Modérateur: OcéaneO

Avatar de l’utilisateur
Par jaf
#832 Salut à tous.
Si pour les philosophes, les déchets n'existent pas, pour les collectivités les déchets existent puisqu'elles sont chargées du ramassage des poubelles. Ala suite de quoi, elles nous ferons payer la taxe d'assainissement.

Par contre le contenu de nos poubelles nous appartient jusqu'au ramassage, et là, il y a à faire.

Dans les poubelles des particuliers, il y a beaucoup à trier (plus de 80% du contenu de la poubelle pourrait être recyclé ou récupéré). Mais les filières de recyclage sont longues à se mettre en place; les collectivités, les particuliers, les organismes de traitement des ordures ménagères (quelque chose en TOM) trainent des pieds devant l'urgence écologique.

Le poids des poubelles ne fait qu'augmenter d'année en année: plus de 400 kg par an et par habitant actuellement. On considère que les déchets fermentescibles constituent la moitié du poids de celles-ci. D'ailleurs le premier tri à réaliser à la maison (si l'on est un peu écolo) est celui de séparer le "propre et sec" du "compostable".

En voyant ce qui se passe dans les décharges, on mesure l'ampleur de la tâche: tout y est mélangé. Des mastodontes mécaniques tassent et régalent ce qui sort des camion-bennes afin de combler une vallée.

Si déjà, individuellement, on peut s'occuper de la moitié du poids de la poubelle tout en faisant baisser les statistiques; c'est toujours cela de gagné. Il y a certainement d'autres moyens pour se muscler le corps que de trimballer des poubelles alourdis "par de la nourriture à vers".
Avatar de l’utilisateur
Par Michelle
#833 Si touts le monde pensais comme toi je crois que sa fonctionnerais mieux
Avatar de l’utilisateur
Par jaf
#834 Je suis content que tu penses cela!
On pourrait aborder le problème des incinérateurs d'ordures ménagères que j'ai eu l'occasion d'étudier, puis de combattre.

S'il y a émission de dioxines avec ce genre d'installation, c'est qu'on arrive pas toujours à atteindre les 650 ° (lorsqu'on y met le feu) nécessaires pour leur élimination.
A cause de quoi? A cause des compostables qui sont bourrés d'humidité. C'est pour cela que les exploitants tiennent à leur disposition des cartons et de la matière plastique pour activer la combustion.

Que de gâchis au nom de la rentabilité économique (trouver la solution la moins chère pour éliminer les déchets). Parce qu'après, il faut gérer tous ces imbrûlés (métal et verres), et les exploitant n'hésitent pas à fournir ces "mâchefers" aux entreprises de travaux publics pour qu'elles les déposent en sous-couche routière.

Ceci est théoriquement interdit, mais en graissant la patte des gens bien placés, ils arrivent à obtnir une dérogation, voire même à considérer ces REFIOMS comme stabilisés.
Il faudrait ne plus rien mettre dans sa poubelle, et il faudrait qu'on soit des milliers à avoir cette attitude pour que les choses changent vraiment!
Avatar de l’utilisateur
Par Céphil
#835 Merci Jaf pour tes éclaircissements sur des sujets que peu de monde connaît en détail, je pense ; les médias n'ont pas l'air de s'y intéresser en profondeur non plus.
De mon côté j'essaie de parler le plus largement possible du lombricompostage, sur des forums écolo mais qui ne sont pas encore au courant par exemple!
Le mouvement est en route, encore très lent et souterrain, espérons qu'il soit exponentiel!
Avatar de l’utilisateur
Par Céphil
#836 Voir aussi le forum du site Notre Planète : Tuquoque y parle d'un cas très précis, la multiplication des usines de traitement de déchets, structures toxiques dans de petits villages. C'est ici http://www.notre-planete.info/forums/read.php?12,23444
Il est intéressant de relier cela à ce que tu dis, Jaf. Effectivement, si Agidoo se lance dans le lombricompastage à dimension citadine, on n'est pas près de la retrouver sur le forum, il y a du boulot!!! :lol:
Le site Notre Planète vient d'ailleurs d'intégrer un paragraphe sur le lombricompostage dans la rubrique "Devenir éco-citoyen - les déchets".
Avatar de l’utilisateur
Par pascaldu94
#837 Bonsoir et MERCI pour les coordonnées de ce site qui est trés intéressant,
à découvrir sans modération !
Avatar de l’utilisateur
Par Céphil
#838 Si cela peut intéresser d'autres personnes, voici aussi un blog que je trouve particulièrement pertinent pour ceux qui tentent de réduire leur "empreinte écologique" : http://leplancherdesvaches.over-blog.net/
Les auteurs sont d'ailleurs propriétaires d'un COW, et parlent aussi des initiatives telles que Stop pub, des pratiques telles que la consommation équitable, bio, et les actualités dans ce domaine, à tous les niveaux, films, BD... Beaucoup de liens permettent de se tenir au courant de tout ce qu'il est possible de faire pour vivre mieux, pour soi, les autres et la planète (tout cela compris sans hiérarchie, mais comme un tout).
Avatar de l’utilisateur
Par jaf
#839 Il y a beaucoup à lire et à échanger sur la toile!
En ce qui me concerne, je sévis avec le même pseudo, sur le forum du pacte écologique. Il y a plus de 2600 membres: sacrée foire à discussions diverses.
Pour moi, c'est une façon de militer pour la sauvegarde de l'environnement qui prend la suite du papier.
http://forum.pacte-ecologique-2007.org/

