étant qu'ils soient capables de tout manger au fur et à mesure... Dans ce dernier cas, le compost se forme, lui aussi au fur et à mesure. Cela se traduit par l'impression étrange que le niveau des déchets ne baisse pas. Pourtant, avec les vers, cela permet de réduire par 10 le volume des déchets...

Par contre-coup, si l'on amène plus de déchets journaliers que les vers ne peuvent digérer, la montagne finira par se réduire énormément, ce qui laissera de la place pour un remplissage supplémenbtaire différé dans le temps (cela est souvent le cas).
Beaucoup de lombricomposteurs(trices) surveillent de très près l'évolution de leurs vers, et mélangent, de ce fait, les déchets apportés il y a 2 jours et ceux de la journée: bref, ils mélangent le tout, plateau par plateau, heureusement :!:

La digestion des vers se fait d'une manière continue, et si on évite de perturber l'ordre des déchets que l'on peut leur apporter, le compost se trouve en bas du plateau et les déchets frais, par dessus.
Un délai doit leur être accordé pour être sûr de la complète digestion, et on en sera d'autant plus sûr que l'on n'aura pas modifié l'ordre d'apparition des déchets.
C'est ce que je fais ou tente de faire: ce n'est pas toujours facile de résister à la tentation d'y mettre les doigts!
Avatar de l’utilisateur
Par laurent et marilyne
#1426 Salut à tous. Je ne leur donne que des bonnes choses. Je suis un peu gateuse avec eux. C'est surtout moi (mairlyne) qui m'occupe d'eux, c'est très dure de ne pas y mettre son nez tous les jours, je ne brasse pas leur habitat mais j'observe c'est génial. Ce n'est pas facile au début, je conseille à tous les nouveaux pratiquants de lire tous les forums, ça aide énormément
Avatar de l’utilisateur
Par Eric V
#1427 Quant je rapproche certaines infos ....

a) Les vers passent d'un plateau inférieur au plateau supérieur par contact; il faut poser le plateau supérieur quant le précédent est plein...

b) Les vers réduisent le volume des déchets par 10. Donc au fur et à mesure que le plateau inférieur est digéré sont volume se réduit :idea: et l'espace séparant 2 plateaux augmente

....Je me pose la question suivante :

Faut il, de temps en temps, continuer à alimenter en déchets le plateau inférieur pour conserver un contact entre les 2 plateaux, afin de faciliter le passage des vers de l'un à l'autre ??? :?:
Avatar de l’utilisateur
Par laurent et marilyne
#1428 Je trouve souvent des vers qui escaladent les parois du cow. Je ne connais pas le % mais ils sont nombreux. Et pourtant tous mes plateaux se touchent.
Avatar de l’utilisateur
Par minimum
#1429
Eric V a écrit:Quant je rapproche certaines infos ....

Faut il, de temps en temps, continuer à alimenter en déchets le plateau inférieur pour conserver un contact entre les 2 plateaux, afin de faciliter le passage des vers de l'un à l'autre ??? :?:


C'est une bonne question et j’attends également les réponses à ce sujet.

Je viens simplement de poser le 2ème plateau il y a quelques jours.

Parce que j'avais trop de déchets dans le 1er plateau, j'ai du transvaser l'équivalent de 5 cm d'épaisseur de déchet du 1er vers le 2ème plateau. J'ai fait l'opération à la truelle :oops: en essayant de ne pas être brutal.
J'ai vu qu'il y avait pas mal de vers, plutôt par paquet que bien distribué dans les déchets, il semblerait qu'ils s'attaquent en bande aux déchets les plus alléchants pour eux.
Par contre hier soir j'ai voulu voir ce qu'il y avait dans le 1er plateau (curiosité maladive) et en soulevant le 2ème j'ai eu la vision de centaines de vers en frange, pratiquement 1 par trou du fond de plateau, pendu vers le bas (ils devaient avoir la moitié du corps dans le 2ème plateau) :shock:
J'ai reposé le tout, en espérant de pas les écraser dans la manœuvre et en ne sachant pas s’ils fuyaient le 2ème plateau ou s’ils y montaient à l'assaut :?:

Tous les jours des surprises :)
Avatar de l’utilisateur
Par jaf
#1430 Le COW est un lombricomposteur vertical; il y a des plateaux que l'on ajoute les uns au dessus des autres. Dans l'absolu, un seul contenant suffirait.

C'est par commodité de manutention que le volume dédié aux vers a été fractionné. Il en résulte qu'il faut veiller qu'il y ait continuité d'un plateau à l'autre pour que les vers puissent passer. C'est une conséquence du matériel que l'on utilise, ce n'est pas inhérent au mode de vie des vers.

