Alimentation, humidité, récolte du lombricompost, du "thé de vers"...

Modérateur: OcéaneO

Par Jean-Louis
#12649 Bonjour landavillois,

je n'ai pas encore de photos mais ca ne tardera pas... Je commence petit, il s'agit pour l'instant d'un encadrement en mélèze de 1m sur 2. j'expliquerai l'évolution de l'élévage dans quelques jours.

A bientôt.
Jean-Louis
Par Jean-Louis
#34181 Bonjour PapaRémi, voici une photo de deux andins (lombricomposteurs géants). Il n'y a pas mieux qu'une photo pour se rendre compte.

Image
Avatar de l’utilisateur
Par lombricolo 63
#34182 Bonjour à vous,
@Paparémi, il est d'usage de venir se présenter quand on entre sur un forum,c'est bien plus sympa de savoir à qui l'on "cause",et puis on est curieux de savoir le comment du pourquoi tu t'intéresses au lombricompostage. A+
@ Jean-louis, bravo pour le suivi de la conversation,3 ans et demi après ce doit être un record :flower:
De bien jolis andains ,tu peux nous en dire plus ,tu les montes au fur et à mesure ou tu les fait après un premier prè-compostage pour faire un retournement?
A+
Lombricolo63
Avatar de l’utilisateur
Par Ver Mouthe
#34269 Hola Jean-Louis,
aurais-tu un état des lieux de ton LC en mélèze après 3,5 ans de fonctionnement ?

Qu'améliorerais-tu avec l'expérience ?
Pas de problème d'entrée de moucherons par le dessous (la toile perforée) ?

Merci de ton éclairage
Par Xavier DUMONT
#36453 Bonjour à toutes et tous !
Je suis nouveau ici et je me permet de vous donner une astuce (pour celles et ceux qui ne la connaitrait pas) concernant l'application de l'huile de lin pour la protection de la maison des bébêtes qui se tortillent : appliquer l'huile bien chaude, elle pénétrera bien plus profondément. Vous gagnerez plusieurs années d'isolation. J'ai également constaté que cela séchait un peu plus vite. Je pratique également le bain d'huile de lin chaude pour les plus petites pièces, c'est vraiment bien

Je vais également construire un lombricomposteur de jardin horizontal. Je vous tiendrais informé.
Merci de m'avoir lu.
A bientôt,
Xavier
Avatar de l’utilisateur
Par lombricolo 63
#36454 Bonjour Xavier Dumont,

quand on entre sur un forum ,on vient se présenter dans la rubrique des présentations. On explique un peu ce que l'on fait ou veut faire en matière de lombricompostage .
Ici on a peu de personne qui utilisent un lombricomposteur en bois ,c'est pour cela que ce post est assez vieux.
A+
Lombricolo63
Avatar de l’utilisateur
Par Moniquette
#36462 Bonjour Xavier Dumont

Oui, nous aimons bien connaître un peu les gens avec qui on échange ici. Il n'y a que comme ça que nous pouvons entretenir une convivialité très sympathique sur ce forum et donner des conseils efficaces.
Je t'encourage donc à nous poster une petite présentation dans la rubrique adéquate et je te remercie d'ores et déjà pour l'astuce de l'huile de lin chaude. C'est bon à savoir.

à +
Moniquette
Par Arment
#37058 Attention aux traitements des bois.

Partez du principe que le bois se dégrade dans le temps. Mon expérience (je suis ébéniste) me permet d'avoir pas mal de recul sur cette volonté perpétuelle en France de vouloir absolument protéger le bois. Etant du sud-ouest, toutes nos jardinières sont produites à base de pin des Landes. Nous utilisons le goudron de pin (norvégien, mais certains basques en produisent aussi) pour traiter nos boiseries. Par exemple : goudron de pin pour l'intérieur des jardinières et peinture suédoise 3 couches pour l'extérieur). Nous nous posons évidement la question de la toxicité de se produit à l'égard du vivant en général. L'oleothermie est aussi un très bon traitement écologique à base le plus souvent d'huile de lin, mais cela implique de disposer de cuves chauffées relativement grandes en fonction de la taille des pièces à traiter.

Une alternative sérieuse, c'est la bonne conception des ouvrages. Le bois n'aime pas l'eau stagnante car c'est par la qu'arrive les premières agressions fongiques, donc bien penser la conception au niveau des assemblages (éviter les colles issues de la chimie, préférer les assemblages sans colle : queues d'arronde, pointes, vis, ou les colles d'origine animal)

Enfin, le bois n'est pas du béton ou du plastique, sa durée de vie une fois scié est limitée. Mais une bonne planche en pin des Landes peut résister bon nombre d'années. Mes carrés potagers ont deux ans et je peux vous dire que les planches de sous-bassement sont liées à la terre et n'ont pas encore perdu de leur dureté. Ce bois est vraiment une aubaine localement :) . A contrario, un voisin jardinier à fait les même carrés mais en sapin et la décomposition s'est faite dés la première année...