commune, école, immeuble, etc

Modérateur: OcéaneO

Par Awikatchikaen
#4302 Bonjour à tous,

Je prends un peu la rubrique a l'envers car je ne propose pas une idée mais j'en recherche (ce qui au final donnera un sujet avec plein d'idées :D)

Voila, je me sens assez concerné par tous les problemes écologique depuis longtemps et c'est donc tout naturellement que j'ai découvert le lombricompostage. Je viens de m'installer récemment en immeuble et j'aurais aimé mettre en place une solution de ce type.
D'un part nous sommes que deux et donc je pense que la quantité de déchet valable ne seront pas en quantité suffisante (peut être que je me trompe). D'autre part ma copine est encore un peu septique sur l'idée d'avoir des verres dans l'appart. JE me suis donc dit que je pourrais mettre ça en place dans les sous sols de l'immeuble (pas de cave privative)

Et tant qu'a faire pourquoi ne pas faire ça en collectif avec tout l'immeuble ? je cherche donc quelques arguments a faire valoir a la société qui cherche l'immeuble pour essayer de les convaincre de mettre en place le lombricomopostage. Comme il gère une dizaine d'immeuble si ça marche bien, ca ferra peut être des émules :D

Alors j'ai déjà pensé aux principaux :
  • moins de poubelles, donc moins d'entretien et aspect plus propres
  • et moins de taxes (même si de toute façon le prix et répercuté sur les locataires)
  • geste pour l'environnement, toussa ....

Bon je me fais pas trop d'illusions, ils auront plus de galère que bénéfice, mais qui ne tente rien n'a rien. Et si il refuse le système ils accepteront peut être que je mette mon pti lombricomposteur perso.

Merci à tous
Avatar de l’utilisateur
Par foxlolo
#4307 Bienvenu à toi.

Awikatchikaen a écrit:Je viens de m'installer récemment en immeuble
Es tu locataire ou propriétaire dans ton nouvel appartement ?
Y a t il de la place pour mettre un lombricomposteur ? même petit ?


Awikatchikaen a écrit:D'un part nous sommes que deux et donc je pense que la quantité de déchet valable ne seront pas en quantité suffisante
Seul ou deux ou 5, un lombricompost peut tout a fait fonctionner. Les vers vont s'auto réguler en fonction de la quantité de nourriture.
Un moyen de roder ses arguments c'est de convaincre sa moitié si elle est pas trop partante. :D :- :b :flower:


Awikatchikaen a écrit:Je me suis donc dit que je pourrais mettre ça en place dans les sous sols de l'immeuble
Quel est le lieu exact ? Partie commune ? Partie privative ? Parking ? Box ?


Awikatchikaen a écrit:Et tant qu'a faire pourquoi ne pas faire ça en collectif avec tout l'immeuble ?
J’ai eu la même idée (cf détail plus bas).


Awikatchikaen a écrit:je cherche donc quelques arguments a faire valoir a la société qui cherche l'immeuble pour essayer de les convaincre de mettre en place le lombricomopostage
Si je peux me permettre, ce n'est pas les 1er à convaincre mais les autres résidents.
Ensuite c'est bien de soumettre l'idée au syndic.
As tu la possibilité d ‘écouler le jus et le lombricompost (jardinet, jardiniaires , bac à fleurs, …)


Awikatchikaen a écrit:moins de poubelles, donc moins d'entretien et aspect plus propres
==> Moins de poubelle oui, mais pas moins d'entretien car le lombricompost n'est pas sans générer de la saleté (collecte des déchets, fonctionnement, récolte, ...)

Awikatchikaen a écrit:et moins de taxes (même si de toute façon le prix et répercuté sur les locataires)
Hors si dans ta commune fait payer au poids, la taxe est générale au niveau de ta commune.


Awikatchikaen a écrit:geste pour l'environnement, toussa ....
effectivement, recyclage, réutilisation, ..... les arguments ne manques pas de ce coté.


Awikatchikaen a écrit:ils auront plus de galère que bénéfice
Ce ne sera jamais le syndic qui fera la gestion mais une personne de l'immeuble (toi ?).
Sauf si c’est le gardien (si tu en a un) qui s’en occupe.
Il faut toujours une personne responsable du système sous peine de voir une dérive et une nuissance qui entrainerai "sa mort." :?