C'est pour cela que l'on peut imaginer d'autres façons d'élever des vers :roll:
Je tente cette approche dans la discussion "Et pour le futur..." (avec des dessins).

Les vers peuvent se déplacer sur les parois des plateaux et trouver leur chemin tout seuls vers la nourriture. Le contact d'un plateau rempli de déchets avec le plateau supérieur n'est indiqué que pour faciliter le passage des vers.
En lombricompostage horizontal, il n'y a pas de plateaux empilables, donc on ne parle pas de contacts nécessaires.

Pour l'instant, on dispose d'un matériel donné mais il faut savoir ce qui est inhérent du matériel et ce qui est inhérent de la vie des vers proprement dite.
Avatar de l’utilisateur
Par Eric V
#1431 Donc, que faut il faire ....

Quant je rapproche certaines infos ....

a) Les vers passent d'un plateau inférieur au plateau supérieur par contact; il faut poser le plateau supérieur quant le précédent est plein...

b) Les vers réduisent le volume des déchets par 10. Donc au fur et à mesure que le plateau inférieur est digéré sont volume se réduit et l'espace séparant 2 plateaux augmente

....Je me pose la question suivante :

Faut il, de temps en temps, continuer à alimenter en déchets le plateau inférieur pour conserver un contact entre les 2 plateaux, afin de faciliter le passage des vers de l'un à l'autre ???
Par aurelane
#1432 si on rempli au raz bord le premier plateau, puis on pose de deuxième par dessus, cela ne jointe pas sur les bords. mais les vers ne fuiraient pas par cet interstice semblerait-il ( cf une autre discu où je me posais cette question justement).

ainsi le deuxième plateau descendrait doucement au fur et à mesure de la réduction du volume du premier plateau, sans perdre le contact avec lui?

c'est une idée, pas un constat, hein! puisque mon cow est au point mort, froid oblige, je n'y mets plus rien en attendant de trouver une solution pour le "réchauffer". du coup mon premier plateau ne réduit pas du tout, et mon deuxième et très peu peuplé.
Avatar de l’utilisateur
Par Céphil
#1433 En principe, il faut rajouter un niveau supplémentaire quand le plateau entamé est très bien rempli : il est dit dans la notice d'arriver à 3 cm au-dessus des arêtes qui servent justement à accueillir le nouveau plateau, mais pour peu qu'on mette beaucoup d'épluchures régulièrement, on peut aller jusqu'à remplir totalement le niveau, quitte à presque toucher le couvercle. En allant doucement, on pose le nouveau plateau. L'interstice entre les deux n'occasionne pas de fugue de vers, et disparaît en une semaine maximum, par diminution du plateau précédent et par le poids des nouveaux aliments dans le nouveau plateau.
Avec ça, je me m'occupe plus des anciens plateaux jusqu'à la récolte : je ne rajoute jamais de nourriture dans les autres plateaux (et lors de la récolte, le lombricompost arrive à peu près au niveau du haut des arêtes, donc ça ne fait pas loin à escalader pour les vers), ils surfent sur les parois aussi !!!
Quand on soulève les plateaux, on voit effectivement les vers faire de la balançoire, c'est normal, ça veut dire qu'ils circulent bien.
Avatar de l’utilisateur
Par Iehoma
#1447
    proximité des dechets,
    température et hydrométrie régulières,
    sous l'évier, à côté d'une poubelle, un placard, dans un cagibi (KJB?!) :P
    A défaut de place dans la cuisine : un couloir, un garage ou une cave peuvent accueillir le lombricomposteur !
    :idea: et pourquoi pas la chambre tant que tu y es!!!!! :idea:
Avatar de l’utilisateur
Par papyjo1
#2497
Iehoma a écrit:
    proximité des dechets,
    température et hydrométrie régulières,
    sous l'évier, à côté d'une poubelle, un placard, dans un cagibi (KJB?!) :P
    A défaut de place dans la cuisine : un couloir, un garage ou une cave peuvent accueillir le lombricomposteur !
    :idea: et pourquoi pas la chambre tant que tu y es!!!!! :idea:


C'est vrais cela est plus près que la cave mais.
Madame Papyjo1 ne serait pas d'accord.
Et si les vers faisait comme la belette avant hier grimpé à la fenètre, quel rafut, sur la moustiquaire à 5 heure du matin.
On en a été éveillé.
Je dis belette car je me suis levé et l'ai vu à travers la vitre.