commune, école, immeuble, etc

Modérateur: OcéaneO

Avatar de l’utilisateur
Par foxlolo
#23071 Bonjour,
suite à différents informations fournis dans différentes sujets, voici ici un récapitulatif du projet de lombricomposteur collectif.

Depuis avril 2012, un projet écologique est mené au niveau d’une résidence de la ville de Courbevoie.

Cette opération de lombricompostage collectif, est situé en pied de l’immeuble (90 logements) de la résidence situé 31-41 rue Adam Ledoux à Courbevoie.
Les foyers ont adhéré au projet et apportent régulièrement leurs déchets de cuisines biodégradable au niveau d'un lombricomposteur pour les transformer.
Ces apports réguliers de déchets sont supervisés par un maître-composteur qui vérifie les apports et ajoute du papier/carton (carbone) pour équilibrer le mélange.

Démarrage avec 1 lombricomposteur, 5 foyers
Image

En septembre 2012, 2 lomcomposteurs et 12 foyers participent à l’opération.
Image
95 Kg de déchets de cuisine ont été apporté et transformé en 30 litres de lombricompost redistribués aux participants.

En avril 2013, 1 an, le bilan du projet est positif avec, une participation de 15 familles.
Image
un total de 245 Kg de déchets traités et 78 litres de lombricompost produit (+ du thé de vers) redistribués aux participants lors d'un apéro.

En juin 2013, Compte tenu du volume, 2 nouveaux lombricomposteurs ont ajoutés soit maintenant 4 au total . (3 en fonctionnement avec 2 bacs chacun, 1 pour la finalisation avec 4 bacs).
Image Image

A+
Foxlolo & Association Des Vers Pour Tous
Modifié en dernier par foxlolo le Lun 26 Aoû 2013, 8:41 pm, modifié 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
Par foxlolo
#23074 Bonjour,
Suite au message de sur un autre sujet, voici quelques complément d'information.

Moniquette a écrit:Bonjour Foxlolo
Eh bien, ça marche bien chez toi alors ! 4 bacs, tu veux dire du genre des grosses poubelles collectives qu'on sort ?
et ça se présente comment ? pas de fermentation ? pas de pbs ? Les gens mettent bien ce qu'il faut ? et pas ce qu'il faut pas ?
Ça m'intrigue, ce lombricompostage de voisinage... je trouve que c'est déjà assez (bon, je dirais pas compliqué, mais tout de même assez technique, y'a quelques règles incontournables à respecter, sinon ça foire) à l'échelle individuelle où on fait bien attention à tout et qu'on est seul à gérer.
Alors, à plusieurs, au pied d'un immeuble, comment savoir si les déchets apportés par les uns et les autres répondent bien aux critères du lombricompostage ? Parfois même le compostage collectif pose problème. Alors, le lombricompostage... :? Quand on pense aux incivilités qui se propagent hélas un peu partout et dans tous les domaines, c'est assez étonnant que là, des gens très différents qui n'ont de commun que le fait d'habiter au même endroit, arrivent à respecter scrupuleusement les règles du lombricompostage.... :o
C'est toi qui chapeaute et qui t'occupes de tout ça ? (ça doit prendre beaucoup de temps !)
Moniquette

Tout se déroule correctement.
Quelques déconvenues mais rien de dramatique.

Agréablement surpris du respects des règles et des consignes sur les déchets à apporter.
De temps en temps des erreurs, vite corrigés (affichage de l'objet indésirable + mail).

Le plus dur est de :
-Gérer les variations d'alimentation. (Les déchets sont particulièrement apportés le dimanche soir ou le Lundi matin) , puis plus rien de la semaine.
Les déchets sont déposés alternativement dans un bac ou dans un autre (fonction du remplissage et de la décomposition).
- Gérer mes températures extrêmes. Les lombricomposteurs sont disposé en extérieurs sous un porche (refus en Assemblé Générale de les disposer dans des locaux de parties communes (exemple local poubelle)
L'hiver je suis dans l'obligation de stopper temporairement l'opération dès que les température sont annoncés sous 0 (mise à l'abris au niveau du parking)

Il s'agit effectivement d'une autre dimension avec d'autres contraintes, mais cela permet d'avoir une autre vision de la chose (Autre déchets, volumes, traitement, ...)

Je passe régulièrement (1 fois par semaine) pour vérifier et apporter tout particulièrement du carbone (papier déchiqueté).

