Venez parler entre vous du temps, du dernier jeu vidéo sorti, de sports, de vacances, de l’actualité, souhaiter les anniversaires aux membre, ect

Modérateur: OcéaneO

Par Vers un univers
#36916 Le sommet de la création divine, l'aboutissement du processus de l'évolution...
Nous nous voyons très beaux.
Les vers semblent ils ne se reproduisent que lorsqu'il y a suffisamment de ressources.
Peut on imaginer une société humaine faire de même ?
Est-ce que cela ne résoudrait pas bien des problèmes de ce monde?
Avatar de l’utilisateur
Par Moniquette
#36921 Bonjour Vers un univers

Oui, bien sûr que l'homme a une conscience supérieure aux animaux et en particulier aux vers. Si les vers sont ainsi programmés pour se réguler en fonction de leur environnement, c'est très bien. Il a fallu trouver un moyen pour leur survie.
Pour l'homme, c'est le contraire. Depuis son apparition sur terre il ne cesse d'évoluer, il ne se régule pas en fonction de son environnement, c'est lui qui influe sur cet environnement pour le rendre favorable et l'adapter à ses besoins.
Ce qu'il y a de passionnant dans l'aventure humaine, c'est que l'homme invente constamment de nouvelles solutions et va continuellement de l'avant, il cherche, trouve, rate, recommence... depuis la découverte du feu jusqu'aux avancées actuelles de la physique quantique. C'est ce qui fait que l'humain d'aujourd'hui n'a plus rien à voir avec son ancêtre de Néanderthal, alors que les vers primitifs sont probablement à peu de chose près les mêmes que ceux d'aujourd'hui.

Non, je n'échangerais pas ma vie contre celle d'un vers, et ni notre destin contre celui de n'importe quelle autre espèce, même si tout n'est pas toujours très réussi. Mais du moins, nous avons l'opportunité de choisir, nous avons cette liberté de ne pas être contraints de nous reproduire quand tout va bien, et de s'abstenir quand rien ne va plus. C'est précieux !

ainsi parlait Moniquette... :mrgreen:
Par Vers un univers
#36923 Bonjour Moniquette,

Je n'ai pas dit que j'allais voter vermicelle en 2017 non plus :-D.
Juste que cette adaptation de la reproduction aux ressources permettrait d'éviter les famines, et pas mal de conflits.
La physique quantique, ouïe, ça fait mal à la tête !
Par Kallysto
#37029 Pour avoir fait le choix de ne pas avoir d'enfants, je peux te dire il n'est pas près d'arriver le temps où les hommes limiteront leur nombre d'enfants pour l'adapter aux ressources disponibles.

On porte aux nues des docteurs Frankenstein qui font faire des enfants à des parents de 70 et 75 ans :
http://www.liberation.fr/planete/2008/0 ... onde_76047

Mais quand tu fais le choix de ne pas avoir d'enfants, celui ci n'est respecté ni par la société ni par le corps médical. La pression sociale est énorme et démultipliée si tu es une femme.
"Tu changeras d'avis"
"Tu le regretteras"
"De toute manière tu ne trouveras pas de mari si tu ne fais pas d'enfants !"
"C'est ça que tu veux ?! passer ta vie toute seule ?! "
"Tout ce que tu vas devenir c'est une vieille folle aux chats !"

Et ces gentillesses, je les tiens juste de collègues quand harcelée par leurs questions sur "Quand est-ce que j'aurais des enfants ?" je finissais par répondre que je n'en souhaitais pas. Que ce n'était pas mon chemin de vie.

Je vous passe celles du corps médical... je vais me contenter de vous mettre cet article, écrit par un médecin. Et de vous inviter à lire les commentaires. J'en ai posté un d'ailleurs.
http://ecoledessoignants.blogspot.fr/20 ... nnels.html

Sincèrement, il y a des jours où je me dis qu'il aurait été préférable que je sois six.... j'aurais subi et je subirais moins de violence verbale envers un choix de vie qui ne regarde que moi, qui n'impacte que moi.... pour lequel je ne fais pas propagande, que je ne dévoile que lorsque je suis acculée...
Par Kallysto
#37136 Mais réels. Trop réels.

Je peux en ajouter un assez récent. Une femme avec laquelle j'ai discuté qui a la 50aine et qui n'a pas voulu d'enfants. Fatiguée d'être harcelée, elle a fini par répondre : "Il est mort né."
C'est le seul moyen qu'elle a trouvé pour avoir la paix. On ne lui pose plus de question car on croit qu'elle a perdu un enfant.... C'est dingue ce qu'il faut faire pour avoir un minimum de tranquillité.

Quand j'aurai enfin obtenu ma contraception définitive, je me ferais une joie de répondre que je suis stérile... Tant pis pour eux si ça les place dans une situation gênante. On n'a pas à questionner les gens sur leur vie en permanence, à leur demander tous les détails.