Chemin faisant, j'ai cédé aux demandes de jeunes (en quatrième pour la plupart) qui voulaient redonner vie à leur forum. Je me suis rendu compte qu'il existe plein de forums liés à l'environnement, qui vivotent, qui demandent à ce qu'il y ait de nouveaux membres, mais c'est impossible d'y causer sur tous.
http://sauvons-la-terre.xooit.com/

Néanmoins, il est assez facile de s'y inscrire pour laisser quelques post rectificatifs, comme je l'ai fait chez les éconologues. Ils sont assez pointus dans le développement des moteurs pantone pour les voitures. Des techniciens en environnement, donc.
http://www.econologie.com/forums/fabriquer-de-la-terre-humus-a-partir-de-rien-vt3480.html
Avatar de l’utilisateur
Par Céphil
#843 C'est vrai que cette participation aux forums me semble aussi une manière de militer, et aussi d'apprendre des choses et d'en transmettre d'autres. Il faut du temps pour cela, c'est donc une certaine forme de bénévolat pour l'écologie, qui en a besoin.
Pour revenir aux déchets, je pense aussi que les collectivités locales sont en train de réfléchir au traitement des déchets organiques à l'échelle d'une déchetterie, j'espère que cela prendra une bonne forme, car quand je vois le bac récupérateur d'huiles de vidange dans ma déchetterie... je ne vais pas dire qu'il y en a plus par terre que dedans, mais c'est pas loin...
On sait si bien faire certaines choses difficiles et si mal les choses simples et nécessaires... :?
Par caramb
#1958 [quote="Céphil"]Pour revenir aux déchets, je pense aussi que les collectivités locales sont en train de réfléchir au traitement des déchets organiques à l'échelle d'une déchetterie, j'espère que cela prendra une bonne forme, ...
[quote]

qu'entends tu par là ?
Avatar de l’utilisateur
Par Céphil
#1959
qu'entends tu par là ?


Je voulais dire qu'en plus des poubelles vertes que certains particuliers ont la chance d'avoir (en plus de celles pour le papier, verre...), j'avais lu quelque part que le recyclage des déchets verts en déchetterie (qui existe sous forme rudimentaire) ou même aux endroits en ville où il y a des containers verre, papier, plastique, pourrait se développer sous la formule de lombricompostage (je crois me rappeler qu'Agidoo avait d'ailleurs été contactée pour cela ou qu'elle l'avait proposé d'elle-même, je ne me rappelle plus). Mais si cela est entre des mains peu rigoureuses, j'ai peur de la mauvaise conduite de l'opération, au niveau des particuliers, de ceux qui déposent leurs déchets (si on met des trucs toxiques dans les vers...). Tout est question d'éducation, et je vois souvent qu'on est loin d'une discipline en la matière...
Avatar de l’utilisateur
Par jaf
#1960 On peut, il faut l'espérer, pour qu'une solution pérenne voit le jour et qu'il n'y ait pas destruction de la matière. :!:

Ce sont 2 lobbies antagonistes qui s'affrontent: en gros ceux qui préconisent l'élimination des déchets par le feu, incinération; ce lobby est très fort. Et ceux qui préconisent la valorisation matière et forcément qui répugnent à utiliser une boîte d'allumettes.
Les lombricomposteurs font partie de cette catégorie et ils sont actuellement très faibles, trop faibles!

Au delà du problème des déchets, cette différence de point de vue se retrouve sur d'autres problématiques (en vrac): incinération des morts, écobuage dans les campagnes, disparition par abattage d'arbres des forêts primaires, désertification des continents, destruction des mangroves, enrochement des cours d'eau, disparition de leurs bras morts ( :arrow: rejet de millions de m3 d'eau douce à la mer), rafteurs et travaux connexes qui lissent le fond des rivières entraînant la disparition des frayères (lieus où peuvent se reproduire les poissons), etc.
Bref, tout ce qui peut retenir l'eau le plus longtemps possible dans les terrains!
Avatar de l’utilisateur
Par Iehoma
#2228 Je dérive, mais certains rencontrent des difficultés à créer de l'habitat à faible impact sur l'écosysteme (hameaux et maisons autonomes, yourts...) à cause des prefectures et lobbys de l'industrie.