Pas assez humide ? Trop humide ? Comment savoir ? Comment faire ?

Modérateur: OcéaneO

Par kaduq
#3262 Bonjour à tous,

j'ai commencé mon lombricomposteur il y a quelques mois, et friands de fruits et légumes il s'est assez vite rempli (sans oublier un apport de cartons, papier journal etc), j'en suis déjà au deuxième plateau !
Mes vers, "bio" venant du fond du jardin de ma belle-soeur au coeur de son compost naturel plein air, vont très bien...
Mais !!!!! pas une seul goutte de "thé" !!! Mes bêbêtes se reproduisent, le compost se forme etc... mais pas de jus, est-ce trop sec ? Pourtant je l'arrose "régulièrement" car à marseille il fait 35 degrés à l'ombre en ce moment. est-ce encore trop sec, dois-je encore l'humidifier ?
au bout de combien de temps d'utilisation dois-je voir apparaitre le thé ?

Merci de m'éclairer

Bonne journée

Katia
Par Musi12
#3276 Le lombricomposteur "officiel" ma donné les premières gouttes au bout d'un semaine environs, et j'ai environs 1 dl tous les 1 à 2 jours. Au tout début j'ai mis un peu d'eau pour démarrer le processus. Je me demande si la race de vers utilisé est une cause possible.
Avatar de l’utilisateur
Par jaf
#3297 A la lumière des expériences, la production du thé de vers dépend de nombreux facteurs dont les deux essentiels sont les conditions extérieures où est entreposé le vermicomposteur (à l'ombre, ventilation de celui-ci, météo...) et l'apport que l'on fait aux vers de terre (fruits juteux, éventuellement eau).

Une fois analysé ces deux facteurs prépondérants, il est possible de prévoir, un peu, la quantité de thé que l'on peut attendre du système.

Ah oui, j'oubliais; il est aussi intéressant de connaître le nombre ou le poids de vers de terre dont on dispose, les vers de jardin (la plupart lombricus terrestris étant moins connus par la majorité d'entre nous qu'eisenia foetida). 8)
Par kaduq
#3299 OK, à première vue mes vers ressemblent à ceux présentés ici !!! Il me semble que ce soit les mêmes que les vôtres mais je ne suis pas la pro en vers ! :lol:
En ce qui concerne les conditions : en extérieur, sur le balcon, à Marseille (donc il fait chaud) !!! mais à l'ombre avec beaucoup de pluches de légumes/fruits, très souvent enveloppées dans du papier journal (en fait quand je prépare mes fruits et légumes, je peluche au dessus d'une double feuille de papier journal et zou dans le lombricomposteur), et quelques uns de mes rouleuax de PQ finis mais pas tous de peur de trop "sécher", à tout ça sont ajoutés mes élagages de plantes de balcon, coquilles d'oeuf, un epu de marc de café et de l'eau souvent... et pas une seule goutte de thé !!!
Je ne mets toujours pas assez d'eau ? Il faut dire que j'ai beau arroser mes plantes dehors, la ùotte revient sèche assez vite, mais elles sont au soleil contrairement au lombricomposteur...

bref à suivre, merci de me lire !!!

Katia
Avatar de l’utilisateur
Par BluRabbit
#3325 Hello,

Moi aussi je me pose des questions sur l'humidité de mon système. Jusqu'ici tout allait bien, puis les températures estivales ont manifestement asséché le lombricomposteur qui me donne actuellement 10cl de liquide par semaine. En fait je ne cours pas après le thé de vers, il faut le diluer dans 9 volume d'eau et je dois trouver des gens après pour m'en débarrasser car mon unique plante verte n'en consomme pas beaucoup !

Mai je me demande si 10 cl ce n'est pas trop peu ! Je trouve les vers assez léthargique en ce moment... donc depuis cette semaine je vaporise de l'eau dans le système et j'ai aussi mis un verre d'eau de 25 cl (en m'inspirant d'un post de Jaf). Et puis cette semaine je me suis aperçu que beaucoup de vers vont se planquer dans la rainure du couvercle qui assure l'étanchéité du système, il y en avais nettement moins avant... J'ai donc ajouté pas mal de coquilles d'œufs emiétées et du mélange chaulé des fois que le contenu du lombricomposteur serait trop acide.

quelques données sur mon cow :

    Emplacement : cuisine
    Température ambiante : 23 à 28° (28 c'était en juillet)
    plateaux en service : 3
    Nourriture 0,7 à 0,9 kg/ semaine en 1 apport
    Apports recouverts de papier en morceaux systématiquement
    Pas d'eau ajoutée (en temps normal)
    Pas de tapis d'humidité (supprimé en mai)

Donc question : seulement 10 cl récupéré par semaine, cela indique t-il une humidité insuffisante et cela risque t-il de mettre en danger la vie des vers ?
Avatar de l’utilisateur
Par jaf
#3326 Tout le monde se pose des questions.
On tatonne pour tenter de comprendre comment on pourrait acclimater le mieux possible les vers de terre en appartement (il y en a qui sont surchauffés, ce qui pourrait nuire aux vers de terre) et la nourriture qu'on pourrait leur donner, la boisson...