A disposition pour répondre à vos questions.
A+
Foxlolo
Avatar de l’utilisateur
Par Michelle
#23091 Très belle réussite au niveau des voisins quelque chose de très compliqué j'ai essayé sans résulta pas très motivé les personnes"beaucoup d'étranger "
Avatar de l’utilisateur
Par Moniquette
#23097 Bonjour Foxlolo

Et dans la pratique, ça s'organise comment, ce genre d'opération ? Les gens signent un papier ? Comment reçoivent-ils les consignes ? Leur as-tu préparé et remis une documentation ? y'a-t-il une/des réunion(s) pour expliquer la pratique ? Je vois que tu "corriges" certaines erreurs en envoyant un mail à la personne concernée. Fonctionnez-vous essentiellement par messagerie ?
Sur les photos, il semble qu'il y a plusieurs lombricomposteurs différents ?
Tout cela a l'air très intéressant. Mais comment as-tu réussi à convaincre les habitants ?
Chez moi, ça m'étonnerait qu'on puisse lancer une opération de ce genre (quand on voit comment cela se passe, aux AG : il y a un certain nombre de personnes qui par principe ne sont jamais d'accord avec rien, surtout pas ce qui est nouveau, et en plus ils s'arrangent souvent pour être majoritaires, alors...)

Moniquette
Avatar de l’utilisateur
Par foxlolo
#23100 Bonjour,

Voici la suite :

En 2008 lors d’une fête des voisin en juin (petite fête faite entre voisin afin de mieux se connaître), j’ai présentation mon lombricomposteur personnel (pour faire découvrir cette technique).
Cela a remporter un franc succès. Mais dès que je disais alors vous vous lancez quand ? Là il n’y avait plus personne. (Dégoût des les vers et les cm² sont recherchés IDF)

Puisque personne ne veux avoir cela chez soi (même en étant accompagné), alors faisons comme pour le compost, en pied d’immeuble. 1ere en France !!!

Ma résidence est composée de 90 logements, répartis en 3 bâtiments.
J’ai créé une association (Des Vers Pour Tous :- ) car cela est mieux et « plus crédible » d’être une structure et une personne morale pour lancer ce type d’opération.

Je suis passé en AG 2009, avec un projet pour disposer les LC dans des locaux communs (local vélo, stockage matériel du gardien, ..), juste à côté des locaux poubelles (dans les différents bâtiments) (c’est moi qui aurait été vider les déchets dans les LC d’à côté pour éviter malveillance et erreur de tri).

Et là, la claque, :!: :!: et comme tu dit moniquette (il y a en toujours qui sont contre, sans raison), le vote a été refusé car pour accéder à des locaux communs il faut la double majorité (plus de la moitié des personnes doivent être présentes et ou représentées et en plus quasiment toutes doivent être favorable)

J’ai mis 3 ans pour m’en remettre et revoir ma position sur le sujet et proposer un nouveau projet.

En 2012, j’ai reproposer le LC collectif, mais cette fois ci n’ont pas dans les locaux communs mais à l’extérieur sous un porche (ce qui reste toujours un lieu commun soumis à vote à la double majorité).
Cela est passé de justesse, j’avais fait de la comm et en plus été voir ceux qui avaient voté contre 3 ans auparavant. (Mais certains ont votés quand même contre).
Avantage : Pas de problème si moucherons ou mauvaises odeurs
Accès également pour les personnes autre que la résidence
Inconvénients : Gestion des moucherons
Gestion des températures extrêmes (été et hiver – obligation d’arrêter lors de T° <10°C)

Nous avons fait une réunion d’information en bas de l’immeuble un jour pour mettre le 1er LC 5 familles ont adhéré et se sont lancés dans l’aventure avec moi.
Après 6 mois, récolte et distribution du lombricompost et ajout d’un 2ème LC et 11 familles.

En 2013, après 1 an de bon fonctionnement, j’ai reproposer le LC collectif en AG de la résidence, de nouveau dans chaque bâtiments, mais cette fois ci, pas des lieux spécifiques mais dans les locaux poubelles directement (c’est risqué à mon goût mai bon) car il est difficile de gérer l’hiver et l’été en extérieur.

De nouveau refus (à 1 personne près - trop peu de personne présente à l’AG). rageant !!!!

Donc on poursuit comme l’année dernière. Avec 15 familles et 4 LC (3 sont alimentés et 1 pour finir la décomposition et séchage).

