Venez parler entre vous du temps, du dernier jeu vidéo sorti, de sports, de vacances, de l’actualité, souhaiter les anniversaires aux membre, ect

Modérateur: OcéaneO

Avatar de l’utilisateur
Par Jolerapid
#7600 deux petits poèmes dont les auteurs sont inconnus...Ci-gît un pécheur endurci
Dont le bonheur touche à l’extrême
Car depuis qu’il repose ici
Il fait ses asticots lui-même
Et celui ci qui concerne le ver...Luisant !
Je suis un ver luisant,
Je suis un ver galant,
Sans bougie et sans dame
Pour y poser ma flamme.

Je drague toute la nuit
Avec mon cul qui luit…
Dieu que la vie est terne
Nul ne voit ma lanterne !

Mais que vois-je là bas ?
Je ne me trompe pas… C’est une ver luisante !
Comme elle est reluisante !
Je vais lui proposer de prendre un verre,
Pourvu que je ne pique pas mon fard !

Facile pour la charmer
De ma queue allumée ;
Facile pour lui plaire
Avec ma pile wonder.

Je suis le six à pile
Et je suis survolté !
Mon disjoncteur jubile
J’vais la faire clignoter.
Notre ver solitaire et galant
S’enfuit vers ce point luisant
Et soudain déchirant la nuit,
Jaillit un cri, un juron vêtu de trois mots :

Merde, un mégot !
Avatar de l’utilisateur
Par Agnès Allart
#7601 J'adore :)
Merci Jolerapid pour cette pose poétique et ludique.

Pour ma part, j'ai aussi collecté un petit poème, que j'ai mis en ligne sur le site de l'Association Art Bio (L'Art du Recyclage) que j'ai créée en 2003 (la maman de Vers la Terre, en quelques sortes...) :

Voici le lien, en vous souhaitant bonne lecture :
http://www.tripandtrip.com/dis_ver.htm#poeme

à +
Agnès
Avatar de l’utilisateur
Par Saint Fiacre
#7732 Tiens ! j'ai trouvé ça !
« Je suis le petit vert de Mars » dit le martien.
« Je suis le petit ver de Terre » dit le petit ver.
« Et moi le petit vers des poèmes saturniens de Verlaine » dit l’extrait de poème.

« Je n’aime pas la laine mais je boirais bien un verre de vin » répond le petit homme vert.
« Qu’à cela ne tienne ! Débouchons une bouteille de ce liquide vermeille, ô merveille des merveilles ! » s’exclame l’heureux petit ver.
« Ah ! Ah ! Ah ! Voilà le petit ver qui fait de la poésie ! » dit en riant le petit vers.
Le vert, le ver et le vers commencent alors à se prendre une cuite poétique monstrueuse dans les vignes.
« Je suis petit vert de Mars et tu m’agaces, vers saturnien » dit le martien.
« Je suis le petit ver de Terre et tu m’enterres, vers crétin » dit le petit ver.
« Je suis le petit vers de Saturne taciturne et je vous assure que vous en tenez une bonne tous les deux ! » répond le petit vers saturnien d’un rire mutin.
« ça suffit maintenant ! tu rentres à la maison ! » dit Verlaine

C’est ainsi que le petit vers saturnien retourna dans son poème. Le petit vert de Mars, effrayé devant cet homme en colère prit son envol dans sa soucoupe volante, tout ayant pris le soin d’emporter avant quelques bouteilles de vin. Quant au petit ver de terre, il retourna à l’intérieur de la Terre. Si vous lui demandez comment est le centre de la Terre, il vous répondra : « C’est comme le cœur d’un gros chien qui bat ».
Ce n''est pas de moi :-