En ce moment, bien que je possède un COW, je m'interroge même sur leur habitat.
J'ai eu comme information que quelqu'un hébergeait des vers de terre dans un pot de fleur.
A la réflexion, c'est peut-être une bonne idée, car à la fin des fins, le terreau produit sera transvasé, en ville, pour les citadins, dans un pot de fleur :clap:

Donc, directement, les vers seraient logés dans un pot de fleurs.
Il en existe des grands, ainsi que les coupelles nécessaires pour les surplus d'arrosage: ces dernières pourraient servir à recueillir les jus, le thé, et éventuellement servir à leur évaporation...
Une deuxième coupelle, elle, pourrait servir de couvercle.
Ainsi, on apporterait la nourriture dans ces pots de fleurs où il y aurait des vers.
5 ou 6 mois plus tard, on disposerait d'un récipient adapté contenant de la terre: il ne resterait plus qu'à planter!

C'est une solution séduisante, facile :!: Quelqu'un a t'il eu vent d'un tel procédé?
Par kaduq
#3344 Bon en résumé :

moins da canicule + d'arrosages = thé revenu !!!

hip hip hip... :clap:

PS : est ce que pelures de melon = vers blancs qui se développent ?
Avatar de l’utilisateur
Par jaf
#3351 Ben tu vois, kaduq, le thé arrive :!:

L'arrosage accélère le processus d'arrivée du thé, ainsi que la reproduction des vers; tu le constateras bientôt.

La présence de vers blancs provient du développement d'oeufs pondus par des mouches.
Les mouches s'installent dans le COW surtout par le changement du milieu (plus sec), et surtout, pour les mouches noires, par le régime alimentaire; elles se développent si on leur donne des produits carnés ou d'origine animale.

Je n'en ai pas chez moi, mais il parait que c'est une année à mouches soldats...
Par gigilafleur
#3353 salut à tous! je débute juste mon cow depuis fin juillet. je suis déjà en guerre contre "les gros vers blancs", qui me paraissent être, des larves de driptères hermetia illucens. blancs, cannellés, tête rousse qui grouillent!! :?

leur apparition a marqué l'arrêt de l'écoulement du thé. mon COW n'est jamais resté ouvert et je n'ai jamais mis de produits carnés. je constate qu'ils sont apparus quelques jours après l'introduction de pelures de melons. je n'ai pas toutefois de certitudes.
j'ai brassé et les ai retiré un à un :? . l'écoulement du thé a repris...
mes vers restent sur les bords du COW, je me suis rendu compte que les vers blancs restaient majoritarement sur les couches supérieures et au centre. Alors depuis 3 jours, je fais une inspection complète tous les jours, en brassant plus ou moins et triant mes vers, des gros dégueus qui vont direct dans la poubelle orange "déchets bio-organiques"... :mrgreen: bien que je les vois affamés de melon, carton et pommes de terre, je les soupçonne de bouffer mes vers... quelques gros dégueu étaient vautrés dans les amas de vers.

je vois certains de mes vers avec un clitellum, mais pas d'oeuf???... est-ce normal que les vers soient toujours sur bords? pour stimuler la reproduction, est-ce une bonne idée de rajouter de l'eau, tant que j'ai le problème des gros des dégueu?
je les ai mis en culture pour confirmer l'espèce envahisseuse!

merci pour vos retours!
Avatar de l’utilisateur
Par jaf
#3356 Bienvenue Gigilafleur :roll:
Le changement du microclimat du microcosme à l'intérieur du lombricomposteur fait changer la faune qui s'y trouve.

La chose délicate à trouver est le climat qui convient le mieux pour les vers.
En 2003, avant que j'introduise des vers de terre et des épluchures, le microclimat avait été propice à une petite souris qui avait élu domicile sur un lit d'herbe sêche que j'avais installé.

Une fois les vers incorporés et les premières épluchures arrivant, il n'y eu plus de traces de cette petite souris...
Alors, il faut avoir une température d'environ 20 degrés, une certaine hygrométrie et une ventilation suffisante.
Si ces conditions ne sont pas remplies, l'élevage devient autre.
Il faut se mettre à la place des vers, et voir ce qui pourrait bien, éventuellement, leur manquer...
Une fois l'équilibre trouvé, s'arranger pour que ces conditions optimales deviennent normales.
Par gigilafleur
#3358 merci pour ton accueil jaf!
en néophyte que je suis, ce n'est pas évident de voir où je pêche dans mes apports pour permettre un microclimat favorable aux vers et non aux larves de driptères!!
je pense que les quelques jours de canicule et le melon ont bouleversé le microclimat. j'ai du également faire trop d'apports d'emblé et peut-être pas suffisamment apporter de matières carbonées pendant 1 semaine. eh oui, j'ai fait des counailleries!!
je crois aussi que l'envahissement par les larves alimentent un cercle vicieux : augmentation de la chaleur et de l'acidité (le thé sent un peu la vase alors qu'il ne sentait pas).
aujourd'hui, c'est mieux qu'hier et les jours d'avant bien sûr : mes vers sont restés sur la couche superficielle et même au centre du COW. je n'ose donc plus trop brasser pour mener ma guerre du tri des larves. je fais attention et il me semble qu'il y en a peu et quasimment que des jeunes larves.
enfin voilà! @ + pour des news