Voici mon projet et mon aventure.
A+
Foxlolo
Avatar de l’utilisateur
Par foxlolo
#23101 Voici, pour répondre à tes questions Moniquette
Moniquette a écrit:Bonjour Foxlolo
Et dans la pratique, ça s'organise comment, ce genre d'opération ? Les gens signent un papier ? Comment reçoivent-ils les consignes ? Leur as-tu préparé et remis une documentation ? y'a-t-il une/des réunion(s) pour expliquer la pratique ? Je vois que tu "corriges" certaines erreurs en envoyant un mail à la personne concernée. Fonctionnez-vous essentiellement par messagerie ?
Sur les photos, il semble qu'il y a plusieurs lombricomposteurs différents ?
Tout cela a l'air très intéressant. Mais comment as-tu réussi à convaincre les habitants ?
Chez moi, ça m'étonnerait qu'on puisse lancer une opération de ce genre (quand on voit comment cela se passe, aux AG : il y a un certain nombre de personnes qui par principe ne sont jamais d'accord avec rien, surtout pas ce qui est nouveau, et en plus ils s'arrangent souvent pour être majoritaires, alors...)
Moniquette
Les familles apportent leurs déchets régulièrement (avec de petits bacs tupperware ou bac à glace) et à volonté au niveaux des LC. Un maitre-composteur (moi) vérifie régulièrement le contenu (et rajoute du papier car il n'y en a jamais suffisamment.).
Des personnes extérieurs à la résidence apportent même leurs déchets

Pas de démarche administrative particulière. Juste adhérer à l'association pour la soutenir et rembourser les frais (de matériels et tenu de compte).
Effectivement je n'ai pas fait de charte, d'engagement, ..... (je ne fournis pas n'ont plus de matériel contre caution).

Régulièrement je fais des réunions d'informations (2 par an), des apéros de redistribution (2 par an), lettre d'information (1 fois par mois)
J'ai réalisé un petit dépliant rappelant les déchets compostés et non compostables que je distribue.
Je rappel lors de ma lettre d'information, les erreurs qui y a eu lieu récemment. (déchets indésirable ou pratique incorrecte (fragmentation des déchets), avec une photo jointe si besoin (en guise d'humour).

Les erreurs sont signalées effectivement par mails principalement et par affichage (l'erreur du mois est :floor )

Les LC sont tous des fabrique à vers ce sont les 4 même modèles (même plateaux, pratique pour faire des échanges, transfert, ...), un qui a juste un couvercle différent (avec poignée)
Un autre système en préparation est prévu des 2 COW.

Le plus difficile est effectivement de convaincre et de montrer que cela fonctionne sans nuisance.
Plusieurs réunions, explications, et démonstrations ont été nécessaire. Dans la majorité des cas cela a bien fonctionné.
Une personne néfaste peut très vite avoir une influence négative sur un groupe. (cela n'est jamais gagnée).

A+
Foxlolo
Avatar de l’utilisateur
Par Moniquette
#23104 alors oui, là, je me joins à la fille du pêcheur pour t'applaudir, Foxlolo ! :clap: :clap: :clap:
Ton histoire est passionnante. Quelle patience et quelle persévérance !

J'espère que ton récit en motivera d'autres. Car tu prouves par ton expérience que C'EST POSSIBLE. Il faut juste avoir le cran de commencer. Ne pas se décourager, remettre encore et encore l'ouvrage sur le métier.
Un vrai travail de militant.
Bravo !
Je ne sais pas si j'en serais capable. En tous cas pas seule. Il faut au moins avoir le soutien de quelques personnes qui comprennent ton langage et partagent tes idées.
Petit à petit, à pas de fourmi, répandre l'idée pour quelle travaille dans les esprits, et faire avancer le projet avec les moyens du bord, ceux qu'on veut bien t'accorder, même si ce ne sont pas des conditions idéales. Mais c'est risqué, car si le LC tourne au vinaigre parce que mal alimenté, ou trop froid, ou trop chaud... et quand tu pars en vacances, si tu es malade, qui s'en occupe ? les opposants auraient beau jeu pour ricaner et se réjouir de l'échec...
Mais qui ne tente rien n'a rien, c'est bien connu.
Faut du courage.
Et moi j'admire le tien, encore bravo, ton aventure est magnifique. :D

Moniquette

PS : je sais, ma curiosité est insatiable, mais j'ai encore une ultime question : qui finance les FAV ? Tu as avancé les sous et l'association te rembourse après coup ? ou ça reste à ta charge ?
Avatar de l’utilisateur
Par Moniquette
#23105 encore une chose, Foxlolo :
L'idée des apéros de redistribution est géniale !
Ça peut donner envie à ceux qui ne sont pas de la partie de se joindre au mouvement.
Et cet apéroworms, il se passe où ? Chez quelqu'un, en privé, ou dans un local commun ? tous les 6 mois, donc je pense printemps/automne ? et en attendant où est stocké le compost ? Y a-t-il aussi distribution du thé ?

Moniquette
(c'était pas l'ultime question, tout-à-l'heure... :? je suis d'ailleurs même pas sûre que celles-ci l'étaient, je suis même presque sûre que non... :- )
Avatar de l’utilisateur
Par foxlolo
#23111 Bonjour,
Les échecs sont toujours enrichissants. Il faut juste prendre suffisamment de recul, et regarder l’avenir.