Voici mon projet en cours de réalisation.
En avril 2008, réalisation d'un lombricomposteur de petit taille pour voir comment cela se passait.
En septembre, présentation du lombricompostage (et de ma réalisation) à une soirée dans la cour de ma résidence (90 logements en région parisienne) du type Fête des voisins
Le succès a été au RDV :clap: :hug: , mais les personnes sont très peu partante pour le faire chez eux (pleins de bonne raison !!!!!) :- :cry:
Alors l'idée a germé et pourquoi pas faire un lombricomposteur collectif (cela existe bien en compost, alors pourquoi pas ?)

En plus de l’étude « de marché » et de faisabilité, j’essai de monter une association (peu de candidat pour m’aider dans l’aventure).

Pourquoi une association :
· Avoir un cadre légal au niveau de l’action entrepris dans la résidence
· Pouvoir utiliser des locaux de parties communes (Plus facile d’autoriser une personne morale, qu’une personne physique déjà présente dans les lieux)
· En cas de flux potentiel (même faible) d’argent (achat de matériel, vente du thé et du compost à prix symbolique) idem que dessus , personne moral avec pas de risque « d’enrichissement personnel » :floor
A ce jour, la constitution a été faite, déclaration en préfecture, en attente de la publication au Journal Officiel.


Les conditions de mise en place à mon projet (perso)
Les pré requis :
· Il faut suffisamment de lombricomposteur pour pouvoir absorber l'ensemble les déchets.
· Des vers en quantité suffisantes pour pouvoir faire leur travail en temps et en heure.
· Un local pour mettre « les usines à vers »

Faute d’argent (je ne souhaite pas trop sortir d’argent de ma poche si le projet n’abouti pas), c’est plutôt le système D avec récupération, et fabrication maison à partir de caisse.


Le mode de fonctionnement que j’envisage c’est :
· Disposer les lombricomposteurs dans des locaux techniques des parties communes et de ne pas donner accès pour l’instant aux lombricomposteurs (en cas de problème :oops: , apprendre à gérer de grosses quantités :cry: , « risque de sabotage » :x , …)
· Effectuer la récolte séparée avec de petits bacs platiques (1 litre), de les déposer dans le locaux vide ordures (où se trouve déjà les containers de recyclage)
· De donner le jus et le compost à ceux qui apportent des déchets, de vendre aux autres lors de soirée style Fêtes des voisins (mai et septembre)

La prise de contact avec quelques résidents a été fait (20 foyers intéressés sur 90) prêts à participer au projet (à voir s’ils seront actifs !!!)

Reste à valider le projet en Assemblée Générale qui aura lieu en Janvier 2009.
Essayer d’avoir des financements
· soit par une somme demandée à la copropriété lors de l’AG,
· soit une subvention de la mairie,
· soit essayer de récupérer le coût de la réduction du traitement de déchets par la ville



Voilà Awikatchikaen un résumé (bien long) de mon projet qui te premettra peut être d'avoir des idées..
J’arrêt là mon baratin. J’ouvrirai un topic lorsque le projet démarrera vraiment .

La chose importante, c'est que je n’ai pas le droit à l'erreur sinon les détracteurs seront au RDV.

Merci de vos remarques, vos critiques afin de faire mûrire ce projet en cours
A+
Foxlolo
Avatar de l’utilisateur
Par Angelle
#4318 Je trouve vos initiatives superbes!!! :clap: C'est vraiment génial mais j'imagine que ça ne sera pas surement facil, j'espère que vous y arriverais, comme autre argument:
- l'immeuble à peut être quelques plantes? le compost et engrai pourrait être utiliser pour embélir votre immeuble
- et le fait de mettre ces déchets organiques au lombricomposteur éviter les mauvaises odeurs au niveau du local poubelle donc ce qui en découle : moins de risque de parasites : cafards, rats...
Par Awikatchikaen
#4333 Convaincre la moitié n'est pas compliqué sur l'idée de base. C'est plutôt l'emplacement qui la gêne, sur le reste elle n'est pas forcément enthousiaste mais pas contre.

Pour convaincre le société je suis assez septique mais je veux tenter. C'est vrai que ce n'est qu'un immeuble de locataire donc ils risquent d'être plutôt contre. Je psne pas que le gardien s'en occupera, je le ferrais donc ça risque d'être problématique pour la société, que faire quand je vais partir.

Mais ce week end j'ai vu que le SIOM (syndicat des ordures ménagères) de la région organise un prêt de lombricomposteur à certains particuliers. Je me suis inscrit. Je pense que je vais attendre et profiter de cette aide pour découvrir le lombricompostage et ensuite mener la démarche auprès du bailleur avec, si possible, l'appui du syndicat ... Ça marchera surement mieux vu qu'il pourront proposer des formations aux résidents.

Je vous tiendrais au courant