Pas assez humide ? Trop humide ? Comment savoir ? Comment faire ?

Modérateur: OcéaneO

Par Jacqueline
#33078 Bonjour
Mon lombricomposteur (fabrique à vers) est resté tout l'hiver sur mon balcon: Il n'a jamais fait vraiment froid à Marseille et dès que la température baissait je le protégeais. Le travail était vraiment ralenti et maintenant qu'il fait vraiment très doux, il ne reprend pas vraiment. Mauvaise odeur , substrat vaseux, bien que je rajoute énormément de carton et que je touille régulièrement. Ce matin j'ai enlevé le plateau du dessous (je travaille en général avec 2 plateaux) qui était constitué de boules compactes, ne sentait pas très bon non plus, mais était beaucoup moins humide, voire trop sec, que le plateau du dessus, alors qu'il aurait dû être humidifié par lui. Les boules semblent se former autour des morceaux de carton (boîtes à oeufs, rouleaux de papier hygiénique essentiellement), pourtant découpés en petits morceaux. J'ai lu dans le forum qu'il fallait humidifier le carton avant de l'ajouter, mais ça fait de l'humidité en plus, non? Manifestement, il y a eu fermentation et asphyxie de vers... Heureusement, il y a encore une grosse colonie bien vivante, mais je ne comprends pas ce qui cloche, d'autant que j'ai rarement eu ce problème depuis 5 ans (même si j'en ai eu d'autres! :lol: ). Peut-être qu'il fait vraiment que j'apporte un sang nouveau à la colonie qui s'affaiblit sans doute génétiquement depuis le temps, même si j'essaie d'introduire chaque année une ou deux poignées de petits nouveaux... En attendant, maintenant qu'il n'y a plus qu'un plateau je vais arrêter de nourrir quelques jours, touiller et aérer un maximum et peut-être ajouter un peu de terreau sur le dessus, histoire de décourager les moucherons quand je laisse le lombricomposteur ouvert.
Merci pour vos réponses et bonne journée.
Jacqueline
Par elboub
#33080 Je sais pas comment le redoux c'est produit à Marseille mais chez nous ils s'est fait du jour au lendemain, c'est possible que le compost n'ai pas pu atteindre la température optimale pour le lombricompsotage et que l'humidité y a stagné permettant un développement rapide des processus de fermentation.
Petite question est-ce que tu as laissé ton robinet ouvert? Quand il fait plus froid, j'ai tendance à avoir plus de jus, normal, il y a moins d'évaporation. Une évacuation du jus peut contribuer à diminuer l'humidité.
Je pense que le phénomène que tu décris n'est que temporaire et que c'est comme si tu redémarrais un nouveau lombricomposteur. Du coup stopper la nourriture et attendre que le tout se stabilise en touillant de temps en temps ne peut être que bon. Avec le réchauffement du compost et la réactivation des bonnes bactéries, tout devrait rentrer dans l'ordre rapidement.
Avatar de l’utilisateur
Par Michelle
#33081 Peut être y mettre des feuille d'arbre sa fonctionne bien et comme tu fais bien mélangé
Avatar de l’utilisateur
Par lombricolo 63
#33082 Bonjour à tous,
j'ai remarqué presque le même phénomène pour 3 de mes lombricomposteurs.Cet hiver ,ils ont tourné au ralenti mais sans jamais vraiment s'arrêter et dès les premiers coups de chaleur ,l'humidité est devenue très importante et l'odeur bien présente,pourtant je force toujours en carton.Je pense qu'il s'agit d'une augmentation rapide des bactéries qui se sont mises au travail d'un coup.
J'ai rajouté du carton,qu'il faut toujours mettre sec sauf au démarrage pour faire la litière,et j'ai même enlevé le couvercle quelques jours pour favoriser l'évaporation.
Dans mon 4ème lombricomposteur, celui des Dendros,il y a eu un grosse multiplication des enchytrés,je pouvais les ramasser à la cuillère.Je pense que c'est dû aussi aux folles températures du moment.
A+
Lombricolo63
Par Jacqueline
#33085 Merci pour vos réponses.
Le robinet est toujours ouvert . Cet hiver je n'ai pas eu du tout de jus, j'en ai d'ailleurs assez peu d'une manière générale. J'ai pensé que c'était du au fait que mon balcon est très venté et que le vent assèche le milieu. Il a en effet asséché le bac à jus, mais pas du tout le compost qui est bien vaseux! J'ai finalement vidé les 2 plateaux qui puaient tous les 2, lavé le bac et les plateaux, et n'ai gardé, dans un plateau tout propre,que les vers en bon état (j'ai à nouveau trouvé quelques vers en morceaux ou en chapelets. J'espère que la mortalité inexpliquée de l'année dernière ne vas pas recommencer!) et un peu de litière à laquelle j'ai rajouté 2 peaux de bananes et un peu de carton humide. Je vais laisser un jour ou deux et reprendre l'alimentation petit à petit en croisant les doigts. Mais je ne comprends toujours pas pourquoi le carton ne se défait pas et soit forme des boules soit bouche les trous des plateaux et provoque la fermentation...
Enfin, que pensez-vous de mon hypothèse de consanguinité qui affaiblirait les vers? Renouvelez-vous le capital génétique de vos vers de temps en temps?
Je vous ferai part de l'évolution de la situation... A bientôt donc!
Par OcéaneO
#33109 Bonjour Jacqueline,

Ce que tu racontes m'est aussi arrivé. Mon COW était en extérieur. Je n'ai pas vraiment identifié ce qu'il s'est passé à l'époque mais je l'ai réglé avec beaucoup de patience. J'ai créé une nouvelle litière avec du terreau et du carton et je venais souvent touiller pour aérer le plateau. J'ai laissé faire sans apporter de déchets le temps que tout se rééquilibre. Mes vers étaient peu nombreux mais il y avait des œufs. Tout doucement le système s'est rééquilibré et a de nouveau fonctionné.
Tu n'as pas remarqué de grosses larves d'hermetia par hasard ? Ce pourrait aussi être une des raisons...

Concernant ta question sur la dégénérescence de ta population, je ne sais pas vraiment, ta question est intéressante. Il faudrait se renseigner sur les cas de dégénérescence sur les populations hermaphrodites. Est ce que le fait qu'ils soient hermaphrodites les aide ou non... On rentre dans la génétique, ça peut être un peu compliqué mais tout du moins très intéressant !

Océane
Par Jacqueline
#33116 Merci, Océane, pour ton message. J'ai finalement viré tout le lombricompost vaseux et malodorant dans lequel il ne restait plus grand'monde. J'ai gardé les vers qui semblaient en bon état et je leur ai associé des congénères issus d'un compost de jardin de copains auxquels j'avais donné un paquet des miens il y a 2 ou 3 ans. Je compte rajouter encore une petite population de vers totalement étrangers, cette fois, aux miens, qu'on doit me donner bientôt. Pour l'instant le travail a redémarré et tout a l'air de bien se passer.
Je n'ai pas trouvé trace de grosse larve, et n'ayant pas l'honneur d'avoir rencontré l'Hemetia dont tu me parles, je suis allée voir sur google de qui il s'agissait. Wikipédia n'avait pas l'air de dire que cette hemetia là était dangereuse pour les vers, mais simplement qu'elle participait au processus de décomposition...