Ce qui me porte le plus ce sont les différentes présentations, lors de diverses manifestations ou forum, même si c’est long, fatiguant (toute une journée), et que ce n’est qu’une personne sur 10 qui est intéressée au final.
ET bien OUI, nous avons atteint notre objectif : +1 au compteur des personnes qui compost / lombricompost. Yessss. :clap: :flower:

Et également lors que vous êtes près de votre stand, un peu en retrait et que vous voyez ou entendez les réflexions. :arrow:
Il y a toujours les mêmes réflexions de réticence, mais ce qui fait chaud au cœur, c’est les personne qui disent : Haa, oui je connais le lombricompost.
Au moins cela a déjà fait une partie du chemin dans leur tête, reste à passer à l'acte.
C’est du travail sur du long terme.

Moniquette a écrit:Je ne sais pas si j'en serais capable. En tous cas pas seule. Il faut au moins avoir le soutien de quelques personnes qui comprennent ton langage et partagent tes idées.
Moniquette, il faut se lancer , comme l’on déjà fait Jako et lombricol,, et d’autres …
C’est une belle aventure.

Mais effectivement il ne faut le faire seul. Il faut s’entourer d’autres passionnés pour se soutenir. Sinon cela devient galère.


Moniquette a écrit:Mais c'est risqué, car si le LC tourne au vinaigre parce que mal alimenté, ou trop froid, ou trop chaud... et quand tu pars en vacances, si tu es malade, qui s'en occupe ? les opposants auraient beau jeu pour ricaner et se réjouir de l'échec...

Au moindre faux pas, effectivement les détracteurs ne me louperont pas, mais bon il faut faire avec et cela met un peu plus de pression.
Cela permet surtout la démonstration à d’autres que cela fonctionne . Une belle vitrine à laisser en fonctionnement.

Pas de vacances. obligation de rester à leurs chevets....
... mais non, c'est une blague :floor

Il se débrouille tous seuls, j'ai juste formé quelques personnes ("guie lombricomposteur" si on peut dire), pour surveiller, faire les 1ers gestes en cas d'urgence. Et m'alerter en cas de problème plus grave. Rien eu pour l'instant.

Moniquette a écrit:qui finance les FAV ? Tu as avancé les sous et l'association te rembourse après coup ? ou ça reste à ta charge ?
Effectivement les adhésions de l’association permettent indirectement de payer les FAV.
Au départ c’est moi qui les a achetés, puis ensuite lors de rentrée suffisante d’argent (pour ne pas mettre en péril l’association), je me rembourse par « note de frais ». Mais pour l’instant je suis de ma poche car certains frais ne sont (et ne seront pas) remboursés, mais cela rentre dans le budget loisir de la famille. :-

Voici
A+
Foxlolo
Avatar de l’utilisateur
Par foxlolo
#23112
Moniquette a écrit:encore une chose, Foxlolo :
L'idée des apéros de redistribution est géniale !
il se passe où ? Chez quelqu'un, en privé, ou dans un local commun ? tous les 6 mois, donc je pense printemps/automne ? et en attendant où est stocké le compost ? Y a-t-il aussi distribution du thé ?
Moniquette

Les LC se trouvent sous le proche d'une entrée d'mmeuble. Pour accèder à cette entre, nous avons un petit espace en béton.
Cela permet effectivement de faire nos fêtes des voisins et également mes apéros de redistribution.

Le lombricompost et également le thé de vers sont distribués. Mais vu qu'il est à l'extérieur, je récolte peu de jus, il s'évapore rapidement (par contre les LC sont particulièrement humides). Tout est entièrement redistribué à chaque événements.

Pas de stockage particulier. Le lombricompost qui serait bon pour la distribution, attend dans le 4ème LC pour sécher. Il sera tamisé juste avant.

Encore des questions ?
A disposition pour y répondre.

A+
Foxlolo
Avatar de l’utilisateur
Par lombricolo 63
#23123 Bonjour Foxlolo,
superbe sujet pour une superbe aventure.
Je viens de le dévorer en rentrant de vacances et c'est super-motivant de voir que la persévération amène ce beau résultat.
C'est grâce à des pionniers comme toi que les choses avancent et on ne peut qu'admirer,tans pis pour les grincheux et les toujours contre tous.
A+
Lombricolo63
Par Heidi
#23132 après, les gens qui disent "ah, oui, je connais" et qui passent leur chemin...
ne sont pas forcément des personnes qui ont vu de près ou qui ont essayé !!!

y'en a qui ont lu un vague article ou vu qqs secondes à la télé... et qui ont trouvé ça "sale"
pensez, jouer dans la terre !!! dans les épluchures !!!!! avec des vers de terre !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!